En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment louer un logement lorsqu’on est consultant indépendant ?

News / Actu Links

Comment louer un logement lorsqu’on est consultant indépendant ?

Un consultant indépendant rencontre plus de difficultés à louer un logement qu’un salarié en CDI, quand bien même il dispose de revenus largement suffisants pour s’acquitter des loyers.

En effet, les agences immobilières, les propriétaires et les assurances préfèrent donner la priorité aux personnes titulaires d’un contrat de travail stable.

Ces quelques conseils visent à aider les professionnels indépendants à accéder plus facilement au logement locatif.

Un dossier soigneusement constitué

Il est recommandé de réunir toutes les pièces justificatives définies par la loi.

Le dossier doit en effet comprendre :

  • La copie d’une pièce d’identité en cours de validité ;
  • La copie du dernier avis d’imposition ;
  • Un justificatif de domicile : il peut s’agir d’une attestation du précédent bailleur démontrant que le locataire est à jour dans le paiement de ses loyers et de ses charges, du titre de résidence principale, du dernier avis de taxe foncière, d’un certificat d’hébergement ou encore des 3 dernières quittances de loyer.
  • Le bilan des 2 dernières années d’activité ;
  • Et des justificatifs de la situation professionnelle : numéro SIRET, et attestation d’activité délivrée par l’URSSAF.

Il est également possible d’y annexer les contrats de prestation en cours indiquant la durée de la mission et le montant de la rémunération, et une attestation de l’expert-comptable qui certifie les revenus actuels.

Changer de statut

Un travailleur indépendant peut changer son statut tout en conservant son autonomie. Le portage salarial se présente comme la solution la plus pertinente étant donné que ce statut permet d’obtenir un contrat de travail en CDI et, de ce fait, d’obtenir plus facilement une location.

Fournir une garantie supplémentaire au propriétaire

Parfois, le propriétaire exige une garantie supplémentaire. Il s’agit le plus souvent d’une personne titulaire d’un contrat de travail stable et touchant des revenus au moins 3 fois supérieurs aux loyers.

Mais trouver un garant relève du parcours du combattant pour certains consultants en freelance.

Heureusement, des alternatives existent :

  •   la garantie Visale : une caution locative proposée par Action Logement pour les personnes âgées de moins de 30 ans.
  • la caution bancaire : cette garantie fournie par les banques en échange de frais couvre 12 mois de loyers. Le bailleur pourra ainsi contacter directement la banque si le locataire se trouve dans l’impossibilité de payer le loyer.
  • la garantie logement proposée par certaines entreprises spécialisées : ces dernières fournissent une gamme de prestations incluant l’aide à l’accès au logement, une protection juridique professionnelle et une protection santé. Concrètement, ce type de société fournit une attestation d’éligibilité suite à une analyse préalable du dossier du travailleur indépendant. Elle se porte ainsi garant du travailleur indépendant et encaisse, en contrepartie, une commission allant de 3 % à 5 % du loyer.
  • En suivant cette démarche, les professionnels qui travaillent à leur propre compte pourront optimiser leurs chances de trouver un logement de location, même à Paris où les propriétaires bailleurs sont très exigeants.

 

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.