En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Les tendances en matière de création d’entreprise

News / Actu Links

Les tendances en matière de création d’entreprise

Les tendances en matière de création d’entreprise

Le nombre de créations d’entreprises dans un pays reste un bon indicateur de dynamisme économique. Vous souhaitez savoir comment ont évolué les créations d’entreprises en France sur les dernières années ? Notre article fait le point sur la question.

2019 : la création d’entreprise en nette hausse

Au cours de l’année 2019, le taux de création d’entreprise a connu un nouvel essor avec plus de 815 000 entreprises créées. Avec une augmentation de 18 % de création par rapport à 2018, l’entrepreneuriat connait un véritable dynamisme.
On doit cette augmentation à différents aspects, notamment l’augmentation des immatriculations relatives au statut de micro-entrepreneur. Cet engouement est principalement dû aux simplifications législatives opérées ces deux dernières années en faveur des autoentrepreneurs.
Notons que cette augmentation touche aussi les entreprises classiques, avec un accroissement de 28 600 unités en 2019 par rapport à l’année précédente. Actuellement, les entrepreneurs français choisissent davantage les sociétés par actions simplifiées (SAS) puisque leur part était de 63 % en 2019. A contrario, les sociétés à responsabilité limitée (SARL) connaissent une nette baisse par rapport aux années antérieures.

Création d’entreprise : les secteurs les plus concernés

La hausse des créations d’entreprise se distingue dans 3 secteurs particuliers : les activités spécialisées, les secteurs techniques et les domaines scientifiques. À eux seuls, ces secteurs représentaient en 2019 une hausse de 17 % des créations d’entreprise en France.
D’autres domaines sont aussi concernés par une nette hausse des créations d’entreprise en 2019. On cite, en tête, les domaines du commerce, de la réparation d’automobiles et de motocycles. En troisième place du podium, le secteur des transports et de l’entreposage voit croître de 52.7 % le nombre de créations d’entreprises.
Le domaine du service à la personne est aussi particulièrement valorisé dans la création d’activité. On cite en tête les services aux ménages, dont les professions relatives au soin et à la beauté (+ 13 500 entreprises en plus en 2019). Quatrième secteur en plein essor, la construction connait une hausse favorable de 12 000 lancements d’activité en plus. La hausse la plus significative concerne cependant les travaux d’installation électrique chez les particuliers et les entreprises.
Notons que le secteur de commerce tire également son épingle du jeu, avec une augmentation de 11 % des entreprises créées en 2019. Cet engouement n’est pas sans lien avec la révolution du commerce en ligne très présent ces dernières années.

Création d’entreprise : le découpage territorial en France

L’augmentation de création d’entreprise est un phénomène national, qui concerne l’ensemble des régions en France. Toutefois, l’Ile-de-France regroupe, à elle seule, près d’un quart de l’essor national, avec 32 000 entreprises en plus sur l’année 2019. Les secteurs les plus concernés dans l’agglomération francilienne sont le domaine scientifique et technique, le commerce et le transport (porté par le service de livraison à domicile).
Dans le même temps, on assiste à une hausse importante de créations dans des régions comme l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays de la Loire, ou encore l’Occitanie.

Création d’emploi en début d’activité : quels secteurs sont concernés ?

Actuellement, près de 5 % des entreprises classiques en France démarrent avec des salariés au moment de leur création. Les entreprises qui emploient le plus se spécialisent dans les secteurs de l’hébergement, de la restauration, de la construction, du commerce et du service aux ménages.
A contrario, les domaines de l’immobilier, de la finance ou des transports embauchent peu. Ces chiffres restent logiques dans la mesure où ces derniers secteurs comportent une part importante d’auto-entrepreneurs et d’indépendants.
Le profil des créateurs d’entreprise reste aussi particulièrement jeune, avec une moyenne de 36 ans en 2019. 38 % des entrepreneurs ont moins de 30 ans et 41 % des jeunes entrepreneurs préfèrent encore le statut de micro-entreprise à celui d’Entreprise Individuelle. Notons également que 4 créateurs d’entreprise sur dix sont aujourd’hui de sexe féminin, notamment dans les secteurs de la santé, de l’action sociale, de l’enseignement et des services aux ménages.

2020 : la création d’entreprise à l’ère du Covid-19

Une hausse favorable après la chute de mars

La crise sanitaire de 2020 a particulièrement bouleversé la dynamique de 2019 en matière de création d’entreprise. En mars 2020, la création d’entreprise a connu une chute de 25.5 % en lien avec le début du confinement généralisé. Cette baisse du nombre de créations concerne l’ensemble des secteurs d’activité en France.
Toutefois, le secteur le plus touché reste celui de l’hôtellerie-restauration, avec une baisse de 36.8 % de création d’entreprises. En revanche, le secteur de l’information et de la consommation est celui qui s’en sort le mieux avec une baisse sensible estimée à 8.4 % seulement.
Dans un contexte de déconfinement, le nombre de créations d’entreprises a connu un rebond en mai 2020. On cite, en effet, une reprise de 64.4 % avec une hausse de 56 % des immatriculations en micro-entreprise. Le secteur soumis au plus fort rebond est le secteur de l’immobilier, avec une reprise affichée à 130.1%.
Les raisons invoquées ? L’expérience de la promiscuité et du télétravail lors du confinement ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives pour les futurs acquéreurs. Désormais, les agences doivent répondre à un ensemble de nouveaux critères, comme l’achat d’une maison avec extérieur en dehors des agglomérations. Le secteur du commerce a également connu un rebond remarquable au printemps.
Cette dynamique ascendante est encore significative en août dernier, avec une hausse sensible des créations d’entreprise. Là encore, la hausse de l’activité concernait majoritairement le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, plus propice à la saison estivale.

En conclusion

La création d’entreprise ces dernières années affiche une hausse constante, avec un engouement particulier pour les micro-entreprises en 2019. La simplification du statut et ses avantages tendent à expliquer cette tendance à la hausse. Toutefois, la crise sanitaire de 2020 et le confinement forcé ont largement affecté ces lignes ascendantes, même si un léger rebond favorise une reprise lente de l’économie. Paradoxalement, la montée du chômage pourrait favoriser l’aventure entrepreneuriale et conduire à des hausses de créations d’entreprise en 2021.

Notez cet article :

Les actualités :