En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Quels défis pour les entreprises françaises ?

News / Actu Links

Quels défis pour les entreprises françaises ?

Le monde économique évolue sous la pression de nouvelles thématiques émergentes. Les entreprises doivent alors s’adapter et repenser leur offre à destination de la clientèle. Vous souhaitez connaître les grands défis pour les entreprises françaises et les perspectives qui s’ouvrent ? Notre article fait le point sur cette question.

La question sanitaire

La crise sanitaire du niveau coronavirus a masqué, du moins temporairement, les grands défis auxquels les entreprises devaient s’adapter. Les mesures d’aide et de financement ont permis, à de nombreuses entreprises, d’affronter cette période sans difficulté majeure.

Toutefois, la crise sanitaire apparaît davantage comme un risque temporaire en lien avec une donne conjoncturelle spécifique. Elle ne semble pas impacter la définition des grands défis énoncés à destination des entreprises et des acteurs économiques.

Les défis des entreprises en France

Les évolutions démographiques et la conjoncture mondiale provoquent de nombreux risques. Les entreprises doivent alors s’adapter pour affronter ces défis. Les spécialistes Olivier Blanchard et Jean Tirole viennent de publier un rapport avec l’appui de nombreux experts en économie. Trois défis majeurs sont alors mis en avant.

1) Le dérèglement climatique

Dans le contexte de la tenue de la COP 26, la question climatique et environnementale reste plus que jamais d’actualité. La limitation des émissions de gaz à effet de serre va avoir une incidence sur les projets financés, les modes de production et les tendances de consommation.

Ainsi, le rapport d’Olivier Blanchard et Jean Tirole énonce des priorités impactantes pour les entreprises. Ces axes de travail vont avoir une influence sur les missions proposées par les entreprises :

  • La relocalisation. Le retour d’unités de production sur le sol français semble faire consensus. Ce point va nécessiter un accompagnement technique, juridique et logistique pour les entreprises concernées. Les consultants indépendants peuvent, en outre, s’appuyer sur le Plan France Relance qui finance la relocalisation de l’économie.
  • Le prix du carbone. Pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, l’objectif reste d’augmenter le prix de la tonne de carbone. De nombreuses entreprises vont alors avoir besoin d’un accompagnement stratégique pour repenser leur offre et leur développement sur le marché.
  • Les énergies fossiles. La suppression des investissements dans les énergies fossiles va permettre de redéployer les fonds vers les énergies renouvelables et la neutralité carbone. Les consultants indépendants disposant d’une formation en ingénierie de transition énergétique vont être sollicités pour ce travail conséquent.

 

Les inégalités économiques

En second point, les inégalités économiques apparaissent comme un défi central. L’objectif est de favoriser l’inclusion économique de tous en proposant de nouvelles solutions. Ainsi, plusieurs axes de travail sont à étudier et à approfondir. Toutefois, la question des inégalités économiques se traite principalement par la formation.

La formation peut être initiale ou continue et a une incidence sur l’employabilité des professionnels. La formation dite initiale concerne le parcours classique d’enseignement avec le primaire, le secondaire et le supérieur. La formation continue concerne les professionnels et peut se faire à tout moment de la carrière.

La formation initiale n’est pas suffisamment qualitative en France et génère, dans certaines situations, une inadéquation entre les besoins des entreprises et les profils des candidats. Changer en profondeur la formation initiale est complexe pour un gouvernement. Ainsi, les solutions vont davantage se tourner vers la formation continue.

Le déploiement de la formation professionnelle doit répondre à deux enjeux principaux :

  • L’insertion professionnelle. Ce type de formation va permettre à des profils peu qualifiés d’intégrer le marché du travail. De nombreuses entreprises s’occupent, déjà, de faire de l’insertion professionnelle.
  • Les métiers à haute valeur ajoutée. Des postes hautement qualitatifs nécessitent d’être occupés par des profils disposant des compétences spécifiques.

Les consultants indépendants qui proposent des modules de formation vont devenir, potentiellement, des acteurs centraux de cette nécessaire adaptation aux mutations. La révolution technologique va se poursuivre et continuer de modifier, voire supprimer certaines catégories d’emplois existants. Que ce soit en partenariat avec de grandes entreprises ou avec Pôle Emploi, de nombreuses structures vont être demandeuses de formations.

Le vieillissement de la population

Enfin, en dernier point, le vieillissement de la population est considéré comme étant le troisième défi des entreprises en France. Les chiffres font état d’une augmentation du nombre de Français âgés de plus de 65 ans. Ainsi, la tranche des 15-64 ans est 3 fois plus nombreuse que les 65 ans. En 2040, ce chiffre pourrait être deux fois plus nombreux.

Ce vieillissement de la population s’explique par l’augmentation de l’espérance de vie. Dans ce contexte, le recul de l’âge de départ à la retraite devient souvent nécessaire. Les professionnels seniors doivent alors travailler plus longtemps pour bénéficier de tous leurs droits.

Ainsi, face à cet allongement du temps de travail, des politiques d’accompagnement des seniors en entreprise vont être mises en place. Autrement dit, les directeurs de ressources humaines vont avoir besoin de nouvelles solutions. Il va falloir intégrer les jeunes actifs sortis des études avec des seniors dont l’approche au travail peut être différente. Les consultants spécialisés en gestion de groupes et en ressources humaines peuvent être sollicités pour accompagner les entreprises.

Par ailleurs, il convient de souligner que de nombreux seniors choisissent le consulting pour terminer leur carrière. Le choix du portage salarial leur permet de travailler à leur rythme en sélectionnant les clients souhaités.

Lancer son activité avec le portage salarial

La société est confrontée à de nouvelles problématiques dont certaines peuvent être prises en charge par l’entrepreneuriat dit social. Entreprendre dans des secteurs nouveaux d’intérêt général intéresse de plus en plus de professionnels.

Dans ce contexte, le portage salarial est un dispositif précieux pour ces nouveaux entrepreneurs. Une entreprise de portage salarial accompagne les professionnels indépendants en réalisant, pour leur compte, toutes les missions administratives, fiscales, sociales et comptables. Les professionnels en portage salarial sont déchargés de la gestion courante de leur entreprise et peuvent se consacrer à leur métier.

Le portage salarial vous intéresse ? Prenez contact avec les conseillers experts de Links Consultants pour obtenir toute l’information souhaitée.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.