En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle en tant qu’indépendant ?

News / Actu Links

Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle en tant qu’indépendant ?

Mieux gérer son temps permet de rentabiliser ses journées et ainsi de concilier vie professionnelle et vie personnelle. En effet, un bon équilibre entre ces deux sphères contribue à préserver la santé physique et mentale des personnes. Voici quelques conseils concrets pour être plus efficace, et ainsi, gagner en productivité sans s’épuiser au travail.

 

Se fixer des limites horaires

Il est souvent difficile pour un indépendant de se couper totalement du travail après les heures normales, surtout s’il lui reste des tâches inachevées. Résultat, il déborde sur le temps normalement consacré à la détente et au repos. Pourtant, des personnes épanouies dans leur vie personnelle sont plus motivées et plus performantes au travail. Il faut donc se fixer des limites pour pouvoir se dégager du temps pour soi dans un quotidien bien chargé.

Planifier

Comment avancer sans savoir où on va, quoi faire et quand ? Une planification rigoureuse est la clé pour travailler plus intelligemment et « décrocher » à l’heure prévue. Voici les 3 grandes étapes pour y parvenir.

  • Étape 1 : Lister ses tâches pour la journée ou la semaine afin d’avoir une vision claire de son agenda. Si celui-ci est rempli, ne pas hésiter à dire « non » à des requêtes supplémentaires.  
  • Étape 2. Organiser les tâches listées précédemment par ordre de priorité. En anticipant le déroulé de la journée, il n’est plus utile de se demander à tout bout de champ quoi faire ensuite et stresser, il suffit de suivre le planning. Cette méthode évite en outre de s’éparpiller en menant de front plusieurs choses mêlant l’important et les broutilles.
  • Étape 3. Attribuer une plage horaire précise à chaque tâche. Cette échéance est essentielle pour éviter de procrastiner et rester concentré. Un maximum de 90 minutes par tâche est l’idéal pour que le cerveau fonctionne à son plein potentiel. Toutefois, définir des délais plus courts dans la limite du raisonnable augmente la cadence.

Pour les gros projets, sous-traiter certaines tâches à des tiers est parfois incontournable pour bénéficier d’une expertise dans un domaine que l’on ne maîtrise pas à 100 % ou pour économiser du temps sur les travaux « secondaires ». Expliquer précisément ses attentes et surveiller l’avancée et la qualité du travail accompli est crucial pour éviter les mauvaises surprises et garder le contrôle tout en avançant plus rapidement.

S’imposer des moments pour sa vie privée

Un emploi du temps doit inclure des moments pour soi-même, mais aussi à partager avec sa famille et ses amis. Faire du sport, peindre, lire, s’offrir une sortie au cinéma ou au restaurant, emmener les enfants à l’école, jouer avec eux, organiser une soirée chez soi, bricoler, lire, partir en week-end… le choix ne manque pas.

Il est important de varier les activités en tenant compte de ses goûts en essayant d’éviter les occupations passives, qui donnent l’occasion de ruminer les problèmes de la journée. Réserver des créneaux à passer avec des personnes extérieures au monde professionnel permet également de se changer les idées et de prendre du recul par rapport aux soucis de la journée.

 

 

Notez cet article :

Les actualités :