En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Arcapix est sur le point d’être revendu à Kalray

News / Actu Links

Arcapix est sur le point d’être revendu à Kalray

Éditeur de puces pour voitures autonomes et datacenters, Kalray désire s’emparer d’Arcapix. Un développeur de logiciel consacré aux applications de calculs intensifs. D’ici la fin du mois prochain au plus tard, la cession devrait être finalisée. Grâce à cette opération, la société tricolore pourra notamment poursuivre son développement sur le marché.

L’entreprise française experte en puces pour l’intelligence artificielle Kalray veut racheter Arcapix. Un développeur de programme informatique spécialisé dans les systèmes de stockage dédiés aux applications de calculs intensifs. En vue de cette opération, la société tricolore a ouvert une négociation exclusive avec son homologue britannique.

Pour cette reprise, la pépite française souhaite s’approprier de l’intégralité du capital des actions d’Arcapix. Elle a alors présenté une offre de 0,9 million d’euros en numéraire, auxquels s’ajoutent 464 770 actions. D’ici le 31 mars 2022, la transaction devrait être accomplie. Cette opération permettra à Kalray d’augmenter l’effectif de son personnel, qui compte une centaine d’employés, dont plusieurs en portage salarial informatique.

Une opération gagnant-gagnant pour les deux parties

À titre d’information, Arcapix revendique une cinquantaine de travailleurs dont plus de 30 affectés à la vente et au support.

Avec ce rachat, l’entreprise bonimontaine gagnera également de nouveaux coopérateurs et clients. Le tout en profitant du réseau de revendeurs dont dispose Arcapix. Dans un communiqué, le président du directoire de Kalray, Éric Baissus a indiqué être content de ce projet de rachat. D’après lui, ce dernier :

       Consolidera leur position dans le secteur du stockage dédié au calcul intensif ;

       Accélèrera le déploiement de leurs produits sur le marché, ainsi que leur commercialisation.

De son côté, le co-fondateur et président de la société britannique, Ben Leaver, a déclaré :

Alors que les données façonnent de plus en plus le monde moderne, leur gestion devient de plus en plus critique et doit répondre à des exigences croissantes en termes de performance, d’évolutivité et de flexibilité. Nous avons fait la preuve de notre capacité à répondre à ces exigences. […].

Avec Kalray, ils pourront se développer à la fois en matière commerciale et technologique, se réjouit-il.

Kalray poursuit sa croissance

Suite à l’acquisition d’Arcapix et la commercialisation de ses dernières inventions, Kalray ambitionne d’atteindre un chiffre d’affaires de :

       20 millions d’euros pour l’année en cours ;

       100 millions d’euros ou plus pour 2023.

Avant son ascension, la société née en 2008 à Grenoble avait atteint le fond. Cependant, elle s’est relevée. En liquidation en 2013, elle avait ensuite terminé cinq ans plus tard son introduction en bourse avec succès. Le tout avec 43,5 millions d’euros collectés. Et fin 2020, l’entreprise a complété une levée de fonds de 5,2 millions d’euros. Sur l’année dernière, elle a réalisé 1,45 million d’euros de chiffre d’affaires, en augmentation d’environ 41 %.

Pour accompagner son développement après cette opération, Kalray peut recruter des professionnels de l’IT (responsable des systèmes d’information, DevOps…). Dans cette campagne, le recours au portage salarial peut être envisagé. Cette forme d’emploi garantit quelques économies d’argent et de coûts. Tant les procédures fiscales et administratives, entre autres, sont réalisées par l’entreprise de portage. Pour le consultant IT, ce dispositif permet d’accéder potentiellement plus facilement à la formation.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.