En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment fonctionne le calcul de la retraite lorsqu’on est indépendant ?

News / Actu Links

Comment fonctionne le calcul de la retraite lorsqu’on est indépendant ?

Dans la pratique, un travailleur indépendant non-salarié ayant cotisé suffisamment et obtenu un taux plein reçoit le même montant de retraite de base qu’un salarié au revenu identique.

En revanche, pour les professions libérales qui cotisent auprès de la CNAPVL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales), le montant de la retraite de base dépend des bénéfices réalisés et des cotisations versées, lesquelles permettent d’obtenir un certain nombre de points.

Le calcul de la retraite s’effectue ainsi à partir des points obtenus par le professionnel indépendant au cours de sa carrière.

Le mode de calcul appliqué par la Sécurité sociale

Depuis 1973, la Sécurité sociale se base sur les éléments suivants pour calculer le montant de la retraite d’un artisan, commerçant ou d’un industriel, à savoir :

·        le revenu professionnel moyen (calculé à partir des revenus perçus pendant les meilleures années d’activité) ;

·        la durée d’assurance ;

·        le taux (50 % pour le taux plein) ;

·        le nombre de trimestres cotisés ou assimilés dans les régimes alignés (durée d’assurance requise selon l’année de naissance).

Voici alors la formule qui s’applique :

Revenu professionnel moyen x durée d’assurance x taux / durée d’assurance requise

À noter que si le travailleur n’a pas obtenu le taux plein, sa retraite de base subit une décote (minoration). Celle-ci s’applique à 20 trimestres au maximum.

Par ailleurs, s’il est resté en activité au-delà de l’âge légal, sa retraite fera l’objet d’une surcote (majoration).

Dans ce cas, le montant de la retraite de base augmente de +1,25 % pour chaque trimestre supplémentaire travaillé.

Le mode de calcul pour la retraite de base des professions libérales

Pour les professions libérales qui cotisent auprès de la CNAPVL ou de la CNBF, le calcul est basé sur le nombre de points acquis par l’assuré, le taux de liquidation et la valeur annuelle du point du régime de base.

Ainsi, la formule utilisée est la suivante :

Nombre de points acquis au cours de la carrière x valeur de service de point

La valeur du point du régime de base est fixée chaque année.

Retraite complémentaire

Comme le travailleur indépendant ne peut cotiser qu’à une seule caisse de retraite complémentaire, il convient d’anticiper la baisse des revenus à la retraite.

Pour cela, la solution la plus simple est de se constituer un capital à travers un contrat d’épargne retraite.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.