En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Et si vous faisiez du télétravail un réel facteur de réussite ?

News / Conseils

Et si vous faisiez du télétravail un réel facteur de réussite ?

télétravail-domicile-travail-portage-salarial

Le télétravail représente une réelle opportunité pour les professionnels. Que vous soyez salariés, indépendants ou dirigeants, cette forme de travail doit être envisagée sérieusement. Vous souhaitez en connaître davantage sur la question ? Nous faisons le point, pour vous, sur les éléments principaux (déplacements, travail à domicile, législation) à appréhender.

Les contours du télétravail

Le télétravail correspond au fait de réaliser ses missions et engagements professionnels depuis son domicile. Néanmoins, la définition officielle ne fait état que d’un travail en dehors des locaux de l’entreprise.
Ainsi, si le télétravail se réalise généralement à domicile, il ne s’agit pas de la seule option. Un professionnel peut donc opter pour un espace, quel qu’il soit (coworking, salle à proximité…). Le télétravail concerne environ 16 % des salariés en France.
Cette forme de travail est permise grâce à deux facteurs majeurs, spécifiques du monde professionnel actuel :

  • L’arrivée des nouvelles technologies. En effet, les professionnels qui travaillent essentiellement à l’aide d’un ordinateur et d’une connexion Internet n’ont pas de nécessité de lieu. Le travail se fait alors à distance.
  • La forte mobilité des professionnels. Il n’est pas rare qu’un salarié habite loin de son lieu de travail. Dès lors, les déplacements représentent une vraie contrainte et un vrai budget de dépenses.

Les secteurs primaires et secondaires de l’économie reposaient sur une main-d’œuvre vivant à proximité de leurs lieux de travail. La montée en puissance du secteur de service remet en cause ces principes.
On parle d’ailleurs de « migration pendulaire » pour qualifier les nombreux trajets domicile-travail. Une étude de l’INSEE, datant de 2013, fait ainsi état d’un chiffre conséquent et évocateur. 2/3 des salariés français travaillent dans une commune différente de celle où ils habitent.

Travail à domicile : le cadre légal

Cette forme de travail est encadrée par la législation et comporte donc plusieurs éléments à connaître. En effet, l’article L1222-9 du Code du Travail apporte toutes les informations importantes. Il permet d’instaurer le télétravail sans créer de tensions ou de problèmes dans les entreprises.
Il est donc essentiel de retenir les éléments suivants :

  • Un salarié en télétravail dispose des mêmes droits que les autres salariés physiquement présents en entreprise. Cette égalité de traitement s’applique également pour les éventuels accidents du travail en vertu de l’article L411-1 du Code de la Sécurité Sociale.
  • Un simple accord entre un salarié et son employeur suffit à donner droit au télétravail. Il convient de préciser que l’une ou l’autre partie ne peut pas imposer le télétravail.
  • L’employeur peut organiser le télétravail en amont à l’aide d’un accord collectif ou d’une charte. Cela permet de préciser les contours de cette forme de travail tout en aidant les salariés à mieux s’organiser.
  • L’employeur peut accepter de fournir le matériel (ordinateur, connexion internet…) nécessaire au bon déroulement du télétravail.

Le cadre légal tend donc à inciter les entreprises pour qu’elles développent cette forme de travail. Ainsi, pour faire du télétravail un vecteur de réussite, il est essentiel de dialoguer avec l’ensemble des parties prenantes. En effet, une entreprise qui souhaite mettre en place ce dispositif doit définir les points suivants :

  • Le personnel volontaire. Il convient de rappeler que cette forme de travail ne peut pas être imposée.
  • Les jours disponibles. Il est donc nécessaire d’éviter les jours de réunions, de travail collectif ou les rendez-vous avec les clients.
  • Les missions concernées. Tout ne peut pas être fait en télétravail, il s’agit de délimiter le périmètre d’action.

Les avantages du télétravail

Le télétravail comporte de nombreux avantages pour les salariés comme pour les entreprises qui y ont recours. En effet, parmi les principaux atouts, on note :

  • La limitation des déplacements. Ce premier élément permet de préserver l’environnement (notamment lors de pics de pollution) tout en limitant les frais de carburants.
  • La réduction des temps de trajet. Le salarié perd moins de temps à se rendre au travail et peut être davantage productif.
  • Une meilleure concentration. Les bureaux professionnels sont, paradoxalement, des lieux de sollicitations permanentes. Un salarié travaille mieux, seul, depuis son domicile.
  • L’organisation plus facile de ses contraintes personnelles. La vie de famille se gère mieux en télétravail. Les parents peuvent alors réaliser leurs missions tout en gardant leurs enfants.
  • L’atteinte de meilleurs résultats. La direction de l’entreprise peut fonder son management sur la réussite des missions plutôt que sur le temps de présence. Le télétravail permet alors de mieux mobiliser les équipes.

En termes de chiffres concrets, les services de l’État se réfèrent à l’étude de l’organisme Kronos. Leurs études font alors état d’un gain, pour les salariés en télétravail, d’une quarantaine de minutes pour sa vie de famille ainsi qu’en sommeil.
Pour les entreprises, le gain apparaît également comme évident. L’absentéisme se réduit de plus de 5 jours par salarié télétravailleur et la productivité augmente de plus de 20 %. Par ailleurs, l’IFOP, SFL et Paris WorkPlaces ont réalisé une étude récente indiquant les effets des transports sur le bien-être des salariés et leur temps de présence au bureau .
Néanmoins, pour être pleinement efficace, le télétravail total doit être évité. Le fonctionnement le plus pertinent réside dans l’alternance entre des temps de présence en entreprise et des journées de télétravail. Cette organisation peut alors avoir un effet très positif sur le bien-être des salariés.

Le lieu de travail en portage salarial

Les professionnels indépendants, à plus forte raison les consultants, travaillent régulièrement depuis leur domicile. Dans ces situations, le recours au télétravail se justifie par la volonté d’économiser le coût de location d’un bureau professionnel.
Néanmoins, certains indépendants et freelances n’hésitent pas à s’installer dans des espaces de coworking. Ces bureaux partagés permettent l’entraide et la constitution d’un réseau professionnel.
Pour les salariés en portage salarial, la situation reste bien différente. En effet, un professionnel en portage salarial choisit, de lui-même, son lieu de travail. La convention collective du secteur précise ce point dans l’article 23 . Cela s’explique par le fait qu’un salarié porté est davantage un prestataire externe qu’un membre de l’entreprise.

Notez cet article :

Les actualités :