En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Entrepreneuriat : une solution contre le chômage en 2022 ?

News / Actu Links

Entrepreneuriat : une solution contre le chômage en 2022 ?

L’entrepreneuriat a souvent été vu comme un moyen de faire baisser le chômage. Toutefois, cette donne se complexifie avec la professionnalisation des entrepreneurs et la baisse réelle du chômage en France. Vous êtes un professionnel indépendant et vous souhaitez comprendre les tendances à l'œuvre en matière de chômage en 2022 ? Notre article vous présente les principaux éléments à retenir.

Parcours professionnel : la question de l’entrepreneuriat

L’entrepreneuriat est devenu, au fil des années, une réelle possibilité d’insertion dans le monde professionnel. Les jeunes diplômés ont utilisé cette voie pour s’aguerrir et gagner en expérience professionnelle. Ainsi, l’entrepreneuriat se percevait, dans un certain nombre de situations, comme un moyen d’occuper une période d’inactivité.

Peu à peu, la perception de l’entrepreneuriat a évolué. Ce mouvement s’est construit par la conjonction de deux phénomènes complémentaires :

  • Une demande croissante des entreprises. Les entreprises recourent de plus en plus à des prestataires en freelance. Ce choix est perçu comme davantage flexible et permet de mieux s’adapter au mode projet mis en place dans certaines entreprises.
  • Un besoin de liberté. Un certain nombre d’entrepreneurs ont cherché à bâtir une situation durable autour de leur statut d’indépendant. Le besoin de liberté et d’organiser eux-mêmes leur activité primait sur la sécurité d’un CDI.

L’augmentation du nombre de missions en freelance a rendu possible la construction d’un projet professionnel indépendant sur la durée.

Néanmoins, l’augmentation du nombre d’entrepreneurs n’est pas toujours un bon signe. En effet, cette hausse brutale d’entrepreneurs peut masquer une réalité difficile de chômage. Ces nouveaux entrepreneurs peuvent aussi être tentés de casser les prix pour obtenir rapidement des clients. Ils peuvent participer, sans le vouloir, à diminuer la valeur d’une mission.

2022 : quelles situations pour le chômage ?

Les dernières études de l’INSEE donnent une indication assez précise de l’évolution du taux d’emploi et du chômage en France en 2022. Ainsi, selon les données disponibles, le chômage devrait diminuer encore au cours de l’année.

Une baisse structurelle du chômage

Le chômage a connu une baisse nette et réelle en 2021. Ainsi, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 0,6 point sur le dernier trimestre de l’année 2021. Le chômage s’établit alors désormais à 7,4 % de la population active. Ce chiffre représente un total de 2,24 millions de personnes.

Plus intéressant, le taux de chômage diminue nettement sur la tranche d’âge la plus jeune. Ainsi, la baisse est réelle que ce soit les actifs hommes ou femmes compris entre 15 et 24 ans. L’INSEE note ainsi une diminution de plus de 2 % pour les jeunes actifs hommes en 1 an. La baisse est même de 6 % pour les jeunes actives femmes.

Cette donnée est intéressante dans la mesure où les jeunes actifs représentent un vivier non négligeable de futurs entrepreneurs. Ainsi, cette baisse du chômage marquée sur les plus jeunes révèle deux tendances majeures :

  • Les entreprises clientes souhaitent investir. Ces dernières ont retrouvé des marges de manœuvre financières leur permettant de recruter des profils salariés. Cette donnée est le signe d’une économie en bonne santé.
  • La concurrence pour les entrepreneurs. La baisse visible chez les jeunes actifs vient réduire le nombre d’entrepreneurs potentiels. La concurrence va être moins rude et rend plus accessible l’équilibre d’un modèle économique.

La question du sous-emploi

Par ailleurs, cette situation est également confortée par un autre chiffre. Le nombre de personnes en situation de sous-emploi diminue également en cette fin d’année 2021. Le sous-emploi désigne, selon l’INSEE, les actifs qui travaillent à temps partiel et qui souhaitent augmenter leur volume horaire.

Or, ce sont souvent ces personnes en situation de sous-emploi qui peuvent être tentées par un passage vers l’entrepreneuriat. En effet, ce sont des actifs qui disposent d’un temps disponible qui peut être consacré à la réalisation de missions en tant qu’indépendant.

Par ailleurs, la création d’une activité en tant qu’auto-entrepreneur reste relativement simple et rapide. Toutefois, au regard des chiffres, les entrepreneurs actuels n’auront pas à souffrir de la survenue de nouveaux entrepreneurs “occasionnels”. En effet, le sous-emploi diminue de 0,2 point et les contrats à temps complet progressent de 0,3 point sur le dernier trimestre de l’année 2021.

Le développement de la micro-entreprise

Enfin, en dernier point, il convient de souligner que le nombre de micro-entreprises créées en France reste à un niveau élevé en 2021. En effet, l’INSEE note que plus de ⅔ des nouvelles entreprises le sont sous le statut juridique de l’entreprise individuelle de type micro-entreprise.

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur cette dynamique en 2022. Les statistiques notent que le confinement et la crise sanitaire ont eu pour effet de doper la création de micro-entreprises. Toutefois, cette dynamique pourrait prendre fin durant l’année 2022.

Les professionnels indépendants doivent alors travailler sur leurs références et la mise en avant de leur expertise. Il convient d’éviter de perdre des clients par l’arrivée de nouveaux entrepreneurs.

Dans la plupart des situations, les nouveaux micro-entrepreneurs se découragent relativement rapidement. Il est donc important de nouer des relations de long terme avec ses clients pour pouvoir être plus solide vis-à-vis d’une potentielle concurrence qui augmente.

Enfin, il convient de souligner que la création de micro-entreprise peut aussi servir des projets de carrière “classiques”. En effet, certains actifs décident de se mettre à leur compte afin d’étoffer leur parcours et leur CV. L’objectif final est alors de trouver, plutôt dans un laps de temps court, une offre d’emploi salarié.

Entreprendre en toute sécurité avec le portage salarial

Lancer son activité professionnelle indépendante peut être un excellent moyen de dynamiser sa carrière et de s’ouvrir de nouveaux horizons. Toutefois, entreprendre nécessite des protections pour pouvoir travailler en toute sérénité.

Dans ce contexte, de nombreux professionnels se tournent vers les contrats en portage salarial. Ces contrats permettent d’entreprendre librement, en gardant toute l’autonomie nécessaire mais en disposant de protections salariales fortes.

Le portage salarial vous intéresse ? Prenez contact avec les équipes de Links Consultants pour en savoir davantage.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.