En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. Portage salarial ou SASU | Bien choisir son statut

Portage salarial ou SASU | Bien choisir son statut

Portage-salarial-ou-sasu-bien-choisir-son-statut

Vous souhaitez créer votre entreprise en adoptant un statut juridique comme la SASU. Connaissez-vous le portage salarial ? Il permet de devenir indépendant sans avoir les désagréments de la création d’entreprise.

Définition de ces deux statuts

La SASU ou société par actions simplifiées unipersonnelles est sans doute le statut juridique le plus prisé par les entrepreneurs, notamment pour la facilité de son fonctionnement. Ce statut est une forme de SAS (société par actions simplifiées) adaptée à un seul dirigeant. D’ailleurs, le passage de la SASU à la SAS est très simple.

Le portage salarial est une forme hybride entre le salariat et l’entrepreneuriat. Le consultant indépendant devient salarié porté et reste totalement autonome, dans la recherche de ses missions et la gestion de son activité, il bénéficie du régime social du statut salarié. Il n’y a pas de lien hiérarchique entre le porté et la société de portage salarial mais un lien juridique matérialisé par un contrat de travail.

Les atouts du portage salarial

Vous hésitez entre la SASU et le portage salarial ? Voyons dans un premier temps les avantages du portage salarial. Accompagnement, démarches administratives, protections sociales (assurance maladie, Pôle Emploi), gain de temps, flexibilité. Le portage salarial répond aux besoins des consultants.

  • Un accompagnement tout au long de votre activité

Créer une entreprise quel que soit le statut (SASU, EIRL, EURL) se réalise souvent à la suite d’envie d’indépendance. Quand vous manquez d'expérience, cette indépendance peut vous nuire. Le portage salarial peut être vu comme un tremplin avant de créer votre entreprise et de vérifier si votre projet est viable. L’accompagnement prodigué vous permet d’apprendre les bases du métier de consultant indépendant. Dès le départ, vous êtes aidé pour lancer et développer votre activité en profitant de formations, de conseils, de rencontres via le réseau de votre société de portage salarial.

  • Des démarches administratives simplifiées

Créer une SASU, c’est rédiger des statuts. Tout doit être pris en compte dès le départ dans cette rédaction pour ne pas avoir de mauvaises surprises plus tard. À moins que vous ayez des connaissances juridiques solides, il faudra faire appel à un professionnel en droit des sociétés. C’est un premier coût à prendre en compte. De plus, s’ajoutent en termes de temps et d’investissement financier toutes les formalités liées à la création. L’ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité est également obligatoire alors que le porté reçoit son salaire sur son compte personnel ou professionnel

Le dirigeant de la SASU doit aussi déclarer un capital social pour lequel désormais il n’existe plus de minimum. En fonction du montant indiqué, il peut perdre en crédibilité alors que le consultant porté bénéficie de celle de la société de portage salarial. Devenir salarié porté est beaucoup plus simple, rapide et moins onéreux. Il vous suffit de trouver une première mission pour signer votre contrat de travail.

De plus, le dirigeant de la SASU a des obligations administratives et comptables, parfois au détriment du développement de sa société. Le salarié porté délègue l’ensemble de sa gestion à la société de portage salarial et peut se consacrer au cœur de son métier.

  • Une vraie protection sociale

Même si le dirigeant de la SASU est affilié au régime général de la Sécurité sociale (dans le cas où il reçoit un salaire), il ne profite pas de tous les avantages comme notamment, les allocations chômage. Tandis que le consultant porté a le statut de salarié et a les mêmes droits en matière de protection sociale.

Les atouts de la SASU

Choisir le statut de la SASU présente également des avantages. Certes vous avez des formalités administratives assez lourdes pour créer et développer votre activité, cependant vous avez une liberté totale d’action. C’est vous qui tenez les rênes de votre entreprise. Le salarié porté bénéficie d’une indépendance différente car il doit tenir au courant sa société de portage salarial, notamment sur les projets de missions futures.

  • Le dirigeant ne paie pas des frais de gestion

Le consultant porté s’acquitte de frais de gestion fixés par chaque société de portage de salarial et selon les offres de services choisies, généralement fixées entre 6 et 12%. Il s’agit de leur rémunération. Ce prélèvement est réalisé en plus des charges sociales. Le dirigeant de la SASU règle uniquement les charges sociales et n’a pas ce type de frais, cependant il engage souvent un comptable pour gérer ses comptes.

  • Un changement de statut possible

Si vous êtes dirigeant en SASU et vous souhaitez vous regrouper avec d’autres dirigeants, il sera facile de passer en SAS puisque ce sont des statuts similaires. Si vous êtes en portage salarial et vous souhaitez vous regrouper en une seule entité, les démarches seront plus compliquées.

Alors, portage salarial ou SASU, que choisir ?

D’un côté, vous avez la SASU qui vous apporte une totale liberté d’action et des possibilités de s’agrandir avec un fort investissement personnel ou financier pour s’occuper de de toute la gestion. De l’autre, vous avez le portage salarial. Vous êtes indépendant, cependant vous devez rendre quelques comptes à la société de portage salarial qui est responsable juridiquement. En contrepartie, vous bénéficiez d’un accompagnement et d’une délégation de vos tâches pour vous consacrer uniquement à votre activité.