En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment fonctionnent les congés payés en portage salarial ?

News / Actu Links

Comment fonctionnent les congés payés en portage salarial ?

Qu’il ait signé un contrat de travail à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI), le consultant en portage salarial a droit à 2,5 jours de congé par mois comme tous les salariés classiques. En revanche, la méthode de calcul des indemnités diffère et le freelance doit anticiper ses congés pour éviter d’impacter son budget.

Les règles de calcul et de prise des congés payés en portage salarial

En se basant sur 2,5 jours par mois, le salarié porté dispose de 30 jours ou 5 semaines par an de congés payés. Ses honoraires, et donc sa rémunération variant d’un mois à un autre, les indemnités de congés payés sont calculées suivant la règle du dixième. Concrètement, leur montant correspond à 1/10e du salaire brut annuel perçu par le consultant entre le 1er juin de l’année N-1 et le 31 mai de l’année N.

Les informations relatives aux congés payés figurent sur la fiche de paie du salarié porté. Elles se présentent dans trois rubriques :

·        Le nombre de jours de congé payé acquis en fonction de la période de travail effectif ;

·        Les indemnités de congés payés versées ;

·        La mensualité équivalente à la prime de vacances dans l’éventualité de l’existence d’une convention collective prévoyant une telle clause au sein de l’entreprise.

Si le contrat est conclu pour moins de trois mois ou s’il s’agit d’un contrat à temps partiel, les indemnités des congés payés en portage salarial sont directement prises en compte dans sa rémunération journalière. Il les touche par conséquent dans son salaire mensuel. Pour un contrat plus long, le nombre de jours de congé auxquels le consultant peut prétendre est proportionnel à la durée. Il a le choix entre les prendre en cours de mission si les deadlines le permettent ou attendre la fin du contrat.

L’importance d’anticiper ses congés payés

Avec le portage salarial, le consultant organise librement son temps de travail, ce qui lui permet de prendre ses congés lorsque cela l’arrange. Cependant, il doit anticiper son absence de manière à ne pas impacter ses missions en cours.

Bien entendu, le professionnalisme l’impose d’en informer la société de portage et ses clients suffisamment tôt afin que ces derniers puissent prendre leurs dispositions. Pour certains projets sensibles, l’entreprise et le prestataire en portage salarial peuvent convenir des congés dès la phase de négociation, et les formaliser dans le contrat.

Par ailleurs, il doit être conscient de l’impact de ses congés sur ses finances. En effet, il n’est pas rémunéré pendant sa période d’inactivité. Afin de préserver l’équilibre de son budget, il lui est possible de mettre de côté une certaine part de son salaire pendant les quelques mois précédant son absence. La somme ainsi prélevée est inscrite sur son bulletin de paie de son mois de vacances. Ses revenus restent ainsi relativement réguliers, même s’il touche des honoraires moins élevés que d’habitude.

Notez cet article :

Les actualités :