En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. Comment suis-je payé ? Qu'en est-il de ma rémunération ? | Portage salarial

Comment suis-je payé ? Qu'en est-il de ma rémunération ? | Portage salarial

comment-suis-je-payé-rémunération-paie-portage-salarial

Après une longue réflexion, vous avez choisi le portage salarial pour lancer votre activité. Ce statut vous plait car il vous laisse votre indépendance tout en ayant un caractère sécuritaire professionnellement et personnellement. Une question reste en suspens, celle de votre salaire : qu’en-est-il de votre rémunération ? Comment celle-ci est calculée ? De quelle façon vous est-elle-versée ?

Salarié porté, devez-vous prester pour être payé ?

En tant que salarié porté, il vous appartient de définir vos honoraires notamment en calculant votre taux journalier moyen. Afin de vous aider, votre société de portage salarial propose un outil de simulation.

Les honoraires que vous facturez constitueront votre chiffre d’affaire. Vous l’aurez compris, sans mission, vous ne recevez pas de règlement et par conséquent pas de salaire. La Convention collective en portage salarial de mars 2017 a prévu à cet effet la réserve financière qui correspond à 10% de votre salaire de base (pour la dernière mission) si vous êtes en CDI pour faire face à cet aléa.

Concrètement votre rémunération de base est le montant de vos honoraires, des congés payés, de l’indemnité d’apports d’affaires déduits des frais de gestion et des charges auxquels s’ajoute la réserve financière.

Comment est calculé mon salaire net ?

Comme nous l’avons vu précédemment, vous facturez vos honoraires à vos clients. Ils reçoivent une facture de la part de votre société de portage salarial. De même, c’est elle qui reçoit le paiement et le crédite sur votre compte d’activité. Il faut noter que lorsque vos services sont facturés, la TVA de 20% est appliquée. C’est votre société de portage salarial qui se charge de la comptabiliser et de la reverser. Si vous avez reçu des paiements, votre employeur vous verse mensuellement un salaire qui correspond à votre chiffre d’affaire HT déduit des charges qui sont les suivantes :

Les frais professionnels

Ils sont de deux ordres : facturables et non facturables. Les premiers sont réglés par le client et les seconds par votre employeur et aucun charge n’est prélevée.

Les frais de gestion

Ils sont fixés par la société de portage salarial et correspondent à l’offre de service que vous avez choisi. Ces frais correspondent à l’accompagnement et au suivi effectué par votre employeur.  Les frais de gestion vont généralement de 6 à 12%. En dessous ou au dessus de ce taux, vous pouvez éventuellement vous posez des questions sur la qualité du service associé ou sur votre potentielle rémunération. Vous pouvez consulter en détail nos offres en portage salarial ici.

Les charges sociales

Ce sont à la fois les charges patronales et salariales dont la société de portage salarial doit s’acquitter et qui sont prélevées sur votre salaire brut. Ce sont ces cotisations qui vous permettent de bénéficier d’un régime social complet car elles comprennent notamment vos affiliations à la Sécurité sociale, à la caisse de retraite, et de palier à tous les risques comme la maladie, la perte de votre travail, etc.

Existe-t-il un revenu minimum ?

Que se passe-t-il si le règlement de vos honoraires tarde ? Le salarié bénéficiera d’une rémunération calculée au prorata de ses heures travaillées et de son taux horaire minimum défini dans son contrat.

Ce taux minimum est défini selon la classification de la Convention collective de 2017, à savoir :

Pour les salariés portés junior (moins de 3 ans d’ancienneté) : 70% du plafond de la Sécurité sociale
Pour les salariés portés séniors (plus de 3 ans d’ancienneté) : 75% du plafond de la Sécurité sociale
Pour les salariés portés au forfait jour : 85% du plafond de la Sécurité sociale

Le salaire que vous percevez comme salarié porté est soumis à l’impôt sur le revenu selon votre tranche d’imposition. L’administration fiscale est informée des revenus annuels par votre employeur.