En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Freelances : comment bien commencer l’année ?

News / Actu Links

Freelances : comment bien commencer l’année ?

Cette nouvelle année 2020 peut être l’occasion de développer son activité et améliorer son organisation.

Cependant, les bonnes habitudes et les outils adéquats doivent s’adopter rapidement pour donner le meilleur en termes d’efficacité. Vous êtes freelances et vous souhaitez revoir votre organisation pour bien commencer l’année 2020 ? Nous faisons le point, pour vous, dans cet article.

La réalisation d’un bilan de l’année écoulée

Savoir bien commencer l’année nécessite de savoir bien terminer l’année précédente. En effet, cet état de fait invite donc les freelances à réaliser un bilan de leur année 2019.
Ce bilan n’est pas à négliger et ne doit pas se limiter au simple listing des points positifs et négatifs. Il convient de préciser ce listing reste un premier pas positif pour progresser et gagner en efficacité. Ainsi, cette analyse préalable doit comporter les éléments suivants :

  • La définition de l’échec du freelance. En effet, cette première définition est indispensable pour comprendre les objectifs du professionnel en freelance.
  • Le respect des objectifs fixés en début d’année 2019. Pour les freelances qui ont fait ce travail, il est évidemment utile de comparer les résultats 2019 avec les objectifs souhaités.
  • Les événements et les faits marquants. Cela peut comprendre ceux que le freelance aurait aimé éviter ou ne pas connaître.

 

Les réponses à apporter au bilan de l’année écoulée

En fonction des réponses apportées par ce listing, chaque freelance doit ensuite se positionner. Il convient alors de déterminer de ce qui relève de la responsabilité du professionnel. Ainsi, à titre d’exemple, la perte d’un client n’a pas la même signification en cas d’insatisfaction ou de liquidation judiciaire. Dans le premier cas, le professionnel freelance n’a pas été à la hauteur. Dans la seconde situation, il pâtit seulement des effets collatéraux d’une cessation d’activité.
Ainsi, un point négatif n’a de sens que s’il se met en rapport avec les performances du freelance. Il convient d’ajouter que ce travail peut également se faire avec les événements très positifs qui ont eu lieu durant l’année 2019. Il est important d’anticiper et d’analyser les éventuels retournements de situations. Ainsi, la conclusion d’un contrat important avec un client régulier peut se révéler fatal si la prestation venait à s’arrêter.
Pour bien commencer l’année, un freelance doit donc savoir bien comprendre l’année qui vient de se terminer. Il s’agit donc d’évaluer ce qu’elle a apporté et les risques nouveaux que cela engendre.

Les enjeux d’une excellente organisation professionnelle

Il est essentiel de ne pas négliger les outils pour s’organiser dans son activité professionnelle. Ainsi, une mauvaise organisation peut générer :

  • Une perte de temps régulière et plus ou moins conséquente. Cela survient lorsqu’un professionnel freelance ne dispose pas d’un stockage optimal de ses documents. Ces derniers peuvent alors de perdre ou être difficile à retrouver.
  • Des erreurs plus ou moins préjudiciables. Une erreur a des conséquences sur la réalisation des missions (le chiffre d’affaires actuel) et la crédibilité (le chiffre d’affaires futur).
  • La survenue de retards de paiement ou d’impayés. Il est important de réaliser un suivi strict de sa trésorerie et de sa facturation pour éviter les démarches fastidieuses de relances auprès des clients.
  • Une imprécision dans la prise de décision. Ces hésitations peuvent créer un flou sur la stratégie mise en place. Le manque de clarté nuit alors aux relations avec les partenaires et les clients.


Pour bien commencer l’année, il est donc central d’admettre les apports d’une organisation professionnelle pour son activité.

S’organiser en 2020 : les éléments à prendre en compte

Les freelances doivent ainsi définir un process pour leur activité. Cela signifie que la réalisation des missions s’inscrit dans l’application d’un cahier des charges et d’une organisation par étape. Il convient de préciser que l’application d’un process n’est en rien incompatible avec l’individualisation du travail. En effet, chaque freelance peut proposer une offre sur mesure aux clients tout en appliquant une méthodologie cadrée et précise.
A noter que le bien-être est un enjeu de plus en plus fort. En effet, nous déconseillons d’exercer une activité (y compris entrepreneuriale) sans prendre en compte ses propres rythmes naturels. Le travail en sur-régime se paie, d’une manière ou d’une autre, à un moment donné du parcours professionnel. Ainsi, pour bien commencer l’année, il est donc important de « s’écouter » davantage.
Enfin, entreprendre seul à travers le freelancing ne signifie nullement d’être expert en tout. Il est important de savoir déléguer et confier des missions à des tiers, comme nous allons le voir plus bas.

Déléguer les missions chronophages à un tiers

Un professionnel freelance peut se retrouver rapidement démunis face à certaines missions complexes. En effet, la gestion comptable et financière constitue, en règle générale, un point d’achoppement fréquent. Ce domaine peut engendrer du stress et une perte de temps dommageable pour l’activité.
Ainsi, certaines entreprises de portage salarial proposent un accompagnement sur les missions administratives, fiscales et sociales. En plus de sécuriser certaines données essentielles, ce recours à des experts offre un gain de temps immense.
L’entreprise Links Consultants accompagne près de 800 consultants et freelances dans leur activité au quotidien. Cet accompagnement participe à consolider et à pérenniser le parcours entrepreneurial de chacun tout en assurant une meilleure réalisation des missions internes.

Bien commencer 2020 : notre synthèse

Afin de s’organiser de manière optimale, il est donc essentiel d’adopter les deux principes suivants :

  • La prise en main d’outils d’automatisation.
  • L’externalisation des missions complexes.

Nous ne recommandons pas nécessairement d’apprendre à savoir tout faire ou de se montrer polyvalent. Il est donc essentiel, pour bien commencer cette nouvelle année, d’admettre ses propres limites. Ce travail personnel nécessite alors de ne se concentrer que sur son cœur de métier.
Par ailleurs, chaque professionnel en freelance doit acquérir une résilience permettant d’anticiper les obstacles et d’assimiler les problèmes. L’expertise et l’agilité permettent d’éviter la majorité des difficultés en lien avec l’entrepreneuriat. L’année 2020 peut être la prolongation enthousiasmante d’une aventure entrepreneuriale sécurisée.

Notez cet article :

Les actualités :