En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Indépendant : comment gérer une baisse d’activité ?

News / Actu Links

Indépendant : comment gérer une baisse d’activité ?

La baisse d’activité est une situation fréquente chez de nombreux professionnels indépendants. Les raisons peuvent être multiples : perte de clients, évolution du marché, etc… Vous êtes confronté à une baisse brutale d’activité et souhaitez connaître les conseils pour mieux vivre cette période ? Notre article vous présente les différents points à prendre en compte.

Baisse d’activité : l’anticiper pour mieux la gérer

Ces derniers mois, la crise sanitaire et les confinements successifs ont mis à mal un grand nombre de professionnels indépendants. Toutefois, chaque activité professionnelle peut connaître des baisses d’activité, y compris dans un contexte normal.

Les fluctuations d’activité sont le lot de beaucoup d’entrepreneurs, notamment pour les professions « saisonnières ». La baisse d’activité peut aussi s’expliquer par des raisons aussi bien structurelles ou conjoncturelles.

Dans ce cas précis, l’enjeu principal est d’identifier la cause, afin de pouvoir relancer au plus vite votre activité. Les raisons d’une baisse d’activité temporaire peuvent être multiples comme :

  • l’émergence de nouveaux concurrents ;
  • une inadaptation de votre offre au marché actuel ;
  • une réputation endommagée.

Faire face à l’arrivée de concurrents peut rendre votre secteur d’activité bien moins compétitif. Vous risquez de perdre une partie de votre clientèle, surtout lorsque la concurrence rime avec innovation.

Une inadaptation au marché s’explique davantage par une incapacité à répondre au besoin de votre clientèle à un instant T. Il arrive en effet que les attentes des clients évoluent, ou bien qu’un changement de législation freine momentanément votre activité.

Ce qu’on appelle familièrement le « bad buzz » est un autre phénomène à ne pas sous-estimer. À l’heure du numérique, chaque avis négatif sur vos produits et services pèse dans la balance. Un accident professionnel répété peut aussi avoir de nombreuses conséquences en matière de réputation.

Relancer une activité : 6 tips à mettre en place

1. Refaites le point sur votre offre

Savoir se remettre en question est souvent nécessaire pour gérer les fluctuations professionnelles. Avant de trouver les solutions, l’enjeu est de déterminer les raisons objectives de cette baisse d’activité. En effet, la réalisation d’une étude de marché ne doit pas se faire uniquement en débit de création d’activité. La compréhension des évolutions d’un marché est un travail du quotidien.

Osez donc faire un point sur votre offre pour définir si elle est toujours valable à l’instant T. Il est possible que vous deviez trouver une nouvelle cible, ou simplement viser plus grand en termes de marché.

2. Misez tout sur la formation

L’offre d’un consultant indépendant devient vite obsolète sans mises à jour régulières. Faire évoluer votre expertise est aussi essentiel pour contrer les baisses d’activité. Le suivi de formations, en physique ou en ligne, est alors recommandé pour mieux comprendre son secteur d’activité.

L’enjeu est de gagner en compétence dans des domaines aussi diversifiés que le marketing, le management, la relation client… Se former régulièrement permet ainsi de consolider un réseau pour envisager de nouvelles opportunités. Une formation peut aussi permettre d’obtenir un signe de qualité (label, certification, normes professionnelles…) qui va rassurer la cible de prospects identifiés.

3. Réalisez une veille stratégique

Maintenir une veille stratégique est parfois difficile lorsque votre activité professionnelle bat son plein. Une période creuse est aussi une opportunité d’analyser plus finement la stratégie de vos concurrents.

Réaliser une veille stratégique est l’occasion d’observer certaines idées intéressantes, en vue de les adapter à votre propre activité. Cette veille peut également concerner l’étude d’activités similaires à la vôtre situées à l’étranger.

4. Déléguez les missions complexes

Une baisse d’activité passagère est souvent le fruit d’une mauvaise organisation en interne. Être indépendant implique, en effet, d’accomplir certaines missions complexes et chronophages.

Il est possible que ces missions d’ordre administratif ou comptable vous empêchent de mener à bien l’essence même de votre travail. N’hésitez pas à vous accorder du soutien, en déléguant certaines tâches à d’autres professionnels experts. C’est le cas par exemple des entreprises de portage salarial, qui peuvent vous soutenir dans la conduite de votre activité indépendante.

5. Améliorez votre communication

Aujourd’hui, la pérennité d’une activité est indissociable de sa présence sur les plateformes de communication numériques.Votre réseau doit effectivement connaître votre actualité pour adhérer plus facilement à votre projet. N’hésitez pas à peaufiner votre identité numérique pour être reconnaissable au premier coup d'œil (logo, typographie, couleur, tonalité, etc.). De la même manière, marquez durablement votre présence sur les réseaux sociaux adaptés à votre activité.

L’enjeu est de communiquer sur votre offre, et de partager des contenus engageants pour votre communauté. En cas de baisse d’activité, n’hésitez pas à sonder votre cible afin d’identifier d’éventuels réajustements nécessaires (par l’intermédiaire d’un sondage par exemple). Il convient de souligner que les interactions avec votre clientèle cible restent le meilleur moyen de gagner en assurance et en visibilité.

6. Engagez une prospection efficace

La baisse de votre activité signifie sans doute que vous devez vous attaquer à un nouveau marché. Pour y parvenir, établir une prospection fine et efficace est vivement conseillée. Profitez de cette période de calme pour remodeler si besoin votre réseau, à travers différentes techniques comme :

  • le mailing ;
  • les appels téléphoniques ;
  • les entretiens commerciaux ;
  • une présence sur les salons et autres évènements professionnels.

Sur un plan commercial, un professionnel indépendant doit toujours rester actif et connecté à son secteur. N’hésitez pas également à contacter vos anciens clients pour prendre des nouvelles et proposer de nouvelles collaborations.

Entreprendre efficacement avec le portage salarial

La gestion de l’intensité de l’activité n’est pas une tâche simple. En effet, les professionnels indépendants n’ont pas toujours la possibilité de lisser leurs missions pour avoir une activité étalée dans le temps. Dans certaines situations, les obligations administratives et fiscales vont survenir au moment même d’un pic d’activité.

Dans ce contexte, certains professionnels décident de déléguer les missions “internes” à une société de portage salarial. Cette dernière accompagne le professionnel indépendant afin qu’il se concentre sur son cœur d’activité.

Le portage salarial vous intéresse ? Prenez contact avec la société de portage Links Consultants pour en savoir plus.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.