En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Portage salarial : comment réaliser ses bilans mensuels ?

News / Actu Links

Portage salarial : comment réaliser ses bilans mensuels ?

Portage salarial : comment réaliser ses bilans mensuels ?

Vous êtes consultant en portage salarial et vous souhaitez en connaître davantage sur les bilans mensuels à réaliser pour l’entreprise de portage employeuse ? Ces bilans ont un rôle central et peuvent aider à corriger de nombreuses erreurs tout en participant à pérenniser l’activité. Notre article fait le point sur l’ensemble des éléments à prendre en considération pour des bilans mensuels réussis et utiles pour son activité.

Consultants : les particularités du portage salarial

Un professionnel qui signe un contrat de portage salarial n’est ni tout à fait un salarié ni entièrement un entrepreneur. Cet entre-deux implique des conséquences concrètes qu’il convient de bien appréhender pour son activité quotidienne.

Ainsi, une société de portage ne peut pas imposer des missions à un consultant porté. Ce dernier choisit, en effet, ses clients et assure lui-même les actions de prospection commerciale. Néanmoins, cette absence de liens hiérarchiques entre la société de portage et le consultant ne signifie pas qu’aucun suivi n’est réalisé.

Dans ce contexte, la convention collective du secteur inscrit l’obligation, pour un consultant en portage salarial, de réaliser un bilan mensuel à destination de l’entreprise de portage employeuse. Comme nous allons le voir par la suite, ce bilan est fondamental pour structurer l’activité et doit être considéré comme une mission centrale pour progresser.

Le rôle fondamental du bilan mensuel

La réalisation d’un bilan n’est pas une spécificité du portage salarial. En effet, le « reporting » est une action largement développée en milieu professionnel. Il s’agit, en règle générale, de produire des indicateurs objectifs permettant d’évaluer son activité et la valeur de son travail.

Si le bilan permet une évaluation précise, il subit parfois quelques critiques. Certains dénoncent, parfois à juste titre, la place prise par le reporting dans le travail quotidien. Ainsi, si le bilan est nécessaire, il ne doit pas devenir chronophage au point de réduire la création de « valeur » par un consultant.

Il convient donc d’être en capacité de définir des indicateurs précis permettant l’évaluation. Cela peut être :

  • Le volume du chiffre d’affaires et le nombre de clients ;
  • Le taux de fidélisation des anciens clients ;
  • La pertinence de certaines actions de prospection commerciale ;
  • Le nombre de formations suivies ;
  • Le taux de satisfaction de la clientèle.

 

Les éléments à intégrer dans ses bilans mensuels

Les bilans mensuels, dans le cas du portage salarial, doivent intégrer un certain nombre d’éléments pour être complets. Il convient de préciser qu’il n’existe pas de cadre légal précisant les points à évoquer. Toutefois, nous vous recommandons de suivre certaines préconisations afin d’éviter les points de blocage, les malentendus ou les litiges futurs. Un bilan mensuel complet se structure en 4 parties distinctes.

1. Les actions de prospection commerciale

Comme nous l’avons vu plus haut, la prospection commerciale est du ressort du consultant en portage salarial. Néanmoins, il peut être utile, pour le consultant, d’évoquer l’ensemble des actions mises en place afin d’acquérir une clientèle. En effet, certaines stratégies peuvent être inadaptées et il est pertinent d’avoir les avis et les retours des conseillers de la société de portage. Le bilan permet de montrer ce qui a fonctionné et d’indiquer les potentiels clients futurs pour le consultant.

2.Le suivi des missions

Un consultant en portage salarial peut aborder, en surface, l’état d’avancement de sa ou ses missions en cours. En effet, il peut être utile, pour la société de portage, de savoir si les délais vont être tenus. La satisfaction de la clientèle est, à ce titre, essentielle dans la mesure où des entreprises peuvent recourir régulièrement à des consultants en portage salarial.

Par ailleurs, il arrive que les sociétés de portage aient des partenariats avec des entreprises de travail temporaire. Ces dernières fournissent régulièrement des missions. Ainsi, des missions correctement réalisées dans les délais constituent un enjeu pour les partenariats actuels de l’entreprise de portage salarial employeuse.

3. La rémunération et le paiement des factures

Les consultants en portage salarial bénéficient d’un bulletin de paie mensuel calculé sur les honoraires collectés sur leurs missions. Dans certaines situations, un consultant peut percevoir une rémunération dès le début de la mission, même si le client n’a pas réglé l’entièreté de la facture.

Le bilan mensuel peut donc être l’occasion de faire le point sur les volets comptables du consultant. Ainsi, la société de portage salarial peut informer le consultant sur ses droits, le montant de ses réserves ou sur le suivi de la facturation. Il convient de noter que la société de portage peut apporter une aide non négligeable en cas de clients mauvais payeurs. Il ne faut donc pas hésiter à solliciter les équipes de l’entreprise de portage en cas de problèmes liés à la facturation.

4. La réflexion prospective

Dans un bilan d’entrepreneur, il peut être profondément utile de prendre du recul. En effet, il est important de ne pas être « scotché » au court terme. Un bilan mensuel peut donc intégrer une réflexion sur plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il s’agit, ainsi, de définir les pistes d’évolution et de se placer dans une logique de pérennité de son activité. Cette méthodologie permet d’analyser la situation présente à l’aune d’objectifs plus lointains, mais essentiels pour assurer la durabilité de son activité.

Bilans mensuels : leurs apports pour structurer son activité

Comme nous l’avons vu plus haut, un bilan mensuel complet permet d’analyser finement son activité, ses missions et ses pratiques de travail. Ce ne sont pas des documents visant à « surveiller » le consultant, mais, bien au contraire, permettant de le faire progresser. En effet, en s’interrogeant sur ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins bien, le bilan fait émerger des pistes d’amélioration.

Par ailleurs, la lecture du bilan mensuel par la société de portage peut représenter un regard extérieur utile. En effet, lorsque l’on est entrepreneur, on manque parfois d’avis extérieurs qui peuvent apporter de bonnes idées pour la suite. Les bilans mensuels, en portage salarial, permettent de bénéficier de retours bienveillants permettant une progression plus rapide.

Notez cet article :

Les actualités :