En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment fonctionne la retraite en portage salarial ?

News / Actu Links

Comment fonctionne la retraite en portage salarial ?

Après la retraite, il est possible d’avoir une activité professionnelle pour compléter sa pension, mais aussi continuer à exploiter ses compétences. Le portage salarial présente plusieurs avantages : la simplicité administrative, l’autonomie et la protection sociale identique à celle des salariés classiques. La retraite en fait partie, sous réserve de respecter les conditions de cumul emploi-retraite.

Comment tirer profit de son activité en portage salarial sur le plan de la retraite ?

Le salarié porté paie les cotisations salariales et patronales obligatoires, qui sont prélevées sur son chiffre d’affaires. Celles-ci lui permettent de valider des trimestres supplémentaires pour avoir droit à une retraite à taux plein, à éviter une décote ou à bénéficier d’une surcote.

Les retraités qui n’ont pas atteint le nombre de trimestres nécessaires pour une pension à taux plein peuvent en valider quelques-uns grâce au portage salarial. Pour cela, le revenu annuel doit égaler ou dépasser 150 fois le SMIC horaire, c’est-à-dire 1 537,50 € en 2021. Pour gagner quatre trimestres de plus, il doit toucher au moins 6 150 € bruts sur l’année.

Quant aux pensionnés qui ont atteint l’âge légal de la retraite et sont éligibles à une retraite à taux plein, la poursuite d’une activité en portage salarial leur permet :

·        de relever éventuellement la moyenne de leurs 25 meilleures années de revenus ;

·        d’obtenir des points pour la retraite complémentaire ;

·        d’échapper au malus sur la retraite complémentaire (minoration de 10 % pendant 3 ans)

·        d’accéder au bonus sur la retraite complémentaire (10 % de majoration pour un report de 2 ans, de 20 % pour 3 ans, et de 30 % pour 4 ans).

En plus des trimestres ou points de retraite additionnels, le salaire perçu en portage salarial s’ajoute aux pensions dans les régimes de base et complémentaire.

Quelles sont les règles de cumul emploi-retraite à respecter ?

Le cumul d’un salaire en portage salarial avec les pensions de retraite fonctionne suivant le même principe que pour un emploi salarié classique. Il peut être possible sans limitation ou soumis à un plafond.

Le cumul illimité est autorisé si le salarié porté se trouve dans l’une des situations suivantes :

·        Il a 67 ans ou plus et a liquidé toutes ses pensions de retraite.

·        Il a 62 ans ou plus et a validé suffisamment de trimestres pour pouvoir prétendre à une retraite complète.

·        Il relevait avant son départ à la retraite d’un régime autre que le régime général des salariés (notamment celui des travailleurs indépendants).

S’il ne satisfait pas aux critères précités, la somme de sa rémunération de salarié porté et de sa pension est limitée au montant le plus élevé entre les deux indicateurs suivants :

·        1,60 fois le SMIC (soit, pour l’année 2021, 2487,33 €) ;

·        le salaire moyen de ses trois derniers mois d’activité.

Si le total de ses nouveaux revenus est supérieur au plafond retenu, ses pensions sont minorées dans les mêmes proportions. Néanmoins, dès lors qu’il met fin à son activité en portage ou que le résultat de l’addition de ses revenus est inférieur au maximum fixé, il perçoit à nouveau la totalité de ses pensions. Voilà pourquoi il est important de communiquer toute évolution de sa situation dans les meilleurs délais.

Comment déclarer son activité en portage salarial à la caisse de retraite ?

Le salarié porté doit déclarer la reprise d’une activité en portage salarial auprès de la caisse de retraite dont il relevait avant de liquider ses droits. De nombreux travailleurs cotisaient à plus d’un régime en raison d’une double activité.

·        Ils doivent s’adresser à la caisse à laquelle ils ont été affiliés le plus longtemps.

·        Si le porté satisfait aux critères permettant de cumuler son nouveau salaire à sa pension retraite sans limitation de montant, il lui suffit de communiquer à la caisse le nom et l’adresse de l’entreprise de portage avec laquelle il a signé un CDI ou un CDD, ainsi que la date de début de sa nouvelle activité.

·        Il doit également lui envoyer une déclaration sur l’honneur du ou des régimes dont il relevait avant la retraite et de la liquidation totale de ses pensions.

·        Si en revanche, il est soumis au plafond, il doit également indiquer la nature de l’activité en portage salarial et le montant des revenus associés estimé, et les noms et coordonnées de la caisse ou des caisses dont il perçoit une pension.

·        Enfin, il doit joindre les copies de ses trois dernières fiches de paie, s’il était salarié, ou de tout autre type de justificatif de revenu pour les non-salariés.

Dans tous les cas, il est impératif d’informer immédiatement la caisse de retraite de tout changement de situation afin qu’elle puisse procéder aux réévaluations nécessaires.

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.