En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Consultants : les bonnes pratiques pour gérer votre e-réputation

News / Conseils

Consultants : les bonnes pratiques pour gérer votre e-réputation

ereputation-consultant

L’e-réputation revêt un caractère particulièrement déterminant à l'heure du digital et l'importance des réseaux sociaux et professionnels. Pour tous les consultants, il est indispensable de ne pas négliger sa réputation sur internet. Mais quelles sont les bonnes pratiques ?

Qu’est ce que l’e-réputation ?

La e-réputation concerne toutes les informations vous concernant qui sont présentes sur la toile, ainsi, votre page Facebook, Linkedin, votre profil Twitter, Instagram, YouTube... ou encore vos commentaires sur des forums en font partie. Aussi, il est facile de vous rechercher pour découvrir toutes ces informations numériques. L’objectif principal est de contrôler ces renseignements afin d’accroître et améliorer la visibilité de votre profil professionnel. 

Comment êtes-vous présent sur internet ?

Votre e-réputation est rempli de différentes traces faites de manière volontaire ou non sur la toile, par vous-même, par une autre personne et d'autres publications relatives à votre identité.
Vous êtes donc présent en ligne sans obligatoirement le savoir. Par exemple, si vous avez participé à un colloque, la liste des participants peut être précisée sur le web où des photos peuvent être prises. En étant membre d’un bureau associatif, vous pouvez être présent dans le compte-rendu ou dans un journal municipal sur le net...

Autre situation, vous avez créé un profil sur Facebook, Instagram ou Twitter. Vous pouvez avoir ouvert un blog ou déposer une note sur un forum. Aussi, dans ce cas, c’est vous qui contrôlez votre image.

De manière théorique, l’identité numérique correspond aux données que vous souhaitez révéler. Vous pouvez ne pas maîtriser le critère de confidentialité (parfois assez complexe à assimiler) et le rendu public de données que vous souhaitiez personnelles.

Le contrôle de l’e-réputation

L’e-réputation est ainsi visible par tous, il est capital de la limiter et de la contrôler de manière régulière. Vous aurez ainsi à la maîtriser pour ne pas en être la victime.

Pour suivre sa e-réputation, il existe quelques outils :

  • contrôler votre visibilité sur Google qui représente l'immense majorité des recherches réalisées sur internet aujourd'hui (Une vérification régulière est à effectuer en tapant votre nom et votre prénom. Vous visualiserez ainsi votre image sur la toile. Les informations personnelles comme professionnelles attireront l’attention de recruteurs ou de clients potentiels. Ces données peuvent être à l’origine d’a priori négatif ou positif concernant votre profil.)
  • vérifier les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes
  • vous avez une activité en tant qu'indépendant ? vérifier si vous n'êtes pas présent sur les sites d'avis et séparez bien votre vie professionnelle et personnelle
  • abonnez-vous gratuitement qui peuvent scanner la partie discrète de votre réputation sur le web : Google Alert, NetVibes...
  • les outils payants de mesure de l'e-réputation : Alerti, Hootsuite...

Des modèles de contenus à supprimer pour ne pas nuire à votre notoriété en ligne sont par exemple : 

  • des photos vous révélant en partiellement ou entièrement nu 
  • des photos vous montrant consommant de l’alcool
  • des photos de vacances, elles concernent votre vie privée 
  • des publications en ligne avec fautes d’orthographe

La segmentation et la création des contenus

Vous choisissez ainsi de livrer des informations selon le site utilisé. En effet, vous n’êtes pas amené à relater vos sorties entre amis à un recruteur ou un client potentiel ! De cette façon, Facebook est considéré comme le domicile, Twitter, la place publique et Linkedin le bureau. Si vous réalisez vous–même vos propres contenus, vous ne subirez plus votre réputation sur la toile. Vous choisirez les contenus qui mettent en valeur votre profil et l’image que vous souhaitez donner.

À savoir, des sociétés proposent ce type de prestations, mais vous pouvez aussi les réaliser par vous-même. Google tend à référencer des sites actualisés de manière régulière avec des mots-clés ciblés. Il est donc tout à fait possible de créer un blog ou un compte twitter concernant vos hobbies ou passions.

Le but de ces pratiques est d’appréhender les mécanismes concernant l’e-réputation. Ainsi, vous serez capable de réaliser une présentation adéquate de votre profil et de vos candidatures en ligne. Et, vous serez apte à améliorer votre profil notamment avec la prise de parole via les réseaux.

En conclusion, si vos données sur la toile sont correctement maîtrisées, elles peuvent composer une image en ligne adéquate révélatrice de votre profil et compétences.

Notez cet article :

Les actualités :