En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment bien gagner sa vie en portage salarial ?

News / Conseils

Comment bien gagner sa vie en portage salarial ?

Les actualités :
Bien-gagner-sa-vie-en-portage-salarial

Depuis quelques années, le portage salarial ne cesse de se développer. Il attire de nombreux indépendants, consultants ou freelances, voulant une certaine sécurité tout en accroissant leur chiffre d’affaire. Contrairement aux idées reçues, bien gagner sa vie en portage salarial est totalement réalisable !

Votre salaire en portage salarial : l’existence d’un seuil 

À la suite de l’Ordonnance de 2015, un seuil correspondant à 75% du PMSS a été mis en place pour pouvoir être porté. La convention collective du portage salarial prenant effet au 1er juillet 2017 a apporté des modifications. En effet, il existe désormais 3 classifications :

  • Salarié porté junior : 70% du plafond de la sécurité sociale (2317.70 € brut en 2018)
  • Salarié porté senior : 75% du plafond de la sécurité sociale (2483.25 € brut en 2018)
  • Salarié porté en forfait-jour : 85% du plafond de la sécurité sociale (2814.35 € brut en 2018)

Bien entendu, il s’agit d’une base. Le portage salarial vous donne l’opportunité de fixer vos tarifs librement. Selon votre situation, vous définissez le revenu mensuel souhaité en n’oubliant pas de prendre en compte les charges, les frais de gestion et de mission. Il faut noter que 10% du revenu mensuel sont consacrés à la réserve financière. Sa mise en place vous permet de continuer à recevoir un salaire lors de vos intermissions. 

La négociation, une étape obligatoire pour accroître vos revenus

Lorsque vous négociez les formalités de la prestation avec le client, déterminer les honoraires est une étape importante. Différents critères sont à prendre en compte :

  • Votre niveau d’expertise
  • La rareté de vos compétences
  • La durée de la mission
  • L’offre et la demande du marché
  • Les tarifs pratiqués par vos concurrents
  • Les objectifs du projet pour l’entreprise

N’hésitez pas à mettre en avant votre savoir-faire. Le donneur d’ordre sera à votre écoute s’il recherche une compétence rare ou si son projet est urgent. Vous aurez toutes les cartes en main pour argumenter et justifier la hausse de votre tarif. Pendant la discussion de ces modalités, un autre point de négociation : les frais liés à la mission, comme le coût des déplacements mais également des repas. Ces différentes dépenses peuvent être incluses dans le calcul de vos honoraires. Une autre alternative est de négocier une prime de résultat si la mission pour laquelle vous prestez a pour finalité d’augmenter le chiffre d’affaire de l’entreprise. Un bon discours commercial facilitera vos négociations avec vos clients potentiels. 

Augmentez vos tarifs en développant votre sens commercial

Pour négocier ses tarifs, faut-il encore avoir la fibre commerciale, ce qui n’est pas forcément inné chez tous les consultants indépendants. Savoir « vendre » ses compétences s’apprend, notamment sur le terrain en multipliant les rencontres avec les prospects, connaître leurs attentes et apprendre à les anticiper, savoir justifier vos tarifs sans vous sous-estimer. Links Consultants vous propose des ateliers et des afterworks mensuels pour développer votre fibre commerciale et votre réseau !

L’expérience acquise en prospectant vous permet d’affirmer votre politique commerciale. Si vous rencontrez des difficultés, la plupart des sociétés de portage salarial mettent en place des formations axées sur la partie commerciale de votre activité.

N’oubliez pas le remboursement de vos frais 

Nous avons vu précédemment que les frais associés à une mission peuvent être facturés au client (frais facturables) si vous avez bien mené votre négociation. Le portage salarial vous rembourse vos frais de fonctionnement (frais non-facturables) selon certaines conditions. Il s'agit de tous les frais liés à votre activité comme votre abonnement internet, de téléphone ou encore les dépenses dues à la prospection. Ces frais ne sont pas soumis aux charges et ne sont pas imposables.

Diminuez vos coûts de prospection en vous associant à d’autres experts

Pourquoi ne pas vous associer à d’autres portés ? Vous regroupez avec d’autres prestataires vous permet de réduire vos coûts de prospection mais également de viser des missions de plus grande envergure et d’augmenter votre chiffre d’affaire. Pour mener à bien à ce projet, l’idéal est de vous adjoindre les compétences d’experts complémentaires aux vôtres pour réaliser une mission de A à Z.

Apporteur d’affaires : une autre façon d’augmenter vos revenus

L’apporteur d’affaires joue un rôle d’intermédiaire entre le client et le prestataire. Vous êtes porté et lors de vos différents échanges, vous avez l’opportunité d’une mission pour laquelle vous n’êtes pas disponible, ou vous n’avez pas les compétences. Vous transmettez celle-ci à votre société de portage qui l’inscrira dans ses offres de mission ou la partagera avec son réseau. En transmettant cette mission, vous percevrez une indemnité d’apporteur d’affaires qui correspond à 5% de votre rémunération (Ordonnance du 2 avril 2015).

Vous l’aurez compris, différentes pistes s’offrent à vous pour augmenter votre revenu et bien gagner votre vie en portage salarial.