En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Les développeurs web qui ont choisi le portage nous disent pourquoi !

News / Conseils

Les développeurs web qui ont choisi le portage nous disent pourquoi !

developpeur-web-portage-salarial-temoignage

Ils s’appellent Caroline, Éric, Khaled, Anne et Armand et possèdent un point commun professionnel. Ils travaillent en tant que développeurs web en portage salarial. Les nouvelles technologies et le numérique apparaissent comme parfaitement adaptés aux contrats de portage. Nous vous livrons les détails et les conseils de professionnels pour se lancer.

Les métiers et les profils de nos développeurs web


Nous avons voulu des témoignages avec des profils variés et des parcours atypiques. Khaled travaille comme ingénieur en système d’information depuis 2 mois en portage salarial. Il a une expérience salariée de 18 ans dans différents groupes comme Deezer ou Drager. Anne commence, depuis 6 mois, un contrat en portage salarial. Forte de 17 années d’expérience dans le développement web de progiciels intégrés, elle est maintenant consultante. Elle dirige des projets SAP (Systems, Applications and Products fot data processing).

Caroline crée et optimise des sites internet depuis maintenant 2 ans en portage salarial. Elle dispose également d’une expérience de 8 ans en tant que formatrice. Elle assure des prestations sur des langages de codages informatiques. Éric est, depuis plus de 9 ans, consultant indépendant en portage salarial. Son domaine de prédilection reste la supply chain et la réalisation d’application numérique. Auparavant, il a travaillé 5 ans pour des entreprises.

Armand travaille depuis 1 an sous un contrat de portage salarial. Il est expert en Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO). Il a connu, pendant quelques mois, une expérience de micro-entreprise. Ce projet entrepreneurial n’a pas été prolongé. La pluralité des parcours offre un panel intéressant pour l’analyse professionnelle et entrepreneuriale du secteur du numérique.

Le portage pour le numérique et les nouvelles technologies


Les missions liées au numérique et aux nouvelles technologies sont, par nature, délimitées dans le temps. Les entreprises peuvent avoir des besoins spécifiques à un moment donné. Ainsi, si des CDI existent, ils peuvent aboutir à la réalisation de missions répétitives et réduites à des aspects précis de la programmation. Dans le domaine des nouvelles technologies, un développeur web peut opter pour plusieurs solutions :

Dans une ESN, les salariés développeurs web disposent de rémunérations régulières, mais n’ont pas le choix de leurs missions. Ils répondent à une hiérarchie. Avec la micro-entreprise, les missions administratives et comptables sont entièrement à la charge de l’entrepreneur.

Un contrat de portage salarial s’articule autour de 3 acteurs :

  • L’entreprise de portage salarial (EPS) qui s’occupe des tâches administratives, sociales et des mises en conformités légales.
  • Le salarié porté qui démarche les clients et trouve les missions.
  • Les clients qui travaillent avec les salariés portés, avec l’encadrement des EPS.


Les raisons du choix du portage salarial : nos témoignages


La collecte des témoignages montre une grande diversité des raisons, positives, en faveur d’un contrat de portage. Le point positif qui revient le plus souvent reste la liberté et la sécurité. Cette liberté et cette sécurité s’expriment de quatre manières :

  • Les horaires. Éric souligne qu’un salarié porté est « libre dans ses horaires, son lieu de travail (télétravail...) » et dispose d’une « liberté dans l'organisation personnelle ».
  • La relation commerciale. Anne apprécie la « souplesse et le lien direct avec le client final ».
  • Le contenu des missions. Anne et Khaled mettent en avant la possibilité de décider de son travail : « Une plus grande liberté dans le choix de mes missions, la possibilité de négocier mes honoraires ».
  • L’absence de hiérarchie. Anne apprécie le portage salarial pour « éviter la pression managériale d’une entreprise de service du numérique (ESN) ».
  • Assurer ses arrières en cas de pépins. Pour Caroline qui est aussi mère de famille, c'était essentiel pour elle de « cotiser pour le chômage, aux caisses de cadres, à la retraite mais aussi d'avoir une mutuelle ».

Ce statut offre un épanouissement professionnel assez complet. Khaled résume cet état et considère que le portage salarial apporte : « une satisfaction personnelle, un meilleur confort de vie, et surtout une totale autonomie ». Les développeurs web mettent en avant les missions annexes à leur cœur de métier.

Caroline évoque aussi : « le portage salarial me libère de l’administratif et me laisse plus du temps pour me consacrer à ma famille ». Éric en parle également : « il n’y a pas de contraintes concernant la gestion administrative. Et moi qui suis phobique de la paperasse administratif, c'est essentiel ! ». Armand abonde aussi dans ce sens en soulignant « la facilité » et « l’appui administratif » de la société de portage salarial.

Les conseils aux entrepreneurs qui débutent


À l’issue de notre collecte de témoignages, les développeurs rencontrés nous délivrent leurs conseils aux professionnels encore hésitants.

Anne considère que l’élément le plus important reste de « parler à des portés et de communiquer votre souhait à votre réseau ». Éric préconise un lancement en deux temps, « Tâter le marché en s'inscrivant sur un site spécialisé, savoir s'évaluer (compétences, Taux Journalier Moyen…). Si les retours sont positifs, une fois le CV posté sur ce(s) site(s) web, se lancer en choisissant avec soin sa société de portage (frais de gestion, services…) ».

Il s’agit, selon Éric, de réaliser une étude de marché en réel. L’offre proposée est testée afin de déterminer l’ensemble des éléments utiles à sa réussite. Le choix d’une société de portage doit être l’aboutissement de ce test. Il rappelle que le passage en portage n’est possible qu’avec l’existence d’une clientèle. Ainsi, il considère qu’il « ne pas faut hésiter, du moment que vous avez au moins un client pouvant vous apporter suffisamment de travail ». Ce client rend possible le portage salarial, même s’il n’a pas encore réglé l’ensemble de sa facture. 

Armand alerte aussi sur la réflexion nécessaire entre les différents statuts possibles : « Chacun doit faire son choix et peser le pour et le contre entre le portage et créer son identité d'autoentrepreneur ou micro entreprise ».

En définitive, avec ses témoignages, le portage salarial apparaît comme la meilleure solution pour les développeurs web. Néanmoins, ce choix se travaille, se consolide et se perfectionne.

Notez cet article :