En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Indépendants : 7 points à intégrer pour réaliser sa comptabilité

News / Actu Links

Indépendants : 7 points à intégrer pour réaliser sa comptabilité

Indépendants : 7 points à intégrer pour réaliser sa comptabilité

La comptabilité fait généralement peur aux professionnels. Complexe et chronophage, elle apparaît comme l’une des missions les plus difficiles à réaliser dans la gestion d’entreprise. Vous êtes un professionnel indépendant et souhaitez faciliter la réalisation de votre comptabilité ? Notre article vous partage 7 conseils à suivre pour son activité.

Les points à intégrer pour une comptabilité complète et sincère

La comptabilité n’est pas une chose aisée à réaliser. Cet axe de travail nécessite, bien souvent, une initiation autour de concept-clés. Nous vous dévoilons les 7 points à intégrer absolument pour faciliter le travail autour de la réalisation de sa comptabilité professionnelle.

1. Choisir le meilleur logiciel comptable

Souvent négligé, ce point est pourtant essentiel pour optimiser le traitement de sa comptabilité. Il existe une pluralité de logiciels dont certains s'adaptent tout particulièrement aux activités des indépendants.

Par ailleurs, il convient de souligner que la comptabilité n’est pas une mission réalisée en one-shot. Il s'agit d’un travail sur plusieurs années et dont les éléments se retrouvent au fil des exercices comptables. Ainsi, lorsqu'un professionnel indépendant change de logiciel, il doit refaire toutes les écritures comptables depuis la création de l’entreprise.

Nous conseillons donc, en premier lieu, de comparer et d’analyser les différents logiciels de comptabilité sur le marché afin de choisir celui qui convient le mieux à votre activité.

2. Prendre en main le site impots.gouv.fr

Le site impots.gouv.fr centralise un grand nombre de démarches fiscales à destination des particuliers, mais également des entreprises. À travers ce site, il est possible de réaliser les missions fiscales directement en ligne, en gagnant un temps considérable.

Nous vous conseillons donc de prendre en main, le plus rapidement possible, ce site afin d’optimiser le temps consacré à ses tâches. Avec ce site, il est possible de réaliser :

  • La déclaration mensuelle de TVA ;
  • Le paiement des impôts professionnels (CVAE, CFE…) ;
  • Le dépôt des éléments liés à la comptabilité (Compte de Résultat, Bilan, liasse fiscale…) ;
  • Les formulaires déclaratifs liés à l’export de biens ou services.

 

3. Savoir réaliser le compte de résultat

La production du Compte de Résultat est aussi indispensable que légalement obligatoire. Avec ce document, un professionnel indépendant va pouvoir déterminer son bénéfice éventuel ou sa perte réalisée.

Le Compte de Résultat se réalise à l’aide des différentes pièces justificatives d’une activité professionnelle (factures, relevés bancaires, avis d’imposition…). Le niveau du chiffre d'affaires apparaît également dans le Compte de Résultat et permet de le comparer au seuil de rentabilité identifié.

Pour réaliser le Compte de Résultat, il est nécessaire de maîtriser l’enregistrement des opérations comptables au sein du Journal. Nous vous conseillons de vous familiariser aux notions de crédits, de débits ainsi que des intitulés de charges (commençant par 6) et de produits (commençant par 7).

La réalisation du Compte de Résultat va également permettre de calculer l’Impôt sur les Sociétés (IS). L’impôt sur les sociétés (IS) est un impôt prélevé sur les bénéfices réalisés par une entreprise constituée en société. Cet impôt ne concerne pas les professionnels indépendants micro-entrepreneurs. En effet, ces derniers vont payer l’impôt sur le revenu en lien avec le chiffre d’affaires encaissé.

4. Enregistrer les dettes et créances

En comptabilité, l'enregistrement des informations doit être complet. Ainsi, il est nécessaire de calculer les dettes fournisseurs ainsi que les créances clients.
Les dettes fournisseurs correspondent aux factures que le professionnel indépendant doit encore régler à ses prestataires. Il peut s’agir de factures d’électricité, de locations ou des commandes de services sur des prestations en cours.

Les “créances clients” est un intitulé comptable qui recouvre l’exact inverse. Il s’agit des montants qui sont en attente de règlement de la part des clients. Une créance n’est pas, en soi, un problème sauf si elle résulte d’un litige. Par ailleurs, il convient de bien suivre les paiements de la clientèle au risque d’avoir, à un moment, des problèmes de trésorerie.

5. Intégrer les immobilisations et calculer les amortissements

Les immobilisations concernent, en comptabilité, les éléments qui vont avoir une incidence sur la vie de l’entreprise sur plusieurs exercices comptables. Ainsi, un professionnel indépendant peut faire l’acquisition de machines de production, d’un espace de travail informatique ou même d’un brevet ou d’une marque.

Ces éléments ont, évidemment, une valeur qu’il convient d’intégrer dans le Bilan d’une entreprise. Toutefois, les règles de comptabilité imposent d’amortir ces acquisitions. Il va s’agir de constater la perte de valeur, chaque année, de telle ou telle immobilisation.

Ainsi, en plus d’évaluer la valeur de ses immobilisations, un professionnel indépendant doit se renseigner sur les durées légales d’amortissement en fonction de l’élément amorti.

6. Faire l’inventaire et comptabiliser les stocks

Il est fréquent qu’une entreprise possède des stocks. Il peut s’agir de marchandises, de matières premières, d’emballages ou de produits. Or, ces stocks ont une valeur qu’il convient d’intégrer aux documents comptables réalisés. Pour la réalisation de l’inventaire, il est nécessaire d’intégrer plusieurs éléments :

  • Les marchandises, matières premières, emballages et autres doivent être valorisés à leur valeur d’achat.
  • Les biens produits se valorisent, quant à eux, par rapport à leurs coûts de production.


Les professionnels indépendants qui ne commercialisent que des services n’ont pas de fiches de stock à remplir ni d’inventaire à réaliser.

7. Produire un reporting comptable

Enfin, en dernier point, la question du reporting est essentielle. Le reporting est un bilan dont la mise en forme va permettre de communiquer en externe. Ainsi, ce document peut être réalisé en vue de le transmettre à des partenaires comme des financeurs, des investisseurs, son incubateur ou sa société de portage salarial.

Il est évident que l’on ne va pas envoyer les documents comptables bruts. Le reporting sert justement à intégrer l'interprétation des résultats pour faciliter le travail de lecture des destinataires.

Évaluer ses pratiques

Avec le temps, il est parfaitement possible d’adopter des pratiques de travail plus efficaces. La gestion et le traitement de la comptabilité vont alors prendre moins de temps. Il est donc crucial d’analyser ses pratiques, lors du stockage des factures ou lors de l’enregistrement des opérations comptables afin de voir ce qui peut être amélioré.

Notez cet article :

Les actualités :