En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Internet des Objets et développement durable : quels enjeux pour les entreprises ?

News / Actu Links

Internet des Objets et développement durable : quels enjeux pour les entreprises ?

Les nouvelles technologies et l’usage d’Internet permettent de repenser les pratiques de travail et les processus de production. Vous vous intéressez à la question de l’Internet des Objets et vous souhaitez connaître les enjeux en lien avec le développement durable ? Notre article fait le point, pour vous, sur cette question aux multiples contours.

Qu’est-ce que l’Internet des Objets ?

L’Internet des Objets recoupe un ensemble d’aspects qu’il convient de bien prendre en compte pour appréhender cette nouvelle réalité complexe.

Les catégories de L’internet des Objets

L’Internet des Objets désigne toutes les technologies qui fonctionnent en réseau et grâce au web. En France, en 2020, les statistiques évaluent à 80 milliards le nombre d’objets connectés présents et actifs.

On distingue trois grandes catégories pour l’Internet des Objets :

  • Les objets dits connectables comme les puces ;
  • Les machines communicantes avec les compteurs intelligents ;
  • Les ordinateurs, smartphones et tablettes.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la troisième catégorie (ordinateurs, smartphones, tablettes) est la moins nombreuse en volume.

La question de la transmission d’informations

Internet repose sur la transmission, en instantanée, d’un volume d’informations conséquent. Cet accès à ces données (également appelées data) va alors permettre d’offrir des opportunités nouvelles aux consommateurs comme aux professionnels.

L’accès aux informations permet de prendre des décisions utiles, stratégiques et d’optimiser les comportements. La gestion des organisations est également plus simple dans la mesure où toutes les données sont accessibles.

On va, d’ailleurs, développer l’acronyme MtoM pour parler de la transmission de données par le web. MtoM signifie “Message Transmission Optimization Mechanism”.

Le déploiement de l’Industrie du Futur

Également connue sous le nom d’Industrie 4.0., l’Industrie du Futur est un mouvement qui intègre les nouvelles technologies dans les processus industriels. L’objectif fondamental est d’optimiser les flux pour produire davantage avec moins de ressources.

L’Industrie du Futur porte donc, en son sein, une logique de développement durable particulièrement importante. Les nouvelles technologies vont permettre de réduire les gaspillages, les pertes ou les émissions de GES. Dans le même temps, l’Internet des Objets peut aussi faciliter les processus de réutilisation, de recyclage ou de reconversion.

Internet des Objets et développement durable : les opportunités pour les consultants indépendants

L’arrivée de cette nouvelle donne en entreprise change profondément les rapports professionnels et les pratiques de travail. Ainsi, le développement de l’Internet des Objets s’accompagne de multiples opportunités pour les consultants indépendants.

La question de la consommation énergétique

Comme nous venons de le voir, l’Industrie du Futur permet de réduire les gaspillages et d’optimiser l’usage des ressources. Toutefois, Internet est souvent perçu comme un contributeur actif au dérèglement climatique.

La mise en service d’Internet nécessite une consommation importante d’électricité. Le réseau ”numérique” s'appuie, en effet, sur des infrastructures lourdes et des serveurs de stockage. Les téléchargements de documents, vidéos, photos, etc… sur Internet a un impact conséquent en matière de consommation énergétique.

Le e-commerce participe aussi de cet impact sur l’environnement. En effet, les clients peuvent acheter des produits dont la fabrication est lointaine et les transports nombreux. Le e-commerce a, en effet, participé à l’éloignement entre le lieu de production et celui de consommation.

Par ailleurs, le déploiement de l’Internet des Objets s’appuie aussi sur une production d’outils multiples. Or, les ressources utilisées pour la confection de smartphones, ordinateurs ou de puces se trouvent en quantité limitée.

Sur la question de la consommation énergétique et des ressources, l’Internet des Objets pose alors de vraies questions. Les entreprises vont devoir apprendre à s’approprier certains outils tout en réfléchissant à des solutions durables.

Les consultants indépendants disposant d’un profil d’ingénieur peuvent proposer leurs services. Il va s’agir d’aider la branche R&D (Recherche & Développement) des entreprises. En effet, de nombreuses innovations sont à concevoir pour repenser certains processus de production.

La protection des données, des salariés et des utilisateurs

Ce second point n’est pas directement en lien avec le volet “environnemental” du développement durable. Il concerne davantage l’aspect social. A ce titre, le déploiement de l’Internet des Objets ne doit pas permettre la mise en œuvre de solutions de surveillance.

L’Union Européenne porte une attention particulière à la protection des données personnelles et professionnelles de chaque individu. Ainsi, les règlements en la matière évoluent régulièrement pour apporter davantage de protection pour tous.

Les consultants indépendants disposant d’un profil juridique peuvent apporter leur contribution. La mise en conformité des solutions technologiques vis-à-vis des règlements européens va devenir un enjeu crucial pour les entreprises. Il va s’agir, également, d’anticiper certaines évolutions prévisibles en la matière.

La smart city : une nouvelle ville pour les habitants

Enfin, en dernier point, l’Internet des Objets commence à avoir une traduction concrète dans les grandes métropoles. L’arrivée des nouvelles technologies permet de repenser l’accès aux services essentiels ou de favoriser une mobilité décarbonée.

Les propositions de missions sont donc nombreuses, dans les aires urbaines, pour déployer l’Internet des Objets dans une optique de ville verte et intelligente. Généralement, ces missions vont être en lien avec la mobilité ou la consommation énergétique d’un territoire.

Entreprendre dans les nouvelles technologies avec le portage salarial

Les entreprises sont nombreuses à déployer des projets autour des nouvelles technologies ou de l’Internet des Objets. Toutefois, il va souvent s’agir de missions ponctuelles sur une durée variable et limitée. Dans ce contexte, les entreprises recherchent des profils disponibles et flexibles. Le recours au portage salarial est alors important pour ce type de poste.

Le portage salarial permet, aux consultants qui en bénéficient, d’avoir accès à des protections salariales fortes, un salaire minimum garanti et une prise en charge des tâches administratives. La société de portage salarial employeuse s’occupe de l’ensemble des démarches.

La société de portage salarial Links Consultants développe, également, un axe fort autour de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et du développement durable. Nos conseillers experts peuvent vous accompagner à développer une activité dans ce sens.

Le portage salarial vous intéresse ? Contactez rapidement les équipes de Links Consultants pour obtenir un rendez-vous !

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.