En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Focus sur les innovations en matière de commerce

News / Actu Links

Focus sur les innovations en matière de commerce

Focus sur les innovations en matière de commerce

Le monde du commerce s’adapte aux nouvelles technologies et aux innovations. Dans ce contexte, une multitude de solutions commencent à se mettre en place dans les points de vente. Vous êtes consultant spécialisé dans le secteur IT et souhaitez être informé sur les évolutions du secteur du commerce ? Cet article détaille les éléments fondamentaux à connaître.

La tendance générale du secteur des commerces

Les commerces sont traversés, depuis quelques années, par une tendance lourde : la numérisation des points de vente. L’arrivée d’Internet et du commerce à distance a ouvert de nouvelles possibilités pour les commerçants :

  • Il est désormais possible de vendre 24h/24 et 7J/7. Le e-commerce n’a pas d’horaires dans la mesure où les clients peuvent acheter depuis chez eux, à n’importe quel moment. Par ailleurs, l’innovation des chatbots permet d’automatiser la relation client sans avoir besoin d’une intervention humaine.
  • Il est désormais possible d’atteindre une clientèle mondiale. La zone de chalandise « explose » dans le sens où un commerce peut atteindre des clients situés dans d’autres pays ou sur d’autres continents. Un commerce de proximité peut également être un point de vente qui exporte.
  • Il est désormais possible de vendre sans avoir de stock. Grâce au système de la marketplace, un e-commerçant peut être un intermédiaire entre des clients et des fournisseurs partenaires. Le e-commerçant en marketplace peut vendre sans s’occuper de constituer un stock puisque ses fournisseurs envoient directement les commandes aux clients.


Sur le volet purement numérique, le e-commerce représente 100 milliards d’euros de transactions répartis sur plus de 200 000 boutiques en ligne selon les chiffres de la FEVAD.

La crise sanitaire actuelle a, d’ailleurs, accompagné cette numérisation. De nombreuses initiatives se sont mises en place avec la livraison à domicile, le Click and Collect ou la création de plateformes numériques pour les petits commerces.

En 2020, l’omnicanalité gagne du terrain et les points de vente adoptent, de plus en plus, le « Click and Brick ». Cette expression désigne le fait d’avoir un point de vente physique (« Brick ») et numérique (« Click »).

Commerces : les innovations en voie de généralisation

Il existe un certain nombre d’innovations concrètes en voie d’expérimentation ou de déploiement dans les points de vente du monde entier. En effet, ces innovations ne se sont pas limitées au numérique comme nous venons de le voir. La robotique, l’intelligence artificielle ou la digitalisation s’invitent dans les points de vente physiques. Tour d’horizon de quelques cas emblématiques et de leur potentiel de développement.

Le paiement sans contact ou avec son mobile

Solution la plus répandue actuellement dans le secteur des nouvelles technologies, le paiement sans contact facilite les transactions. Il n’est plus nécessaire de noter son code sur le Terminal de Paiement Électronique (TPE).

Dans la même dynamique, il est possible, pour les clients, de régler leurs transactions avec leur mobile. Certaines applications mobiles vont aussi faciliter la réalisation d’une carte de fidélité numérique. Le paiement sans contact et par mobile ont connu une utilisation plus forte avec la crise du Coronavirus et la mise en place de protocoles sanitaires.

Les points de vente sans vendeur

Certaines enseignes américaines ou sud-coréennes commencent à réfléchir à la mise en place de commerces sans personnel. Les clients doivent enregistrer leurs informations personnelles et scanner les empreintes digitales. Les paiements se font alors avec la paume de la main.

Ce mode de fonctionnement pose encore des problèmes juridiques dans la mesure où la sécurisation des empreintes digitales reste un sujet de débat. En effet, il n’est pas possible de modifier ses empreintes en cas de « vol » des données, contrairement à un mot de passe classique.

D’autres entreprises travaillent alors à un système similaire fondé sur la reconnaissance faciale. Les clients scannent les produits qu’ils souhaitent et se font livrer à domicile. Le paiement s’organise grâce aux logiciels de reconnaissance faciale identifiant le client et ses coordonnées bancaires.

Les points de vente sans marchandise

Dans certaines stations de métro de Séoul (Corée du Sud), les usagers peuvent faire leurs achats via des linéaires composés de QR-Code. Il suffit alors de scanner les produits souhaités qui sont ensuite livrés à domicile. Chacun peut alors faire ses achats en attendant le métro.

Ce type de commerce est particulièrement apprécié dans les grandes métropoles où le temps manque aux actifs.

La visualisation en continu de sa chaîne de distribution

Les nouvelles technologies permettent d’accéder, de manière instantanée, à un nombre conséquent d’informations. Les logiciels peuvent alors traiter des millions de données afin d’aider à la décision, et ce, dans une pluralité de domaines professionnels.

Certaines entreprises développent ce principe pour améliorer les chaînes logistiques des commerces. En effet, les nouvelles technologies pourraient aider les commerçants à identifier plus rapidement les denrées périssables, les produits cassés ou détériorés, les lots à retirer pour défaut de fabrication. La réaction serait alors plus rapide assurant un meilleur service à la clientèle.

Par ailleurs, ces solutions réduisent le gaspillage alimentaire dans la mesure où les commerces peuvent acheter uniquement ce dont ils ont besoin. Cette technologie diminue la « démarque connue », véritable poison pour la rentabilité d’un point de vente.

Les robots d’inventaire

Cette solution introduit la robotique dans les points de vente. Il s’agit de mettre en place une solution autonome pour déterminer les rayons potentiellement en rupture de stock. Le robot d’inventaire facilite et accélère le travail d’inventaire et de réassortiment.

Le robot d’inventaire reste, pour le moment assez peu présent. Les magasins ont davantage recours aux terminaux mobiles permettant de scanner les codes-barres afin d’obtenir des informations sur le stock disponible.

La géolocalisation des produits dans le point de vente

Certaines enseignes se déploient sur des surfaces de plusieurs dizaines de milliers de m². Dans ces grandes surfaces, le client peut avoir des difficultés à se repérer et à trouver le produit recherché.

Afin d’améliorer l’expérience d’achat et éviter les pertes de temps, certaines entreprises commencent à développer des outils de géolocalisation de marchandises au sein d’un point de vente. Par ailleurs, cet outil peut faciliter le travail des employés sur le point de vente.

Notez cet article :

Les actualités :