En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Portage salarial : qu’est-ce que le Taux Journalier Moyen (TJM) ?

News / Actu Links

Portage salarial : qu’est-ce que le Taux Journalier Moyen (TJM) ?

La rémunération et le prix des missions en portage salarial peuvent être difficiles à appréhender. Toutefois, la bonne compréhension du concept de Taux Journalier Moyen (TJM) est essentielle avant de débuter en portage salarial. Vous souhaitez connaître les enjeux et les contours du Taux Journalier Moyen (TJM) ? Notre article fait le point, pour vous, sur la question.

Portage salarial : quelle mode de rémunération ?

Le portage salarial est un dispositif permettant à des professionnels d’entreprendre tout en bénéficiant d’un cadre sécurisant. Ainsi, les contrats de portage salarial s’adressent à des profils plutôt experts, diplômés et expérimentés.

Les professionnels en contrat de portage salarial conservent de grandes libertés en matière d’organisation de leur travail. Ils peuvent choisir librement leur lieu de travail, leurs horaires, leurs rythmes de travail et le volume de leurs missions.

Les professionnels en portage salarial bénéficient également d’un bulletin de paie. Ce document est édité par la société de portage salarial employeuse. Cette dernière s’occupe de toutes les formalités sociales et fiscales en lien avec l’activité du professionnel. La rémunération brute et nette du professionnel en portage salarial se calcule à partir des honoraires collectés au travers de ses missions. Ainsi, plus le volume et la qualité des missions seront élevés, plus la rémunération pourra être haute.

Toutefois, les professionnels en portage salarial n’ont pas la liberté de fixer eux-mêmes leur tarif. En effet, le portage salarial se réalise dans le cas de missions complexes à haute valeur ajoutée. Il existe donc une rémunération brute minimale pour les salariés en portage salarial. Le Taux Journalier Moyen (TJM) participe à encadrer le tarif des missions et la rémunération des professionnels en portage salarial.

Le principe général du Taux Journalier Moyen (TJM)

Le Taux Journalier Moyen (TJM) correspond à un montant, exprimé en euros, indiquant la valeur de votre travail durant une journée. Il s’agit d’une base de calcul lors de demandes de devis avant de commencer un nouveau projet ou une nouvelle mission.

Le Taux Journalier Moyen (TJM) a donc une influence directe sur le chiffre d’affaires réalisé ainsi que sur la valeur ajoutée de son activité. Un Taux Journalier Moyen (TJM) élevé permet d’atteindre plus rapidement ses objectifs financiers. Toutefois, un tarif trop élevé peut apparaître comme dissuasif auprès de clients potentiels.

A contrario, un Taux Journalier Moyen (TJM) trop bas peut inquiéter de potentiels clients. Ces derniers peuvent s’interroger sur la qualité réelle de la prestation. Le Taux Journalier Moyen (TJM) est donc un élément utilisé par de nombreux indépendants pour se positionner sur un marché. Le portage salarial comporte, néanmoins, des spécificités à bien intégrer.

Taux Journalier Moyen (TJM) et portage salarial : quelles contraintes ?

En portage salarial, le calcul du Taux Journalier Moyen (TJM) comporte des points à intégrer dans la réflexion.

Les frais de gestion

Les sociétés de portage salarial apportent un soutien expert et pluriel sur un ensemble de volets. Dès lors, les professionnels en portage salarial doivent régler une prestation auprès de ces sociétés de portage. Le bulletin de paie d’un salarié porté fait alors apparaître des frais de gestion. Ils correspondent, généralement, à une part comprise entre 5 et 8 % des honoraires collectés sur les missions. Ces frais de gestion sont à intégrer dans le calcul du Taux Journalier Moyen (TJM).

Les cotisations patronales

Un professionnel en portage salarial doit s’acquitter de cotisations patronales. Ces cotisations apparaissent sur son bulletin de paie et constituent une vraie différence avec les professionnels indépendants. En effet, ces derniers calculent leur rémunération par rapport au chiffre d’affaires réalisé. Ce chiffre d’affaires est amputé de cotisations, taxes et impôts divers.

Le niveau de protection des salariés en portage salarial est bien plus élevé que pour les professionnels indépendants. Dès lors, les cotisations vont être, également, plus importantes. Ce point est donc à intégrer pour parvenir réellement au niveau de rémunération nette souhaitée.

La rémunération brute minimale

Enfin, en dernier point, les professionnels en contrat de portage salarial doivent atteindre une rémunération brute minimale. Cette rémunération va concerner une activité à temps plein. En 2022, la rémunération brute minimale en portage salarial est de 2 517,13 €. Cette rémunération correspond à l’addition de deux éléments :

  • la rémunération minimale d’un professionnel junior de 2 288,30 € ;
  • la constitution de réserves de 10 % pour les périodes sans mission, soit 228,30 €.

En fonction de la situation du salarié porté, la rémunération minimale peut être plus élevée.

Le calcul du Taux Journalier Moyen (TJM)

Ainsi, en agrégeant l’ensemble des éléments et des contraintes, un professionnel en portage salarial peut calculer son Taux Journalier Moyen (TJM). En portage salarial, un salarié porté obtient généralement une rémunération nette équivalent à 50 % des honoraires perçus.

Le travail de réalisation des missions à destination des entreprises clientes peut atteindre entre 17 et 20 jours par mois. En effet, la prospection commerciale, la négociation, la communication et la participation à des événements peuvent représenter jusqu’à un quart du temps de travail. Ainsi, pour une rémunération minimale, un professionnel en portage salarial doit :

  • s’aligner sur une rémunération nette supérieure, approximativement, à 2 050 € par mois ;
  • intégrer les frais professionnels facturés aux clients ;
  • déterminer le nombre de journées et demi-journées travaillé dans le mois ;

Ainsi, en règle générale, un professionnel en portage salarial va devoir, pour commencer, fixer un Taux Journalier Moyen (TJM) compris entre 220 et 250 €. Ce montant va servir de base pour concevoir une grille tarifaire claire à destination des clients.

Entreprendre sans difficulté avec le portage salarial

Pour fixer le niveau du Taux Journalier Moyen (TJM), de nombreux professionnels doivent calculer leur seuil de rentabilité. Toutefois, ce seuil de rentabilité peut être difficile à atteindre lorsque les tâches administratives et comptables s’accumulent.

Les sociétés de portage salarial accompagnent les professionnels afin qu’ils puissent se concentrer uniquement sur leurs missions. Leur apport est significatif et sécurisant pour développer son activité.

Le portage salarial vous intéresse ? Faites appel aux services de l’entreprise de portage salarial Links Consultants pour en savoir plus.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.