En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Consultant en mission : choisir la tenue adéquate pour travailler et faire effet

News / Conseils

Consultant en mission : choisir la tenue adéquate pour travailler et faire effet

consultant-mission-tenue

Le choix d’une tenue peut rapidement devenir un dilemme pour un consultant. En effet, la crainte d’un faux pas reste très présente. Vous souhaitez connaître les éléments à prendre en compte pour choisir la bonne tenue ? Nous vous dévoilons les enjeux de la représentation en milieu professionnel.

Les enjeux de la posture professionnelle

Le travail et l’exercice d’une mission en milieu professionnel ne se réduisent pas aux simples compétences. En effet, les consultants peuvent être jugés sur le savoir-être et la posture professionnelle adoptée.

Il est important de comprendre qu’un manque de savoir-être peut devenir un motif de licenciement pour les salariés ou d’arrêt d’une prestation pour un consultant. En effet, il existe des précédents de salariés licenciés pour port d’un bermuda, d’un survêtement ou pour avoir refusé leur uniforme.
En France, l’article L120-2 du Code du Travail encadre la liberté de se vêtir des salariés. L’employeur peut déterminer la tenue vestimentaire si « la nature de la tâche » le nécessite. Cette donnée est donc fondamentale et il convient de ne pas la prendre à la légère.

L’apparence d’un professionnel peut être considérée, à tort ou à raison, comme l’écume des choses. Néanmoins, la posture professionnelle fait, heureusement ou malheureusement, partie des éléments qui entre en considération dans l’évaluation d’un consultant. En d’autres termes, on va se souvenir autant d’une erreur dans sa tenue vestimentaire que d’une erreur technique dans la réalisation de sa mission.

La posture professionnelle peut donc être disqualifiante, ce qui apparaît comme injuste lorsque la mission est réalisée conformément aux objectifs. Dans une moindre mesure, le langage corporel peut également avoir une incidence négative sur l’impression laissée à ses clients.
Par ailleurs, l’entrepreneuriat peut générer des sources de stress qui peuvent rejaillir sur la conduite d’une activité. Il est donc important d’apprendre à maîtriser l’ensemble de ces éléments.

Comprendre les exigences du milieu professionnel

Les secteurs d’activité des consultants demeurent d’une variété conséquente. Chaque entreprise dispose donc de sa propre logique et de ses propres règles. Un consultant doit, toutefois, comprendre les exigences existantes.
Ainsi, il convient de distinguer les missions sous deux aspects principaux :

  • Les missions exclusivement internes. Il s’agit, le plus souvent, de missions en lien avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il n’y a pas de contact direct avec le public ou la clientèle. Les tenues strictes peuvent se révéler en décalage avec les us et coutumes du secteur.
  • Les missions de représentations. Il est parfaitement possible que le consultant rencontre des clients de l’entreprise. Par ailleurs, le consultant peut avoir à réaliser des reportings et des bilans à des membres de la direction. L’apparence est, dans ce cas de figure, plus importante.


D’une certaine manière, il convient aussi d’analyser la forme de management adoptée par l’entreprise cliente. En effet, la tenue vestimentaire va avoir moins d’importance s’il s’agit de management horizontal, laissant plus de latitude aux salariés et collaborateurs.
A contrario, dans les structures pyramidales et verticales, la norme se limite aux tenues classiques des cadres en mission. Néanmoins, une rigueur vestimentaire peut aider à convaincre un auditoire, en légitimant inconsciemment son expertise et son sérieux.
En fonction de l’une ou l’autre situation, la tenue et la prestance n’auront pas la même incidence. En règle générale, il reste préférable d’opter pour une tenue trop stricte plutôt que d’apparaître comme négligé.

Consultant : Savoir s’adapter au contexte de chaque mission

Le mauvais choix d’une tenue peut avoir un effet négatif, surtout si cela se passe dans les premiers jours d’une mission. Afin d’éviter des complications inutiles lors de la réalisation d’une mission, il est important de faire preuve d’observation.
Ainsi, un consultant peut procéder en plusieurs étapes :

  • Demander de visiter les locaux de l’entreprise cliente avant le début de sa mission. Lors de cette visite, le consultant reste encore un élément externe et son apparence n’est pas encore jugée.
  • Observer et analyser les tenues vestimentaires des cadres et des supérieurs. Un consultant doit comprendre, en un laps de temps réduit, la culture de l’entreprise.
  • Choisir la tenue vestimentaire adéquate.


Enfin, il est important d’éviter le mimétisme pour plaire à tout prix. Adopter une tenue vestimentaire qui fait contraste peut également rappeler le rôle extérieur du consultant et le caractère spécifique de sa mission. La tenue doit, malgré tout, définir l’image de marque souhaitée et s’inscrire dans le contexte professionnel.

Choisir une tenue adéquate et professionnelle

En dernier lieu, il convient de clore cet article par des conseils vestimentaires. Selon les usages et la mode actuelle, il est important d’intégrer les critères suivants :

  • Choisir des tons neutres. La mode n’est pas aux motifs colorés sauf à petite dose et en cohérence avec sa personnalité.
  • Privilégier les vêtements proches de sa morphologie. Les vêtements amples sont désormais passés de mode.
  • Prendre soin du repassage et du lavage de ses vêtements. Les taches et les habits froissés laissent une image très négative.
  • Masquer les tatouages dont les messages peuvent être mal compris par les interlocuteurs.
  • Prendre soin de son hygiène corporelle.
  • Éviter les vêtements troués ou portant des motifs trop visibles.
  • Avoir un usage modéré du parfum, car les odeurs peuvent indisposer certaines personnes.


La tendance actuelle réside donc dans une certaine forme de discrétion. L’idéal, pour un consultant, reste d’avoir tout à la fois des vêtements d’un certain standing et confortables. La rigueur et la décontraction sont deux qualités particulièrement appréciées si elles sont associées en milieu professionnel. Pour poursuivre la réflexion, nous vous conseillons la lecture de notre article pour devenir un consultant de haute qualité.

Notez cet article :

Les actualités :