En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Bythewave se concentrera désormais seulement sur les clients professionnels

News / Actu Links

Bythewave se concentrera désormais seulement sur les clients professionnels

Pour se focaliser sur une clientèle B2B, la start-up française s’est détournée du grand public. Visant la signature d’accords à l’international, son CEO a pris part au Consumer Electronics Show 2022 de Las Vegas. Ce salon, qui s’est tenu du 5 au 7 janvier dernier est décisif pour la visibilité de son entreprise, estime-t-il.

En 2017, Kevin Lestrade avait créé un boîtier électronique à installer à l’avant des planches de surf. Émettant un signal lumineux, le dispositif indiquait au surfeur novice quand se tenir debout. Malheureusement, l’appareil n’a jamais été rentable. Fabriqué dans l’Hexagone, cet outil se basait sur une chaîne composée par de nombreux industriels français. Une fois ces sous-traitants payés, les bénéfices s’avéraient faibles pour régler l’ensemble des frais fixes dont les rémunérations.

L’entreprise fondée par Kevin Lestrade, Bythewave, a alors appris de ses erreurs. Désormais, elle abandonne la cible grand public pour s’orienter vers les professionnels. Pour l’appuyer dans cette nouvelle stratégie, la société peut engager des consultants en portage salarial.

La start-up cherche des partenaires à l’international

Elle peut notamment faire appel à des experts en communication digitale ou en marketing afin d’écouler plus rapidement ses produits. Pour ces professionnels, exercer en tant que salarié porté permet d’obtenir un CDI ou un CDD tout en restant indépendant. En d’autres termes, cette solution donne l’occasion de bénéficier des mêmes avantages financiers et sociaux qu’un employé en interne.

Pensant à la nouvelle clientèle qu’il cible, Kevin Lestrade s’est présenté en janvier dernier au Consumer Electronics Show (CES). Son but : dévoiler un prototype de « planche connectée ». Le système embarqué de cette dernière permet de perfectionner l’étude des performances des surfeurs. Ex-chercheur en robotique et en biomécanique, l’entrepreneur déclare que pour cette nouvelle stratégie B2B, le salon de Las Vegas :

[…] Apporte de la crédibilité à notre innovation et de la visibilité auprès de potentiels partenaires.

Business France et la région Nouvelle-Aquitaine se sont partagés le prix du stand, avoisinant les 5 000 euros. Venu avec un coopérateur, Kevin Lestrade ne supportait plus que les frais de préparation, d’hébergement et de déplacement. Au total, il restait à sa charge 15 000 euros.

Les premières ventes B2B devraient arriver au prochain trimestre

Depuis deux ans, Bythewave détient un atelier de construction dans les Landes, à Moliets. Produisant annuellement près de 300 planches connectées, elle réalise un chiffre d’affaires de 160 000 euros. Lors de l’entrée des premières séries sur le marché, la ligue néo-aquitaine de surf a acheté quelques exemplaires. La collectivité locale lui a octroyé des subventions pour ce faire.

Au CES, Kevin Lestrade a discuté avec des opérateurs outre-Atlantique de piscines à vagues en quête de planches de qualité. Entre avril et juin prochains, les premières commandes devraient être passées. À une échéance plus éloignée, des contrats de licence pourraient être conclus avec des enseignes internationales de surf :

·        Soit pour équiper directement celles-ci avec le matériel électronique ;

·        Soit pour incorporer les capteurs à leurs planches.

Dans un contexte où le marché du surf autour du globe promet un avenir radieux, Bythewave a présenté son ambition. Celle de vendre la moitié ou plus de ses produits à des entreprises situées en Océanie ou aux États-Unis.

 

Notez cet article :

Les actualités :

On vous rappelle en moins de 2h

Un conseiller en portage salarial près de chez vous va vous contacter en moins de 2h.