En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Quelles possibilités pour les jeunes diplômés en 2020 ?

News / Actu Links

Quelles possibilités pour les jeunes diplômés en 2020 ?

Quelles possibilités pour les jeunes diplômés en 2020 ?

La crise économique et la difficulté à intégrer le marché de l’emploi imposent aujourd’hui de nouvelles perspectives pour les jeunes diplômés. Multiplication des contrats courts, précarisation, nouvelle définition du travail… le monde professionnel se transforme et impose aux jeunes actifs d’être toujours plus indépendants et créatifs. Vous souhaitez choisir un métier passionnant en lien avec les besoins du monde du travail actuel ? Focus sur les opportunités qui s’ouvrent aux jeunes actifs aujourd’hui et les nouvelles compétences à valoriser.

La question de l’entrée dans le monde professionnel

Nous l’avons vu, la crise économique impose de nouvelles perspectives dans le monde du travail aujourd’hui. Aussi, la micro-entreprise reste une alternative intéressante pour intégrer rapidement le marché du travail. Synonyme d’autonomie et de liberté, la création d’entreprise offre aujourd’hui de nombreux avantages.

Le statut de professionnel indépendant est donc idéal pour acquérir un grand nombre d’expériences professionnelles de manière rapide et condensée. En effet, la création d’une micro-entreprise nécessite d’être un gestionnaire polyvalent, dans les domaines de la comptabilité, de la communication et de l’administration.

Par conséquent, démarrer en micro-entreprise peut permettre de découvrir la réalité d’un métier sous différents angles. Elle permet également aux jeunes diplômés de vivre de leur passion, tout en devenant plus expérimentés et autonomes.

Jeunes diplômés : les diplômes ne font pas tout

Marqués par la crise, les jeunes diplômés sont particulièrement touchés par les récentes évolutions relatives au monde du travail. Plusieurs mutations majeures expliquent, en grande partie, ces mutations à l’œuvre. Ainsi, les spécialistes soulignent le rôle de la multiplication des emplois courts, la pluriactivité et le développement de l’entrepreneuriat.

Même si elle ne constitue plus une valeur sure, la qualification professionnelle a toujours son importance en 2020 pour les jeunes actifs. Dans le même temps, le savoir-être au travail devient aussi prioritaire que la qualification professionnelle elle-même.

Le savoir-être est essentiel dans la mesure où il caractérise le degré d’adaptabilité d’un professionnel au sein d’une organisation. Un état d’esprit positif et coopératif permet, en effet, de :

  • mieux gérer et prévenir les conflits ;
  • favoriser l’esprit d’équipe ;
  • améliorer la dialogue et la transmission d’informations au sein d’une équipe.


Il convient donc de souligner que le savoir-être est de plus en plus valorisé dans le salariat. Toutefois, cela fait un certain temps que ce critère est déterminant dans l’entrepreneuriat.

Les secteurs ouverts à l’entrepreneuriat en 2020

À l’horizon 2022, les opportunités d’emplois concernent 3 secteurs professionnels caractérisés par un fort dynamisme. Face au vieillissement de la population, les métiers du soin et de l’aide à la personne sont particulièrement sollicités.

Cette dynamique est caractérisée par deux facteurs non négligeables : le maintien des personnes âgées à leur domicile, tout comme l’explosion de la médecine ambulatoire. Ainsi, l’ensemble de ce secteur s’ouvre à de réelles opportunités, que ce soit dans des professions classiques ou dans de nouvelles offres entrepreneuriales qui viendraient dynamiser le marché.

Dans un autre secteur, notons que les professions hautement qualifiées ne sont pas en reste pour la décennie qui s’ouvre. Le métier de cadre est particulièrement recherché, dans les secteurs spécifiques de la fonction publique et du management.

Il convient de préciser que le développement du télétravail constitue une opportunité immense de repenser les fonctions de management. Les jeunes diplômés de ce domaine sont en mesure d’apparaître comme davantage adaptés à cette nouvelle donne.

Le secteur du bâtiment, des transports et de la logistique bénéficie également d’une forte croissance en matière de création d’emploi. Les métiers concernés regroupent les architectes, les agents de maitrise et les techniciens. Dans ce domaine, les professionnels indépendants sont déjà présents depuis un certain nombre d’années (le secteur du bâtiment reste d’ailleurs stable malgré la crise). Il est alors essentiel de bien maîtriser les enjeux de la création d’entreprise pour pénétrer rapidement ce type de marché.

Jeunes diplômés : les qualifications gagnantes

S’insérer dans le marché de l’emploi nécessite, pour les jeunes diplômés, de s’intéresser aux enjeux de leur temps. En 2020, le recours aux nouvelles technologies est plus que jamais d’actualité.

Les entreprises, quelle que soit leur taille, recherchent des professionnels pour réaliser des sites Internet, des applications, des solutions informatiques, des logiciels, voire travailler sur la robotique ou l’Intelligence Artificielle. Ainsi, les jeunes diplômés dans le secteur de l’informatique, de l’électronique ou de la mécanique tirent déjà leur épingle du jeu.

De la même manière, les entreprises font face aujourd’hui à des logiciels toujours plus performants pour gérer leur comptabilité. Les jeunes diplômés dans le secteur de l’analyse financière sont particulièrement sollicités. L’enjeu est alors d’accompagner les entreprises dans des projections économiques pertinentes et éclairées sur le long terme.

Dans les problématiques actuelles, on cite également les grands enjeux en lien avec le développement durable. Il s’agit, pour bon nombre d’organisations professionnelles, de repenser les modes de production, la soutenabilité des circuits économiques ou de rapprocher les lieux de production avec les lieux de consommation.

Plus que jamais, les jeunes actifs doivent cerner les besoins actuels pour faciliter leur insertion professionnelle. L’enjeu est d’identifier les certifications pertinentes d’aujourd’hui pour s’adapter aux nouvelles contraintes professionnelles de demain.

Le monde professionnel d’aujourd’hui tente de répondre à l’objectif « faire plus avec moins » . Il s’agit d’améliorer sans cesse les services et offres à destination de la clientèle tout en réduisant la quantité de ressources utilisée.

Portage salarial : l’allié des jeunes diplômés

Aujourd’hui, le portage salarial est particulièrement adapté aux jeunes diplômés en quête d’indépendance. En effet, l’objectif est de pouvoir vivre de ses centres d’intérêt sans la nécessité de créer une entreprise.

Le portage salarial se caractérise alors par une relation tripartite entre un indépendant, son client et la société de portage elle-même. En échange de frais de gestion, la société de portage accompagne le salarié porté dans différentes tâches administratives, comptables, financières et juridiques. Par conséquent, le jeune diplômé porté peut se concentrer pleinement sur sa quête de prospects et le développement de son activité.

Autrefois réservé aux experts seniors, le portage salarial s’ouvre de plus en plus aux jeunes diplômés. En effet, ces derniers apparaissent souvent comme mieux armés pour affronter les mutations du monde du travail, les besoins d’agilité, la polyvalence ou encore (et évidemment) les enjeux numériques.

Notez cet article :

Les actualités :