En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Freelance : apprenez à connaître vos points forts

News / Conseils

Freelance : apprenez à connaître vos points forts

freelance-points-forts-connaître

Un freelance peut avoir des difficultés pour définir précisément ses atouts et ses qualités. Il se prive ainsi d’opportunités réelles sur le marché. En effet, la prospection commerciale est souvent une mise en adéquation entre les besoins d’un client et les qualités d’un prestataire. Vous êtes en activité de freelance et vous souhaitez déterminer des points forts décisifs ? Nous vous livrons, dans cet article, les éléments à appréhender pour les connaître et les valoriser.

L’importance des points forts dans une activité

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les professionnels freelances doivent apprendre à se démarquer. Se distinguer est essentiel, mais il est bien plus important de savoir se valoriser. En d’autres termes, l’enjeu est de donner de la valeur, sur un marché, à ses qualités intrinsèques.
On parle donc de points forts pour tout ce qui permet à professionnels de se distinguer de ses concurrents directs. Une caractéristique peut donc être un point fort dans un secteur donné tout en étant parfaitement normal dans un autre domaine. La notion de point fort reste alors parfaitement subjective, délimitée à un secteur précis dans un contexte donné.
Ainsi, il convient de connaître les pratiques professionnelles de ses concurrents avant de lister ses propres points forts. Il est également important de comprendre que les points forts ont, dans un monde professionnel mouvant, une durée de vie certaine.

Freelance : Comment mieux se connaître

Pour apprendre à se connaître, tant du point de vue personnel que professionnel, il est nécessaire de réaliser un état des lieux de ses qualités propres. Ce bilan doit également prendre en compte les qualités personnelles dans la mesure où les clients sont de plus en plus sensibles à la personnalité de leurs prestataires. Avoir des valeurs, des principes ou une éthique forte entre dans un ensemble qui peut être déterminant lors de la prospection commerciale.
La prospection commerciale s’est toujours construite sur un rapport interpersonnel entre deux parties. Néanmoins, les nouvelles techniques de communication et de marketing intègrent, de plus en plus, les éléments constitutifs de la personnalité du prestataire.
Ainsi, pour mieux se connaître, un freelance peut commencer son bilan personnel et professionnel en répondant aux questions suivantes :

  • Quel est mon parcours ? Cette question doit intégrer, en toute sincérité, les réussites et les échecs. Ces derniers apportent, par ailleurs, davantage de contenu.
  • Quel est le « pourquoi » de mon activité ? La quête de sens, en milieu professionnel, fait partie des tendances lourdes actuelles.
  • Quel est mon message et ma vision du monde ? Il s’agit de déterminer ce qui pousse un freelance à agir et sa vision sur le long terme.


Cette première étape est essentielle pour se connaître et permet, ensuite, de donner de la valeur marchande à ses qualités.

Savoir se mettre en valeur

La valorisation de ses qualités ne dépend pas uniquement du freelance, contrairement au bilan personnel et professionnel. Il convient alors de s’adapter à l’interlocuteur et au contexte.
En effet, le freelance doit apporter, à ses potentiels clients, les réponses suivantes :

  • Le parcours doit apporter une expérience, acquise y compris dans l’échec. Les clients recherchent, en règle générale, un vécu en plus de la simple ancienneté.
  • Le sens de l’activité doit garantir un professionnalisme et une rigueur à toute épreuve.
  • La durabilité et l’intégration des nouveaux enjeux de société permettent d’être agile.


Ces trois formes de réponses sont la conséquence directe des questions que le freelance a pu se poser. En véhiculant les points forts d’expérience, de professionnalisme et de durabilité, le freelance acquiert un avantage considérable sur la concurrence.
Il peut ensuite décliner ces éléments en fonction du contexte. Il existe plusieurs moments-clés nécessitant de se mettre en valeur :

  • Les conférences. Il s’agit d’acquérir la capacité à vendre ses points forts à l’oral.
  • Les marchés publics. Il est essentiel de pouvoir traduire, en termes techniques, ses compétences et ses expériences.
  • La prospection commerciale. Ce dernier point constitue une synthèse deux points précédents puisqu’il s’agit d’être à mi-chemin entre l’oralité et la technicité.


La connaissance parfaite et entière de ses points, ainsi que leur traduction « professionnelle », apporte une assurance supplémentaire. Le freelance fait comprendre qu’il maîtrise les contours de son marché et les besoins de sa clientèle. Il s’agit alors d’un cercle vertueux particulièrement efficace.

Acquérir de nouveaux points forts

L’aventure entrepreneuriale d’un freelance n’est pas un cycle répétitif et la définition des points forts n’a rien d’immuable. Ainsi, un professionnel indépendant peut acquérir de nouveaux atouts pour pérenniser son activité.
Parmi les points forts qu’un freelance peut acquérir, nous pouvons citer :

  • Les certifications. Cela peut se matérialiser avec les labels, les attestations de réussite dans des formations reconnues ou l’obtention de normes professionnelles.
  • Les compétences. En complément du point précédent, l’acquisition de certaines compétences permet d’accéder alors à de nouvelles opportunités de commercialisation.
  • La preuve sociale. L’atteinte d’un certain volume de clients et de références peut également devenir, dans de nombreuses situations, un réel atout.
  • L’expérience. En parallèle du point précédent, l’ancienneté dans un secteur constitue aussi une plus-value.
  • La formation. Un freelance qui forme des professionnels le fait nécessairement sur ses points forts. Ainsi, dispenser des formations permet d’insister sur ses qualités et ses compétences. À ce titre, vous pouvez lire notre article sur la formation professionnelle.


Il est important de préciser que l’acquisition de ces nouveaux points forts peut être communiquée à son réseau. Ainsi, la mise en récit de sa propre progression devient un élément positif de la prospection commerciale et participe au storytelling.

Notez cet article :

Les actualités :