En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.

  1. Accueil
  2. NEWS
  3. Comment proposer une offre éco-responsable ?

News / Actu Links

Comment proposer une offre éco-responsable ?

Les entreprises doivent arbitrer entre plusieurs critères pour définir leur offre. Parmi ces critères, le caractère éco-responsable d’un bien ou d’un service devient parfois central pour les clients. Vous êtes un professionnel indépendant et souhaitez connaître les points à intégrer pour proposer une offre éco-responsable ? Notre article fait le point, pour vous, sur la question.

Les enjeux du développement durable

Les entreprises, par leur inscription dans la société, sont de plus en plus comptables de leur activité. Une réflexion s’amorce alors sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Le développement durable, pour les entreprises comme pour les particuliers, se structure autour de trois piliers :

  • Le volet économique. Ce premier point traite du rapport de l’entreprise à l’économie générale. Il va alors s’agir de privilégier les circuits courts et de veiller à consolider ses partenaires. L’objectif est de favoriser l’émergence d’un écosystème économique résilient et solidaire. Le respect de ses fournisseurs devient un critère central.
  • Le volet social. Ce second point touche aux conditions de travail de ses propres salariés ainsi que celles de ses partenaires externes. L’embauche de salariés en insertion professionnelle, de personnes peu diplômées ou l’égalité femmes-hommes font partie des axes de réflexion les plus importants.
  • Le volet environnemental. Ce dernier point va concerner l’ensemble des enjeux de protection de la nature et de préservation de la biodiversité. Une entreprise peut intégrer ses enjeux ou, si besoin, financer des associations qui vont “compenser” son impact sur l’environnement.

 

La question des attentes des consommateurs

Les attentes et les besoins des consommateurs peuvent connaître des évolutions réelles au fil des années. À ce titre, le développement durable et l’impact carbone font partie des critères de choix des clients. Ces derniers peuvent ré-orienter, dans certaines situations, leurs achats sur des offres plus éco-responsables.

Même si certaines entreprises ou secteurs d’activités demeurent légèrement épargnés par cette tendance, cette nouvelle attente se généralise globalement. Par ailleurs, les consommateurs deviennent de plus en plus des experts de cette thématique. Ils vont en apprendre, chaque jour davantage, sur les composants nocifs d’un produit. La transparence devient une règle cruciale.

Cette tendance de fond ne s’applique pas uniquement aux échanges en BtoC (Business to Consumer). Les entreprises clientes sont de plus en plus soucieuses de ces enjeux. Comme nous l’avons vu plus haut, une entreprise peut devenir comptable de l'impact environnemental d’un de ses partenaires. Les consommateurs questionneront ses rapports avec une entreprise polluante pour qu’elle cesse ses partenariats.

Transformer son activité : comment faire ?

Pour proposer une offre éco-responsable, il convient souvent de repenser ses processus de travail. En somme, cela nécessite de transformer son activité. Tour d’horizon des étapes méthodologiques à appliquer pour être en mesure de proposer une offre professionnelle éco-responsable.

1. Le Bilan Carbone

La construction d’une offre éco-responsable prend, systématiquement, comme point de départ la réalisation d’un Bilan Carbone. Il va s’agir de déterminer, pour chaque segment de son activité, le poids de celui-ci en émissions de Gaz à Effet de Serre.

Il convient, bien souvent, d’effectuer des calculs pour “convertir” l’impact de certaines activités pour obtenir un équivalent en carbone. Par ailleurs, il est nécessaire d’intégrer les externalités négatives. Il va s’agir de toutes les atteintes à l’environnement indirectement en lien avec l’exercice de notre propre activité professionnelle.
Ce Bilan Carbone va pouvoir établir une hiérarchie nette entre les segments d’activités “polluants” et ceux qui le seront moins.

2. Le Plan d’action

Ce second point est directement en lien avec la transformation de son offre. Comme nous l’avons vu plus haut, cette transformation peut concerner tout à la fois le volet économique, social et/ou environnemental. Le choix de ces actions doit se faire en lien avec le Bilan Carbone. Une action doit, en effet, permettre d’établir un gain réel en matière d’impact carbone.

Une fois que le plan d’action est établi, il est nécessaire de réaliser un chiffrage précis des dépenses d’investissement à opérer. Dans certaines situations, l’acquisition de nouveaux équipements sera nécessaire pour transformer son activité professionnelle.

Il convient de préciser que les collectivités locales (les Régions notamment) proposent régulièrement des subventions sur ce sujet. Elles peuvent participer aux dépenses d’investissement afin de convertir son activité pour la rendre moins consommatrice d’énergie et plus éco-responsable.

3. La mise en valeur

En troisième étape, il est nécessaire de faire connaître ses “efforts” auprès de l’ensemble de ses partenaires. Ce point nécessite d’être en capacité d’expliquer les choix et de faire de la pédagogie sur les actions vertueuses mises en œuvre.

Pour être aidé dans sa communication et son message, il est recommandé de s’informer pour l’obtention de labels "environnementaux". Par ce biais, un consultant indépendant va pouvoir obtenir une certification indiscutable sur ses pratiques. Le risque du “greenwashing” reste particulièrement fort chez les clients. Ces derniers peuvent avoir tendance à ne pas toujours croire une entreprise qui se déclare vertueuse sur le plan environnemental.

En résumé, la communication autour de sa stratégie éco-responsable doit reposer sur des preuves tangibles et vérifiables (bilans d’actions, labels, certifications, prix, récompenses…).

4. L’évaluation et le suivi

L’inscription dans une démarche éco-responsable demeure un processus évolutif. Il est donc nécessaire de s’informer sur les nouvelles pratiques pour améliorer, sans cesse, son activité au regard de ces enjeux.

Un professionnel indépendant peut donc préciser, à destination de ses parties prenantes externes, sa méthodologie de suivi et d’application de sa stratégie d’éco-responsabilité.

S’inscrire professionnellement dans le développement durable avec le portage salarial

Le portage salarial, par la liberté et la sécurité qu’il apporte, permet d’approfondir son offre et de s’inscrire pleinement dans tous ces objectifs. Il est alors plus facile de concevoir une offre éco-responsable susceptible de plaire à sa cible.

La société de portage salarial Links Consultants s’inscrit pleinement dans le développement durable à travers l’obtention de labels et l’application de méthodes de travail. Ce cadre de travail permet de donner un exemple et une impulsion aux consultants “portés” qui souhaitent développer une offre éco-responsable.

Le portage salarial vous intéresse ? Contactez rapidement les équipes de la société de portage Links Consultants pour en savoir davantage.

Notez cet article :

Les actualités :