En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Quelles sont les étapes pour créer son site web ?

News / Actu Links

Quelles sont les étapes pour créer son site web ?

L’autoentrepreneur, tout comme les sociétés, doit être présent sur Internet afin d’être visible de sa clientèle potentielle, mettre son expertise en valeur et se construire une image. Pour obtenir les meilleurs résultats sur le long terme, la création d’un site web doit suivre les étapes suivantes.

 

Préparer son projet

Mettre ses idées, besoins et contraintes par écrit permet de gagner un temps précieux et d’avoir des instructions précises à transmettre aux éventuels prestataires. Les points de réflexion sont nombreux :

  • L’objectif : présentation de l’activité, conquête de nouveaux clients, vente en ligne.
  • Le public ciblé.
  • Le délai de livraison.
  • Le budget nécessaire : la création d’un site internet implique des coûts qu’il faut anticiper, entre autres le développement, l’hébergement, le référencement, la maintenance et la mise à jour, sans oublier la promotion. Certains sont fixes, d’autres sont mensuels. Le budget doit tenir compte de cette périodicité.
  • Le modèle économique : les solutions de monétisation du site (ventes en ligne, publicité, abonnement…).
  • Les modes d’interaction avec les internautes.
  • L’externalisation ou l’internalisation : il existe des outils qui peuvent l’aider à mener son projet à bien. Toutefois, les compétences requises sont multiples, notamment le graphisme, l’intégration, le développement, le référencement. Il est souvent préférable de s’adresser à un professionnel en prenant le temps de comparer au préalable les devis de plusieurs agences ou consultants indépendants. Outre un cahier des charges détaillé, le contrat avec le partenaire doit prévoir toutes les clauses (pénalités de retard, modalités de maintenance et d’évolution…).

 

Établir un cahier des charges

Les réponses à toutes les questions doivent être formalisées dans un cahier des charges. Ce document indique à tous les potentiels intervenants les exigences du client auxquelles ils doivent se conformer et évite les litiges ultérieurs. Il comporte les volets suivants :

  • graphisme : codes couleur, le logo, la structure du site, les animations, etc. ;
  • contenu des pages : nom et courte description des rubriques sous rubriques (arborescence), etc. ;
  • technique : fonctionnalités présentes sur les pages (formulaire de contact, outil de recherche, etc.), liens entre les pages.

Choisir le nom de domaine

Il est essentiel pour que les prospects et clients trouvent facilement le prestataire qu’ils recherchent sur la Toile. Il peut ainsi correspondre à une marque, au nom de l’entrepreneur, ou d’un autre nom en lien avec l’activité. Il est indispensable de vérifier sa disponibilité avec les extensions souhaitées, à savoir .com et .fr au minimum. En cas d’indisponibilité, pourquoi ne pas tenter une autre orthographe ou en racheter un, d’autant que Google accorde davantage de confiance aux noms les plus anciens. Il est d’ailleurs conseillé de réserver le nom de domaine choisi sur la période la plus longue possible.

Choisir la solution d’hébergement

Faute de posséder son propre serveur avec un espace de stockage suffisant pour supporter le site (surtout s’il s’agit d’une e-boutique avec de nombreuses fiches produits et images), le recours à un hébergeur professionnel est incontournable. Ce dernier propose différentes formules en fonction des capacités techniques nécessaires :

  • un serveur dédié au client, plus coûteux,
  • un serveur mutualisé (partagé avec d’autres clients) pour un simple site vitrine, plus économique, mais sans garantie de performance.

Créer le site : conception graphique et développement

Le web designer conçoit les maquettes graphiques qui traduisent le rendu souhaité par le client. En plus de la dimension esthétique, ce spécialiste apporte ses conseils concernant l’ergonomie, qui est un critère essentiel pour un site performant.

Les maquettes graphiques sont ensuite transformées en pages dynamiques par l’intégrateur. Les programmeurs créent également les animations (menu déroulant, formulaire de contact…), connectent le site à la base de données et le rendent compatible avec les différents supports.

Déployer les outils de web analytics

L’efficacité d’un site web et des actions de webmarketing ou de marketing traditionnel doit être mesurée continuellement. Ce suivi continu permet de prendre les décisions stratégiques qui s’imposent afin d’améliorer sa rentabilité. Les outils de tracking tels que Google Analytics s’intéressent à des indicateurs quantitatifs et qualitatifs :

  • quantitatifs : nombre de visiteurs, nombre de pages consultées, nombre de clics sur une annonce sponsorisée, temps passé sur le site, nombre de ventes, montant du panier… ;
  • qualitatifs : pages les plus visitées, sources des visites (moteur de recherches, recherche directe).

Faire connaître le site : référencement et promotion

Pour que les internautes (et potentiels clients) trouvent le site, celui-ci doit figurer sur la première page de résultats des moteurs de recherche lorsqu’une requête est saisie (mot clé ou groupe de mots clés). Il est possible de mener une campagne de référencement payant (SEA) via des annonces sponsorisées comme avec Google Ads.

Mais pour améliorer durablement l’audience de son site, le référencement naturel (SEO) est la clé. Cela consiste à optimiser ses performances techniques, à publier régulièrement des contenus originaux, variés, riches en informations et liés aux mots clés sur lesquels le propriétaire du site souhaite se positionner. Il peut être judicieux de s’adresser à un expert qui assure à la fois la création et le référencement.

Outre le référencement naturel ou payant pour attirer du trafic sur un site, il ne faut pas compter uniquement sur les recherches de futurs clients. Il faut en faire la promotion par différents moyens :

·        mentionner son adresse URL sur toutes les correspondances (mails, courriers, factures…), les plaquettes commerciales, les annonces presses, les mails publicitaires ;

  • insérer une publicité sur les sites tiers proposant des services complémentaires ;
  • échanger des liens avec des sites partenaires ;
  • interagir avec les clients sur les réseaux sociaux ;

·        s’inscrire sur des plateformes d’affiliation : des sites partenaires intègrent des liens vers le site, qui en retour, les rémunère via une commission.

 

 

 

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.