En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. La France ambitionne de retrouver le plein-emploi

News / Actu Links

La France ambitionne de retrouver le plein-emploi

plein emploi france

Le nombre de chômeurs dans la région bretonne poursuit son écroulement au premier trimestre 2022. 

Le nombre de chômeurs dans la région bretonne poursuit son écroulement au premier trimestre 2022. Déjà en reflux substantiel l’année dernière, il s’est encore replié de plus de 5 % sur cette période. Au niveau national, le taux local de chômeurs se révèle exemplaire à l’heure où l’on cherche à atteindre le plein-emploi.

Le président de la République Emmanuel Macron s’est engagé à ramener le plein-emploi en France d’ici 2027. Autrement dit, il promet de faire descendre le taux de chômage à 5 % à la fin de son quinquennat. S’appuyant sur les critères du Bureau International du Travail, l’Insee l’évalue pour l’heure à 7,4 %.

L’atteinte de cet objectif entraînera une diminution du nombre de consultants en portage salarial Lyon qui cumulent emploi et chômage. Une possibilité d’assurer ses revenus qui est autorisée par la loi sous respect de certaines modalités. Son profit est limité par l’épuisement des droits du professionnel dans le respect des conditions fixées par Pôle emploi.

La Bretagne a quasiment atteint le plein-emploi

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a connu une nette diminution au premier trimestre 2022. Comparativement à la période octobre-décembre 2021, il a régressé de 5,3 %, pour s’établir à 2,962 millions. Par rapport à janvier-mars 2021, le ministère du Travail a estimé la chute à 16,5 %. Le nombre de chômeurs en catégorie A est tombé à son plus faible niveau depuis avril-mai 2012. En prenant en compte les B et C, l’on obtient le meilleur score jamais enregistré depuis octobre-décembre 2014.

Dans un Tweet, la locataire de l’Hôtel du Châtelet, Élisabeth Borne a commenté :

Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité continue de baisser fortement au premier trimestre. Notre objectif des 5 prochaines années est clair : cap sur le plein emploi !

En Bretagne, l’on s’approche de cette situation. Seulement 5,8 % de la population active dans la région étaient déclarés comme chômeurs au 31 décembre 2021.

Entre janvier-mars 2022, le nombre d’individus sans activité enregistrés à Pôle emploi s’y élevait à 119 760 en moyenne. À l’aune des trois mois précédents, il traduit un retrait de 6 600 personnes, soit -5,2 %.

Le taux de chômage en Bretagne continue de se contracter

Entre les départements bretons, l’établissement public chargé du travail ne note aucun écart significatif sur ce premier trimestre. Il a mesuré le déclin du nombre de chômeurs rangés en catégorie A à :

       -4,5 % en Ille-et-Vilaine, où l’on a recensé 36 390 inscrits ;

       -5,3 % dans les Côtes-d’Armor (22 490) et le Morbihan (26 980) ;

       -5,8% dans le Finistère (33 910).

Pour mémoire, ce groupe avaient déjà perdu 8 550 individus entre octobre-décembre 2021 (-6,4 %). En rythme annualisé, l’écroulement parvient à 18,6 %. Il a ainsi :

       Moins bénéficié aux 50 ans ou plus (-3,6 %) qu’aux moins de 25 ans (-10,1 %) ;

       Moins concerné les femmes que les hommes.

En incluant les demandeurs d’emploi de catégorie B et C, le nombre de chômeurs en Bretagne a reculé de :

       8,5 % sur un an ;

       2,5 % sur trois mois.

À noter qu’il a plongé à 246 300 au premier trimestre 2022. Dans les détails, les activités réduites supérieures à 78 heures mensuelles (catégorie C) se sont stabilisées. Celles inférieures à ce volume ont progressé de 1,1 % comparativement à octobre-décembre derniers.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.