En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. Portage salarial ou freelance | Bien choisir son statut

Portage salarial ou freelance | Bien choisir son statut

Portage-salarial-ou-freelance-différences-statut-bien-choisir

Lorsqu’on parle de consultant indépendant, est souvent évoqué le statut de freelance. Est-ce réellement un statut juridique ou représente-t-il un mode de travail ? Un freelance peut-il devenir un consultant en portage salarial ? Regardons de plus près.

Être freelance : qu’est-ce-que cela signifie ?

Un freelance exerce une activité professionnelle en tant qu’indépendant. Il ne s’agit pas d’un statut juridique à proprement dit. Le consultant indépendant va choisir un statut pour pouvoir installer son activité. Le freelance propose des prestations intellectuelles en tant qu’expert, coach, conseil, formateur ou encore manager de transition. Il exerce dans différents secteurs comme le marketing et la communication, l’informatique, l’IT, ou encore les finances. Il choisit son lieu de travail qui peut être soit chez lui, dans l’entreprise cliente ou en coworking.

Il a le choix entre différents statuts : l’entreprise individuelle sous le régime micro-entrepreneur, l’EURL, la SASU ou encore l’EIRL.

Le régime micro-entrepreneur et l’EIRL

Ces deux statuts sont des entreprises individuelles

Le régime micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) permet au freelance d’être indépendant. Les formalités d’inscription sont simplifiées et il n y a aucun frais pour le micro-entrepreneur. Elles peuvent se faire à distance et sont centralisées : une demande pour tous les organismes.

Le régime social est le strict minimum et le chiffre d’affaires est plafonné même si le plafond a été revu à la hausse pour 2018. Les charges sociales sont faibles et indexées sur le chiffre d’affaires. De plus, il n’est pas assujetti à la TVA (sous certaines conditions).

L’EIRL est plus adaptée aux créateurs d’entreprise. Il n’existe pas de plafond. Les formalités sont plus longues et vous devrez vous acquitter des frais d’immatriculation. Le freelance dépendra du régime social des indépendants. Ce statut vous permet de protéger votre patrimoine. Il a des similitudes avec l’EURL.

La SASU et l’EURL

Les statuts SASU et l’EURL sont respectivement des formes unipersonnelles des SAS et SARL. Les démarches sont plus compliquées et plus coûteuses, notamment dans la rédaction des statuts. Il est recommandé de prendre conseil auprès des professionnels et par conséquent vous avez des honoraires à régler. Le dirigeant de la SASU peut bénéficier du régime social de la Sécurité sociale s’il se verse un salaire, sinon les deux statuts bénéficient du régime social des indépendants

Un autre statut qui diffère de la création d’entreprise et que choisissent les consultants freelance est le portage salarial. 

Le portage salarial : un statut et une alternative pour le consultant freelance ?

Le portage salarial a été mis en place pour venir en aide aux cadres séniors à la recherche d’un emploi et qui avaient des difficultés à retrouver un poste. Au fil des décennies, ce statut a pris une place de plus en plus importante sur le marché du travail. En 1998, il fait son entrée dans le Code du travail et en 2017, il finit par avoir sa propre Convention collective. Le renforcement et le développement de cette réglementation ont contribué à son développement et lui ont apporté de la crédibilité auprès des entreprises clientes.

Aujourd’hui, le portage salarial est un statut sur lequel il faut compter au même titre que les créations d’entreprise. Le portage salarial est à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat. Il permet au freelance d’être indépendant tout en bénéficiant du régime social du salarié. Il s’adresse aux professionnels proposant des prestations intellectuelles.

C’est une relation triangulaire entre le salarié porté, la société de portage salarial et l’entreprise cliente. Pour devenir consultant en portage salarial, vous devez vous inscrire dans une société de portage salarial et obtenir une première mission pour signer votre contrat de travail. Il n’existe pas de lien de subordination, cependant vous devez communiquer certaines informations sur le déroulement de la mission, étant donné que la société de portage salarial s’engage par le biais du contrat de prestation signé avec l’entreprise cliente.

Les avantages apportés par le portage salarial au consultant freelance

Le portage salarial présente de nombreux avantages pour les freelances, à commencer par l’absence de création d’entreprise. En effet, il est indépendant mais sans effectuer et payer des formalités de création. Il lui est demandé de négocier une première mission qui sera hébergée par la société de portage salarial.

Créer son entreprise lui laisse une liberté importante, le consultant en portage salarial l'est aussi mais ce dernier bénéficie d’un accompagnement, contrairement aux autres statuts. La société de portage salarial se charge de sa gestion administrative et l’aide tout au long de son activité en lui prodiguant des conseils sous différentes formes. Le consultant porté se consacre uniquement au développement de son activité contrairement aux autres travailleurs indépendants. De même, il bénéficie du réseau professionnel de la société, composé de consultants et d’entreprises, déjà développé.

Contrairement aux créateurs d’entreprise bénéficiant pour la plupart du régime des indépendants, le freelance en portage salarial profite du même régime social que les salariés ainsi que des allocations chômage.