En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. COVID-19 : quels enjeux sur le développement du numérique ?

News / Actu Links

COVID-19 : quels enjeux sur le développement du numérique ?

COVID-19 : quels enjeux sur le développement du numérique ?

La crise sanitaire a poussé de nombreuses entreprises à digitaliser leurs activités. Toutefois, cette digitalisation n’est pas une stratégie simple à mettre en œuvre. De nombreuses adaptations techniques et professionnelles sont nécessaires. Par ailleurs, de nouveaux risques surgissent en parallèle du déploiement de pratiques de travail numériques. Notre article fait le point, pour vous, sur l’ensemble des éléments à prendre en considération et les opportunités pour les professionnels indépendants.

Les effets directs et indirects de la crise sanitaire

La crise sanitaire a percuté le monde professionnel et a conduit les gouvernements à mettre en place des mesures de distanciation physique. Les fermetures administratives ont aussi obligé les entreprises à développer des services à distance. Ainsi, la crise sanitaire du Coronavirus est venue produire deux catégories de conséquences :

  • Les conséquences directes. De nombreuses entreprises sont passées en distanciel, développant une offre 100 % en ligne. Dans le même temps, le besoin d’être accompagné humainement dans ses achats s’est accru. Les entreprises doivent donc améliorer leurs services après-vente.
  • Les conséquences indirectes. La mise en place de solutions numériques, en externe comme en interne, a eu des répercussions sur le hacking. Les pirates informatiques ont multiplié leurs attaques. De manière plus positive, la transition numérique a également participé à structurer la filière informatique, souvent composée d’emplois locaux.

 

Le déploiement structurel du numérique

La transition numérique n’est pas nouvelle. Toutefois, elle a connu une accélération sans précédent sous l’effet des restrictions et du tout-à-distance. Plusieurs stratégies deviennent alors communes pour les entreprises, y compris celles les plus éloignées des solutions numériques.

Le déploiement du Click and Collect

Dans ce nouveau schéma, de nombreuses entreprises ont décidé de digitaliser une partie de leur offre. Connue sous le nom de “Click and Collect”, cette stratégie permet aux clients de commander ce qu’ils souhaitent sur Internet. Ils choisissent ensuite une heure pour venir récupérer leur commande directement sur le point de vente.

Il convient de souligner que le Click and Collect ne s’adresse qu’aux clients qui habitent à proximité du point de vente. Cette stratégie permet donc d’offrir un service amélioré aux clients situés dans la zone de chalandise.

L’augmentation du nombre de pure players

Les pure players désignent les entreprises qui ont une activité uniquement sur Internet. Toutefois, ces entreprises 100 % numériques peuvent avoir une présence “physique”. Elles ont des bureaux, des salariés mais ne possèdent pas de points de vente en dur.

Contrairement au Click and Collect, les pure players ont vocation à avoir la zone de chalandise la plus large possible. Il s’agit, par ce biais, de toucher une clientèle vivant partout au sein d’une zone géographique donnée.

Indépendants : comment profiter de la révolution numérique ?

Néanmoins, si cette transition numérique possède déjà des contours très concrets, elle offre des opportunités immenses aux professionnels indépendants. Ainsi, ces derniers peuvent apporter leur concours sur un certain nombre de missions diverses.

La gestion du patrimoine documentaire

Avec le déploiement du numérique et du travail à distance, les documents stratégiques d’une entreprise doivent être disponibles et accessibles. Toutefois, tous les collaborateurs ne doivent pas avoir accès à tous les documents d’une entreprise, pour des raisons de sécurité et de confidentialité.

Ainsi, les professionnels indépendants peuvent travailler sur les axes suivants :

  • Mise en place de solutions de stockage et de conservation ultra sécurisées du patrimoine documentaire d’une entité.
  • Création d’une arborescence afin d’organiser les fichiers, les dossiers et les parcours d’accès aux documents.
  • Gestion des droits d’accès afin d’élargir ou restreindre les possibilités en fonction du grade de chaque salarié.

 

La sécurisation de l’activité

Il s’agit, sûrement, du plus important problème de la numérisation de la société et du monde du travail. Les cyberattaques sont en constante augmentation et peuvent provoquer des dégâts incommensurables. L’actualité récente montrait les dangers des cyberattaques lorsqu’un hôpital est visé. Ses activités principales deviennent alors impossibles, ce qui a une répercussion sur la vie des malades présents.

La protection contre les attaques malveillantes devient donc essentielle. Les consultants en ingénierie web peuvent alors former les salariés aux bonnes pratiques de prévention des risques informatiques. Ils peuvent, en outre, agir en curatif pour traiter des attaques informatiques touchant une entreprise.

Le Ministère de l’Économie et des Finances a d’ailleurs publié la liste de toutes les attaques informatiques susceptibles de toucher une entreprise. Connaître certains types de piratage permet souvent de s’en prémunir.

L’adoption de processus d’automatisation

Loin d’être négligeables, les processus d’automatisation permettent de réaliser, en un temps réduit, des tâches répétitives. Il ne s’agit pas nécessairement de tâches qui, isolément, prennent du temps. Toutefois, mis bout à bout, l’automatisation permet de dégager un temps conséquent pour chaque salarié d’une entité.

La mise en oeuvre d’une stratégie de webmarketing

En 2018, il n’y avait que 40 % des entreprises de plus 10 salariés qui avaient des comptes sur les réseaux sociaux. Si ce chiffre a connu une augmentation en 2019 et 2020, il n’en reste pas moins que de nombreuses entreprises sont “faibles” sur leur stratégie webmarketing.

Ainsi, les professionnels indépendants peuvent proposer des missions telles que :

  • Le community management. Il s’agit alors de professionnaliser l’usage des réseaux sociaux.
  • Le blogging. La production de contenus experts est, sur certains sites d’entreprise, quasiment inexistante.
  • Le design. La mise en place d’une charte graphique et d’une identité visuelle apparaissent comme des manques visibles pour certaines entités.

 

La mise en place d’un management alternatif

Le télétravail et les visioconférences viennent modifier le rapport au travail, au management et à la hiérarchie. Ainsi, bien souvent, il est nécessaire de repenser les échanges entre employeurs et employés.

Dans ce contexte, les consultants indépendants spécialisés en conduite de changement peuvent trouver un certain nombre de missions. Il va s’agir de travailler sur plusieurs points précis :

  1. L’étude des manques et des dysfonctionnements d’une entité professionnelle.
  2. L’élaboration d’un diagnostic détaillé permettant une forme de consensus.
  3. L’édification de solutions partagées et construites collectivement.

Notez cet article :

Les actualités :