En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Indépendants : savoir gérer professionnellement ses congés

News / Actu Links

Indépendants : savoir gérer professionnellement ses congés

Indépendants : savoir gérer professionnellement ses congés

Les professionnels indépendants sont libres d’organiser leurs journées et leurs rythmes de travail. Pour certains d’entre eux, la tentation est grande de travailler en continu pour maximiser le chiffre d’affaires. Or, cette stratégie est souvent contre-productive. Vous êtes un professionnel indépendant et vous souhaitez partir en congés sans nuire à votre activité ? Notre article fait le point, pour vous, sur cette question.

Entrepreneuriat : la question des congés

La question des congés reste particulièrement prégnante chez les professionnels indépendants. En effet, ces derniers perçoivent une rémunération sur le chiffre d’affaires encaissé. Ainsi, pour certains indépendants, partir en vacances revient à perdre de l’argent.

Par ailleurs, certains professionnels indépendants craignent d’être “remplacé” durant leurs congés. Il s’agit alors de donner le sentiment d’être toujours disponible pour les clients et de pouvoir traiter les commandes en temps et en heure. Néanmoins, il existe des possibilités pour partir en vacances sans que cela ait une incidence négative sur la conduite de l’activité professionnelle.

Organiser ses congés : nos conseils

Il est parfaitement normal, voire souhaitable, de prendre des congés lorsque l’on est un professionnel indépendant. Toutefois, comme pour un salarié classique, un professionnel indépendant doit prendre ses dispositions avant de réaliser sa coupure. Voici quelques conseils pour organiser au mieux sa prise de congé en tant qu’entrepreneur.

Prévenir en amont

La clé d’une bonne gestion de ses congés réside dans la transmission d’informations en temps et en heure. Ainsi, dès que les dates d’absences sont connues, un professionnel indépendant peut avertir ses clients et ses partenaires afin d’indiquer ses indisponibilités.

Il convient, évidemment, de rappeler que cette transmission d’informations s'applique aux rendez-vous professionnels ou à tout autre engagement. Par ailleurs, en transmettant les informations à l’avance, un professionnel indépendant peut éventuellement demander à réaliser davantage de travail avant ses congés. Il va s’agir de prendre de l’avance pour que le travail à faire durant ses congés soit déjà réalisé avant son départ.

Bien qu’il soit en congés, certains professionnels indépendants décident d’être, malgré tout, joignables en cas d’urgence. Cette disposition n’est pas obligatoire dans le cas de congés courts ou inférieurs à deux semaines.

Intégrer des phases de congés dans les projets

Lorsqu’un professionnel indépendant conclut un partenariat avec une entreprise cliente, il doit définir un calendrier (ou un rétro-planning) portant sur la réalisation de la mission. Il s’agit alors d’intégrer, dès le départ, des temps de congés afin de s’assurer une certaine flexibilité.

Il n’est pas nécessaire que les dates précises soient connues à l’avance. Par contre, il est parfaitement possible d’indiquer une durée de réalisation de 4 semaines pour une tâche n'en nécessitant que 2. Le professionnel indépendant aura alors en tête qu’il est en capacité de prendre plusieurs jours de congés au moment de la réalisation de cette étape du projet.

Réaliser un budget de trésorerie “coefficienté”

Le budget de trésorerie est un document permettant de suivre le niveau de trésorerie disponible d’une entreprise au fil de l’année. Ce document est essentiel pour préparer, en toute sérénité, l’activité sur plusieurs mois.

Il est parfaitement possible, en tant que professionnel indépendant, de réaliser un budget de trésorerie comprenant un coefficient de saisonnalité. Ce coefficient va indiquer les périodes de suractivité, d’activité normale et de sous-activité. Ainsi, ce budget de trésorerie présente deux avantages :

  • L’identification des périodes creuses. En étudiant son activité, on peut connaître les mois creux où l’activité se rétracte. Il est conseillé de positionner ses congés durant ces périodes dans la mesure où le rattrapage sera plus facile à réaliser.
  • L’anticipation des congés. Il est possible d’intégrer un coefficient de saisonnalité plus élevé durant le premier semestre d’une année afin de générer l’équivalent de 8 mois de chiffres d’affaires. Cette avance sur les objectifs va, ensuite, permettre de partir en vacances pendant les deux mois suivants.

Passer en “sous-activité”

Certains professionnels indépendants n’arrivent pas à laisser leur activité “sans surveillance” durant leur période de congés. Le risque est alors grand d’avoir des inquiétudes constantes et de ne pas profiter de ses vacances.

Ainsi, pour remédier à ce problème, certains indépendants décident de passer en “sous-activité” plutôt qu’en congé total. Il va alors s’agir de ne travailler sur son activité entrepreneuriale qu'une demi-heure voire une heure par jour, de préférence le matin.

Cette organisation va alors permettre de rester officiellement disponible, de traiter les urgences rapidement tout en ayant du temps pour profiter de ses congés. Bien entendu, dans ce contexte, seules les affaires courantes peuvent être traitées pendant les vacances. L’avancement des missions doit être “temporairement” mis à l’arrêt.

Préparer son retour

Enfin, il est essentiel de préparer son retour professionnel. Un professionnel indépendant doit alors organiser les premiers jours de son retour pour éviter une montée de stress qui ferait perdre tout le bénéfice de vacances reposantes. Plusieurs astuces peuvent être mises en oeuvre :

  • Prévenir les partenaires et les clients quelques jours après son retour effectif ;
  • Décaler les rendez-vous sur la seconde semaine de son retour ;
  • Établir un calendrier quotidien des urgences à traiter ;

 

Opter pour le portage salarial

Avec un contrat de portage salarial, un professionnel indépendant devient officiellement un salarié. Il accède ainsi à tous les avantages salariaux (chômage, retraite, maladie, congés payés). Ainsi, en portage salarial, la prise de congés payés est mieux encadrée et plus facile à organiser qu’en étant indépendant sous un autre statut.

En conclusion : la question du bien-être

La prise de congés n’est pas une question à prendre à la légère pour un professionnel indépendant. En effet, les périodes de vacances permettent souvent de prendre du recul, de se reposer, de découvrir de nouvelles possibilités et d’envisager des projets futurs.

Ainsi, loin d’être une perte de temps et de chiffre d’affaires, les congés peuvent parfois constituer un nouveau point de départ pour une activité. Le professionnel indépendant va pouvoir sereinement travailler au développement de ses projets.

La patience et le bien-être sont des éléments essentiels à acquérir pour durer dans l’entrepreneuriat. Or, l’absence de congés crée plutôt de l’épuisement, de l’anxiété et aboutit, dans quelques cas, à des cessations d’activités.

Notez cet article :

Les actualités :