En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Microsoft limite l’accessibilité sur ses outils d’authentification faciale

News / Actu Links

Microsoft limite l’accessibilité sur ses outils d’authentification faciale

Pour des raisons liées à une exploitation non contrôlée et une absence de normes juridiques, Microsoft a fait un communiqué. Celui de réduire la disponibilité de son service sur l’identification faciale. Ce sont les propriétés sur les données des utilisateurs et leur ressenti émotionnel qui seront proposés. Ces mesures seront appliquées avant le 23 juillet 2022.

L’authentification faciale est un sujet sensible qui suscite des controverses. Les entreprises qui proposent ce service se posent des questions sur la nécessité de leur dispositif d’exploitation. Microsoft a fait savoir cette décision à travers une publication sur sa page d’actualité. Le groupe réoriente ainsi ses ambitions en termes d’IA plus juste et davantage crédible sur l’utilisation de son offre.

Les consultants informatiques apporteront leur savoir-faire et expérience à Microsoft. Le groupe Américain pourra recruter des profils IT en freelance ou portage salarial pour des collaborations sur ce projet. Les experts IT qui travaillent avec une société de portage salarial informatique auront l’avantage de se voir proposer des missions internationales.

Microsoft suspendra la reconnaissance faciale sur quelques services

Certains services du groupe Microsoft ne seront plus en mesure de fournir l’authentification faciale. Il s’agit notamment de :

        Computer Vision ;

        Video Indexer ;

        AzureFace API.

L’annonce sur la page de Microsoft stipulait que :

À partir d'aujourd'hui, les nouveaux clients doivent demander un accès pour utiliser les opérations de reconnaissance faciale dans Azure Face API, Computer Vision et Video Indexer. Les clients existants ont un an pour demander et recevoir l'autorisation de continuer à accéder aux services de reconnaissance faciale en fonction des cas d'usage qu'ils ont fournis.

Certaines possibilités pour détecter le visage de l’usager et qui ne requièrent pas d’autorisation seront toujours disponibles. Ce sont notamment :

        Les lunettes ;

        Les points de repérage ;

        L’exposition ;

        Le bruit ;

        Etc.

Un niveau en plus de contrôle sera mis en place pour les usagers de ces services susmentionnés. Cette action permettra d’assurer une utilisation dite « responsable ». Par ailleurs, dès le 30 juin de l’année prochaine, certaines fonctionnalités pour les clients de Microsoft changeront. Ils n’auront pas la possibilité d’accéder aux propriétés de l’identification faciale au cas où leur requête serait validée.

L’identification faciale fait polémique

Différentes études sur l’identification faciale ont permis de mettre en évidence que ce procédé technique n’est pas exempt de tout reproche. La véracité du rendu des authentifications même était mise en doute. C’est le cas notamment chez les femmes et les utilisateurs ayant une peau davantage foncée. Ces erreurs n’avaient aucune cohérence d’une personne à une autre qui en faisant une demande d’authentification.

En outre, quand l’IA sert aux filtrages et aux contrôles des accès, les risques d’erreurs sont plus élevés. Ils peuvent entraîner des conséquences plus importantes. Dans cette optique, la firme Facebook et le groupe AWS ont décidé de limiter leur exploitation.

La responsable de l'IA chez Microsoft, Natasha Crampton, déclare que :

[Nos lois] n'ont pas résolu les risques uniques de l'IA ni les besoins de la société.

Les mesures prises par le groupe ont été de retirer certains critères d’analyse tels que :

        L’âge ;

        Les cheveux ;

        Le sourire ;

        Le sexe ;

        Etc.

Même avec l’appui des mesures gouvernementales, elle reconnaît que Microsoft doit faire plus d’effort pour limiter les risques d’erreurs. Ainsi, la firme Américaine décide aussi de restreindre le service Custom Neural Voice. Celui-ci permet aux utilisateurs de générer un vocal synthétique à partir de leur propre voix.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.