En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. L’aventure de Stéphane Baranzelli au sein de Believe prend fin

News / Actu Links

L’aventure de Stéphane Baranzelli au sein de Believe prend fin

Doté d’une grande expérience dans le domaine de l’IT, Stéphane Baranzelli intègre la direction de Spendesk dans l’Hexagone. En partie, sa mission consistera à mettre en œuvre la stratégie de l’entreprise sur son principal marché. À titre de rappel, celle-ci est spécialisée dans l’édition de solutions de gestion des notes de frais.

Jusqu’à présent, Stéphane Baranzelli tenait la fonction de directeur des revenus de Believe. Une Licorne française spécialisée dans la distribution digitale de musique. Son passage dans cette entreprise lui a permis d’engranger une forte expérience dans la filière de l’IT.

Aux professionnels désirant devenir consultants informatiques dans une société de ce domaine, l’on incitera de réaliser une simulation portage salarial. Cette opération permet d’estimer sa rémunération dans le cadre de ce dispositif, qui offre de nombreux avantages. La même suggestion vaut également pour les managers de transition.

Pour en revenir à Stéphane Baranzelli, il a débuté sa carrière en 1994 chez Konica Bureautique. Ensuite, il a rejoint Gestetner en 1996.

L’expert est désigné country manager de Spendesk en France

Dans ces deux entreprises, l’ancien étudiant de l’École Supérieure de Gestion a occupé le poste de chef des ventes. Par la suite, il œuvre durant 7 ans chez le développeur PTC avant d’entrer chez Experian pour 15 ans. Sept ans auparavant, cette boîte l’avait nommé comme directeur EMEA de sa spin-off Cheetah Digital. Avant son adhésion dans le monde des start-ups, Stéphane Baranzelli travaillait chez Sofyn comme directeur pour l’Europe. Pour information, cette enseigne est spécialisée dans la prestation de services IT.

En février dernier, l’expert dans ce secteur rejoint Spendesk pour adosser la fonction de country manager en France. En cette qualité, le nouveau cadre dirigera les plans d’exécution et la stratégie de l’éditeur sur son principal marché. Par ailleurs, il élaborera, agrandira et pilotera la structure commerciale de l’entreprise qui visera surtout les PME. L’année dernière, l’établissement a augmenté son chiffre d’affaires à 16 millions d’euros, soit deux fois celui de 2020.

Il conduira désormais les projets de Spendesk

Né huit ans plus tôt, Spendesk est spécialisé dans la gestion des notes de frais. Avec ce positionnement, il décharge les sociétés et les employés du processus complexe lié à cette opération. Aujourd’hui, en dehors de Paris, l’entreprise est présente à l’international :

       À Hambourg et Berlin ;

       À San Francisco ;

       À Londres.

Son personnel compte quelque 400 collaborateurs. Un effectif qu’elle espère renforcer, en embauchant 300 nouveaux travailleurs rien que durant l’année en cours. Une fois cet objectif atteint, la société vise à poursuivre sa percée sur le marché international. Son ambition étant de devenir le numéro un des dépenses professionnelles.

Afin d’atteindre ce but, le développeur pourra notamment s’appuyer sur les 100 millions d’euros qu’elle a levés en janvier 2022. Prolongement de sa série C de juillet 2021 (100 millions d’euros), cette collecte de fonds a été menée auprès :

       Des investisseurs comme eFounders, Index Ventures, etc. ;

       Du fonds américain Tiger Global.

Grâce à cette opération, l’entreprise a accédé au cercle des Licornes françaises.

 

 

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.