En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. Vous êtes créateur d'entreprise - porteur de projets | Pensez au portage salarial

Vous êtes créateur d'entreprise - porteur de projets | Pensez au portage salarial

createur-dentreprise-porteur-de-projet-links-consultants

Vous êtes jeune diplômé, salarié ou encore cadre sénior et vous avez des rêves d’entrepreneuriat. Vous êtes freiné dans votre élan par la peur de perdre vos avantages ou parce que vous ne disposez pas d’un capital de départ suffisant. Avez-vous pensé au portage salarial ? C’est une solution pour concrétiser votre projet.

Création d’entreprise : différents dispositifs pour vous aider

Selon votre statut actuel, différents dispositifs sont mis en place afin de vous aider à créer votre entreprise. Si vous êtes salarié, vous avez la possibilité de demander un congé de création d’entreprise. Ce congé est d’une durée de 12 mois, renouvelable 1 an, et étant pris soit à temps plein ou à temps partiel. Pendant cette période, votre contrat est suspendu et si votre projet est avorté, vous retrouvez votre emploi ou un poste similaire. Vous devez avoir deux ans d’ancienneté et faire votre demande par lettre recommandée avec accusé de réception.

Sachez que si vous êtes salarié et en situation de licenciement économique, il existe le contrat de sécurisation professionnel pour vous aider à monter votre projet dans les meilleures conditions.

Si vous êtes au chômage ou jeune diplômé entre 18 et 25 ans, il existe l’ACCRE qui vous permet de bénéficier d’une exonération partielle des charges sociales durant la première année ainsi qu’un accompagnement au début de votre activité. Il existe également l’ARE pour les bénéficiaires d’allocations de Pôle Emploi qui consiste au maintien de celles-ci lors d’une création d’entreprise. L’ARCE est également un maintien des allocations chômage dont un pourcentage vous est versé afin de vous constituer un capital pour créer votre entreprise.

Ce sont les aides les plus connues. Selon votre situation, il est conseillé de se rapprocher de votre CCI afin d’avoir une proposition adaptée.

Créateur d’entreprise : plusieurs statuts possibles

Autre point à prendre en compte lors de votre création d’entreprise : le statut juridique. En effet, plusieurs critères sont à étudier comme les responsabilités juridiques et fiscales ou encore l’investissement financier. Si vous êtes novice dans ce domaine, il est conseillé de s’entourer de professionnels comme un expert-comptable. Il faudra prendre en compte cette dépense supplémentaire. 

Parmi les différents statuts, vous avez le choix entre :

  • Le régime micro-entrepreneur : les formalités sont sans doute les plus simples. Bien que le plafond ait été doublé à partir de 2018, la couverture sociale est réduite au minimum. Vous devez vous acquitter de prélèvements sociaux indexés sur votre chiffre d’affaires ainsi que la CFE (cotisation foncière des entreprises).
  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : comme le précédent régime, les formalités sont simples et peu coûteuses. Vous êtes également inscrit au régime social des travailleurs indépendants.

Pour ces deux premiers statuts, votre patrimoine n’est pas à l’abri en cas de difficultés, excepté votre résidence principale et vos biens immobiliers ayant fait au préalable l’objet d’une déclaration d’insaisissabilité. Deux autres statuts sont à envisager pour lesquels votre patrimoine est à l’abri. Il s’agit de la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) et l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Les formalités peuvent paraitre compliquées et un budget est à prévoir pour toutes les démarches de création. L’intervention d’un expert-comptable sera nécessaire si vous n’avez pas de connaissances.

Une autre solution moins coûteuse et dont les formalités sont simples est le portage salarial.

Le portage salarial : une alternative sérieuse à la création d’entreprise

Le portage salarial vous permet de créer votre activité tout en bénéficiant d’un cadre sécurisé et en ne mettant pas en péril votre capital. Le fonctionnement du portage salarial est simple. C’est une relation triangulaire entre le consultant porté, la société de portage salarial et l’entreprise cliente. Vous êtes lié juridiquement à la société de portage salarial par un contrat de travail.

Pourtant, ce document n’est en aucun cas un frein à votre soif d’entreprendre car le lien hiérarchique est inexistant et vous agissez comme un freelance dans la recherche de vos missions, la sélection des entreprises, le lieu où vous travaillez, la détermination de vos tarifs. Une exigence existe néanmoins : vos missions doivent être conformes à la réglementation du portage salarial. Vous bénéficiez de la liberté d’entreprendre d’un indépendant et de la couverture sociale d’un salarié en termes de frais médicaux, de prévoyance, de retraite, de congés payés.

De plus, la société de portage salarial vous laisse libre de vos choix tout en vous épaulant tout au long de votre parcours professionnel. Vous n’avez pas de formalités à effectuer, simplement à vous inscrire en transmettant les documents de base.

Besoin de conseil ? Chez Links Consultants, vous pouvez poser vos questions par mail, par téléphone ou rencontrer un conseiller en portage salarial. Les démarches sont simples et ne nécessitent pas les conseils d’un expert-comptable. Il en est de même pour votre comptabilité puisque c’est la société de portage salarial qui se charge de votre gestion administrative.


Le portage salarial vous intéresse ? Contactez-nous !