En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Indépendants : comment travailler sur la thématique de l’Internet des Objets ?

News / Actu Links

Indépendants : comment travailler sur la thématique de l’Internet des Objets ?

L’Internet des Objets est un domaine particulièrement fondamental pour les entreprises. En effet, ce domaine permet de penser et développer de nombreuses innovations. Ces innovations apportent ensuite de la valeur et des profits aux entreprises concernées. Vous êtes un professionnel indépendant et le secteur de l’Internet des Objets vous intéresse ? Notre article vous liste l’ensemble des éléments à prendre en considération.

Qu'est-ce que l'Internet des Objets ?

La définition de l’Internet des Objets

L’Internet des Objets se caractérise par la mise en réseau, sur internet, d’objets physiques. On parle alors ici des objets connectés, comme une ampoule, une poupée, un pacemaker, un détecteur de CO², un sèche-serviettes, une plaque de cuisson, etc.

L’Internet des Objets regroupe, en effet, les technologies diverses, permettant de faire fonctionner ces objets par le biais d’une connexion internet. Pour l’utilisateur, les objets connectés ont l’avantage d’être pilotables à distance à l’aide d’une tablette, d’un smartphone ou d’un ordinateur.

Selon l’Union Internationale des Télécommunications, l’Internet des Objets (aussi appelé IdO) est une infrastructure d’ampleur internationale, capable d’interconnecter des objets physiques grâce aux technologies de l’information actuelles.

Les enjeux de l’Internet des Objets

Concrètement, l’Internet des Objets permet donc de désigner les objets physiques disposant d’une identité numérique et qui sont capables d’interagir entre eux. L’Internet des Objets peut alors être considéré comme une passerelle entre la réalité physique et la réalité virtuelle de l’objet.

Sur un plan technique, l’IdO est l’identification numérique normalisée (adresse IP, HTTP, protocoles SMTP...) de l’objet physique, par le biais d’un système de communication sans fil (Bluetooth, WI FI, pouce RFID, etc.).

D’un point de vue individuel, l’Internet des Objets permet d’améliorer significativement le confort de vie quotidien. Elle nous offre un gain de temps appréciable couplé, le plus souvent, à de vraies économies d’énergies. Utilisé dans plusieurs secteurs d’activité, l’Internet des Objets représente un des grands enjeux dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

Le potentiel de l’Internet des Objets

L’IdO est bien plus qu'une simple évolution technologique. Elle va apporter de nombreux bouleversements dans les années à venir, avec une transformation des rapports au numérique et de l’interaction humain-machine.

L’IdO sera aussi une composante essentielle pour réduire l’impact environnemental et répondre aux questions posées par la cybersécurité. Elle constituera, enfin, un nouveau défi pour répondre aux disparités technologiques entre les différents pays (notamment dans le cadre de relations géopolitiques).

Les chiffres clés du secteur de l’Internet des Objets

Mesurer la volumétrie des objets connectés aujourd’hui dans le monde est relativement complexe. On cite cependant un nombre d’objets connectés, en 2020, compris entre 18 à 78 milliards dans le monde. L’Adem et L’Arcep parlent, quant à eux, de 244 millions d’objets concernés uniquement en France.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, le stock d’objets connectés pourrait doubler entre 2020 et 2030, passant donc de 20 milliards à 45 milliards. La CNUCED estime que le marché de l’IdO qui s 'élevait à 130 milliards en 2018 pourrait être multiplié par 10 d’ici 2025. La France représenterait 3 % de ce marché mondial, à égalité avec l’Angleterre.

Toujours en France, l’enquête INSEE TIC en 2020 dévoile que 10 % des entreprises de moins de 10 salariés utilisent l’IdO. Le chiffre monte toutefois à 30 % pour les entreprises de plus de 250 salariés ayant un grand nombre de produits.

L’usage de l’Internet des Objets varie aussi en fonction du secteur d’activité. On cite des valeurs supérieures à la moyenne dans les transports (16%), les TIC (12%) et l’industrie (11%).

L’impact écologique de l’IdO est aussi analysé de près pour les générations à venir. Pour la seule consommation en énergie, l’empreinte carbone pourrait augmenter de plus de 200 Twh d’ici 2025 à l’échelle de la planète (et 7,2 Twh/an uniquement pour la France).

Ces enjeux et ces chiffres laissent donc entrevoir des opportunités, nombreuses, pour les professionnels indépendants.

Les opportunités de métiers et de missions

L’Internet des Objets répond à un grand nombre d’applications au quotidien. C’est pourquoi il offre des opportunités professionnelles considérables dans l’ensemble des filières.

D’un point de vue logistique, il s’agit par exemple des capteurs permettant d’assurer la traçabilité des objets dans les usines ou les magasins (gestion des stock, acheminement lors de la livraison, etc.).

Dans le domaine de l’environnement, elle concerne par exemple les capteurs qui surveillent la qualité de l’air ou la température par exemple. Un agriculteur pourra aussi évaluer le taux d’humidité de la terre, ou les prévisions climatiques annoncées. On peut également penser aux capteurs qui évaluent le niveau sonore, l’état d’un bâtiment, ou la gestion de l’éclairage public dans le domaine du BTP.

L’Internet des Objets intègre le monde de l’ingénierie dans ce qu’il a de plus complexe. Il permet, en effet, de contrôler des systèmes relatifs aux transports autonomes (avion, bus) par exemple. Un simple usager des transports pourra, grâce à l’IdO, recevoir des informations sur l’état du trafic en temps réel.

À l’ère de la domotique, l’Internet des Objets concerne l’ensemble des appareils électroménagers communicants de nos maisons. On cite par exemple les stores électriques, les détecteurs de fumée, les thermostats, les compteurs intelligents, les systèmes de sécurité intégrés, etc.…

L’IdO est enfin très présent dans le domaine du bien-être et de la santé aujourd’hui. C’est le cas des montres connectées et de l’ensemble des capteurs observant des constantes vitales. Les appareils d’imagerie ou de monitoring connecté améliorent aujourd’hui considérablement la qualité des soins proposés.

Pour toutes ces avancées, les consultants en IdO pour les entreprises vont avoir des missions à réaliser. L’Internet des Objets se montre, ainsi, très large et peut satisfaire, par ce biais, une multiplicité de centres d’intérêt professionnels.

Entreprendre dans le secteur de l’Internet des Objets avec le portage salarial

Le domaine de l’Internet des Objets va donc avoir besoin de compétences diverses et multiples. Les entreprises clientes peuvent alors recourir aux sociétés de portage salarial pour accéder à des profils expérimentés et experts.

Les sociétés de portage proposent un accompagnement aux indépendants pour faire le lien avec des entreprises clientes.

Le portage salarial vous intéresse ? Contactez les équipes de Links Consultants.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.