En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Indépendants : les atouts d’un business plan

News / Actu Links

Indépendants : les atouts d’un business plan

Démarrer une activité entrepreneuriale nécessite, bien souvent, une préparation optimale. Afin d’aider à comprendre les besoins et les contraintes de son marché, la réalisation d’un business plan est souvent nécessaire. Vous êtes un professionnel indépendant ou projetez de le devenir et souhaitez en connaître plus sur les multiples atouts d’un business plan ? Notre article fait le point, pour vous, sur la question.

Les apports d’un business plan

Il est relativement rare de se lancer dans une activité entrepreneuriale sans étudier le secteur sur lequel on va s’implanter. Ainsi, pour commencer son activité sur des bases solides, les spécialistes recommandent de réaliser un plan d’affaires, mieux connu sous l’appellation business plan.

Un business plan est un document généraliste qui permet d’expliquer, en détail, son projet à de potentiels partenaires. Ainsi, les organismes bancaires demandent généralement la production d’un business plan avant même d’accorder un rendez-vous. Autrement dit, le business plan ne garantit pas d’obtenir un prêt bancaire. Son absence condamne, toutefois, à n’essuyer que des refus de la part des banques.

Un business plan reste, comme son nom l’indique, qu’un plan. Or, les événements se déroulent rarement comme nous l'avons prévu. Ainsi, un professionnel indépendant doit apprendre à s’adapter à l’évolution de la situation. Le business plan doit donc reposer sur des analyses prudentes et un professionnel indépendant doit apprendre à avoir des solutions de secours.

Lancer une activité indépendante : les points-clés d’un business plan

La réalisation d’un business plan se structure en plusieurs points cruciaux. Ces points sont essentiels pour aider les professionnels indépendants à se lancer sur un marché. Tour d’horizon des points clés à ne surtout pas négliger.

La concurrence

En premier point, la réalisation d’un business plan va permettre d’étudier, de manière approfondie, les différents concurrents présents sur un territoire. On distingue, en règle générale, deux types de concurrents :

  • Les concurrents directs. Les concurrents directs proposent une offre similaire à celle que vous souhaitez développer. Les clients et les prospects vont devoir arbitrer entre ces offres similaires. Leur choix va se faire en fonction de certains points qui sont autant de plus-values possibles : le tarif, le délai de livraison ou la personnalité du professionnel indépendant.
  • Les concurrents indirects. Les concurrents indirects proposent une offre qui n’est, qu’en partie, similaire. Toutefois, les concurrents indirects peuvent parfois prendre quelques clients, ce qui a une incidence sur le développement de son activité.


En parallèle et pour compléter l’analyse, certains professionnels réalisent une analyse SWOT de chacun de leurs concurrents directs. Il va alors s’agir d’analyser les forces, faiblesses, opportunités et menaces de ces différentes entreprises. En dressant la liste des concurrents directs et indirects et en indiquant leurs atouts et leurs manques, un professionnel indépendant apprend à mieux connaître l’offre locale sur son marché.

Le seuil de rentabilité

En second point, la question du seuil de rentabilité est également centrale dans un business plan. Ce point est d’une importance capitale pour les professionnels indépendants dans la mesure où le chiffre d’affaires conditionne directement leur rémunération.

Pour d’autres entreprises, les emprunts bancaires vont constituer un fonds de roulement qui servira aux paiements des salaires. Les professionnels indépendants peuvent avoir des difficultés à obtenir ce prêt bancaire et doivent, d’abord, faire leurs preuves.

Le seuil de rentabilité correspond donc au niveau de chiffre d’affaires qu’un professionnel indépendant doit atteindre pour couvrir la totalité de ses dépenses courantes. Le calcul du seuil de rentabilité est une bonne indication de la compréhension de son activité. En effet, connaître son niveau de seuil de rentabilité signifie que l’on est capable d’identifier tous les pôles de dépenses de son activité.

Un professionnel indépendant doit alors intégrer des dépenses courantes (locations dans un espace de coworking, abonnements, consommations énergétiques…), mais également des charges ponctuelles comme les impôts/taxes.

La veille juridique

Le travail de veille correspond à toutes les missions consistant à surveiller l’état et l’évolution d’un secteur d’activité ou d’un domaine particulier. Dans le cadre d’un business plan, la veille juridique apparaît, bien souvent, comme essentielle. Ce travail va permettre d’approfondir deux axes particuliers :

  • L’état actuel de la réglementation. La prise d’informations autour de la réglementation actuelle permet de savoir ce qu’il est possible ou non de faire. La question des normes professionnelles est également à intégrer pour ne pas être distancié par ses concurrents.
  • Les évolutions prévisibles. Il arrive que les débats législatifs laissent présager d’évolutions à court, moyen ou long terme. Un entrepreneur doit pouvoir anticiper ces évolutions afin de calibrer, au mieux, son activité.

Les partenaires

Enfin, un business plan va permettre de déterminer la liste des potentiels partenaires d’un professionnel indépendant. Ces partenaires peuvent être :

  • Les fournisseurs. Ces partenaires vont facturer des services utiles et indispensables à l’activité du professionnel indépendant. Toutefois, il est possible de choisir des fournisseurs locaux afin de s’inscrire dans un écosystème professionnel local et solidaire. Avec le temps, le recours à ces fournisseurs de confiance va aussi permettre d’obtenir des tarifs préférentiels.
  • Les relais. Ces partenaires ne vont pas facturer un service, mais leur aide peut être utile au développement de l’activité. Ils peuvent aider à faire connaître l’offre d’un professionnel indépendant auprès de leurs réseaux.

Un professionnel indépendant peut également suivre les différents appels à projets émis par les collectivités et l’État. Ces appels à projets peuvent être des sources de financement et apporter une crédibilité auprès des prospects.

Entreprendre simplement avec le portage salarial

Lancer une activité indépendante nécessite de bien appréhender son marché et de savoir trouver sa clientèle. Dans ce contexte, de nombreux professionnels indépendants peuvent avoir besoin d’un accompagnement expert. Le portage salarial, en plus de s’occuper de toutes les formalités administratives des professionnels, peut aussi aider à consolider son activité.

Certaines entreprises de portage salarial, comme Links Consultants, proposent des modules de formation afin de structurer plus rapidement son activité. Ces formations peuvent porter sur la communication, la prospection commerciale ou le développement de son activité.

Le portage salarial vous intéresse ? Contactez les équipes de la société de portage salarial Links Consultants pour prendre rendez-vous !

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.