En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Quelles sont les spécificités d’un consultant indépendant ?

News / Actu Links

Quelles sont les spécificités d’un consultant indépendant ?

Quelles sont les spécificités d’un consultant indépendant ?

Exercer en tant que consultant indépendant permet d’accéder à des missions enrichissantes et plurielles. Ce métier est souvent méconnu des professionnels indépendants. Vous avez une expertise sur un domaine précis et souhaitez devenir consultant pour des entreprises clientes ? Notre article vous explique les spécificités des consultants indépendants.

Qu’est-ce qu’un professionnel indépendant ?

Les indépendants correspondent à une catégorie professionnelle précise. Leur “indépendance” signifie qu’ils n’ont pas de supérieur hiérarchique. Ils n’ont donc ni contrat de travail ni bulletin de paie et organisent leur travail selon leurs propres règles.

En règle générale, les protections des indépendants sont moins fortes que pour les salariés. Les indépendants dépendent directement de leur chiffre d’affaires pour se rémunérer. La définition du modèle économique a donc une importance cruciale pour les professionnels indépendants. Dans le cas d’un mauvais calibrage, la rémunération n’est plus garantie et les difficultés peuvent rapidement s'enchaîner.

La France compte actuellement plus de 3,1 millions de travailleurs indépendants selon l’INSEE. Tous les professionnels indépendants ne sont pas situés dans les activités de services puisque les commerces regroupent une grande partie des indépendants.

Consultants indépendants : quel statut juridique ?

Un consultant indépendant dispose de trois options pour son activité :

  • La création d’une Entreprise Individuelle, également connue sous le nom de micro-entreprise. Il suffit de remplir un dossier sur le site du Centre de Formalités des Entreprises. Le consultant entreprend alors sur son nom propre et ne crée pas une société dédiée. Ce statut est relativement simple à créer.
  • La création d’une société, à travers le choix d’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou d’une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Ces statuts reprennent les caractéristiques de la SARL et de la SAS tout en ne comportant qu’un seul associé. Il faut prendre contact avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) dont vous dépendez et remplir l’ensemble des formalités demandées. Ces statuts sont généralement utilisés par les professions libérales, les commerçants, les chefs d’entreprise et les artisans.
  • Le choix d’un contrat en portage salarial permettant d’entreprendre rapidement sans avoir à réaliser de démarches particulières de création d’activité. Nous détaillons cette option plus bas.

Par ailleurs, il est possible de rejoindre un ensemble de professionnels et de s’associer à eux. Toutefois, dans le cas de société avec plusieurs associés, un professionnel indépendant perd en pouvoir de décision sur la stratégie globale. Il est donc essentiel de bien choisir ses associés dans le cas d’un lancement d’activité.

Quel est le rôle d’un consultant indépendant ?

Un consultant est un professionnel qui réalise des missions d’études, de conseils et d’audit. En règle générale, un consultant travaille sur des missions complexes voire confidentielles des secteurs industriels, technologiques ou numériques. Même si un consultant indépendant est un prestataire externe, il ne doit pas divulguer d’informations susceptibles de nuire à ses entreprises clientes.

Les missions peuvent donc être de différents ordres. Certains consultants indépendants se spécialisent uniquement dans les conseils stratégiques et experts. Il va souvent s’agir des consultants expérimentés et en fin de carrière. Pour les consultants indépendants plus jeunes, le travail va être plus “applicatif”. Ils vont alors développer des solutions ou mettre en place des dispositifs aptes à répondre à des problématiques rencontrées par leurs entreprises clientes.

Les jeunes peuvent donc, évidemment, se lancer en tant que consultant. Le secteur IT apparaît comme une ouverture très intéressante. Les consultants seniors travaillent peu sur les enjeux des nouvelles technologies et de la programmation informatique même si cette réalité tend, peu à peu, à changer.

Les consultants indépendants travaillent, dans l’immense majorité de leurs missions, en BtoB. Cela signifie que leurs clients sont souvent des entreprises ou des associations. Il est relativement rare que les particuliers fassent appel à des missions de conseils.

Quel est le profil des consultants indépendants

L’entrepreneuriat attire de plus en plus les professionnels français. Toutefois, cette attirance est inégalement répartie selon les secteurs professionnels. Ainsi, ce sont plutôt les métiers de services, du tertiaire, qui profitent de l’engouement des entrepreneurs.

Le secteur des services comprend désormais 70 % des emplois salariés en France, ce qui est considérable. Les métiers de consulting entrent donc parfaitement dans cette dynamique. Par ailleurs, il convient de noter que les métiers de service peuvent se réaliser à distance. Ils bénéficient donc pleinement des nouveaux enjeux en lien avec le télétravail.

Les secteurs du numérique, de l’environnement et de la santé sont, de fait, les futurs moteurs de la création d’emplois. Il s’agit, souvent, de secteurs d’avenir où de nouvelles problématiques émergent. En parallèle, ces secteurs semblent propices au développement d’activités indépendantes. L’attirance du statut d’indépendant ne se fait donc que sur des secteurs attractifs et d’avenir.

L’entrepreneuriat porte, en son sein, des résistances et des freins réels. En effet, certains salariés ont encore des difficultés à devenir indépendants pour le peu de visibilité financière que cela apporte. Dans certaines situations, il est possible de cumuler une activité salariée avec une activité indépendante.

Le cas des consultants en portage salarial

Il est parfaitement possible de devenir consultant grâce au portage salarial. Avec un contrat de portage, un consultant indépendant va devenir, officiellement, un salarié porté de la société de portage.

Toutefois, ce contrat de travail est spécifique et comporte de multiples règles à connaître. En effet, un consultant indépendant ne perd pas entièrement son indépendance en devenant un salarié porté. Il garde la liberté d’organiser ses missions, son rythme de travail, son lieu de travail ou encore sa prospection commerciale.

La société de portage veille à la conformité des contrats signés avec les entreprises clientes et s’assure que les missions sont réalisées dans les temps. Pour signer un contrat avec une société de portage, un consultant indépendant doit détenir un diplôme équivalent à Bac+2 et qui soit en rapport avec le secteur d’activité des entreprises clientes.

Ainsi, de nombreux consultants indépendants optent pour le portage salarial pour les multiples protections que ce statut apporte.

Découvrir le portage salarial avec Links Consultants

Le portage salarial est une solution qui vous intéresse ? Prenez contact avec les équipes de la société de portage Links Consultants pour obtenir des informations détaillées.

Notez cet article :

Les actualités :