1. Accueil
  2. NEWS
  3. ​Marché des indépendants en hausse : la différence entre salarié classique et indépendant ?

News / Actu Links

​Marché des indépendants en hausse : la différence entre salarié classique et indépendant ?

Les actualités :
Indépendant-marche-hausse

Le marché du travail évolue et se transforme. Une des conséquences est le développement du marché des indépendants qui ne cesse d’augmenter depuis 10 ans. Pour comprendre cette évolution, nous tenterons de répondre à plusieurs questions. Qu’est-ce qu’un travailleur indépendant ? Comment évolue son marché ? Pourquoi les entreprises les recrutent ? Qu'en est-il de leur avenir ?

Le travailleur indépendant : son profil

Le profil du travailleur indépendant a beaucoup évolué depuis les années 1970. Être indépendant était, autrefois, dans l'esprit d'un grand nombre : être agriculteur, commerçant, ou encore indépendant en professions libérales.
Désormais, il faut compter avec les freelances qui sont des indépendants sans fonds de commerce et n’appartenant pas à une profession réglementée. Ces derniers sont des indépendants avec une expertise pointue.

Différents statuts juridiques existent pour encadrer leur travail. Bien sûr, celui de micro-entrepreneur qui a contribué au développement des freelances par sa simplicité.
Le portage salarial permet au salarié de se lancer en douceur dans le monde de l’entrepreneuriat ou d’être acquitté de toute la gestion administrative et comptable. D’autres statuts existent pour les indépendants ayant dépassé le plafond comme l’entreprise individuelle (EI), l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) et l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).

Quelle est la différence entre un indépendant et un salarié ? Le premier a plus de liberté, plus de flexibilité. Il choisit son salaire puisqu’il fixe ses tarifs. Il prospecte les missions et les entreprises qui lui correspondent. La diversité est plus importante dans le travail d’un freelance que dans celui d’un salarié. De plus, le freelance étant lui-même entrepreneur, il y a un rapport d'égal à égal plus important avec le dirigeant. Contrairement au salarié en CDI, il doit toujours rechercher ses missions et peut se retrouver sans contrat.

Un marché des indépendants en pleine croissance ?

Dans les années 70, les indépendants étaient deux fois plus nombreux et les emplois non-salariés représentaient 20.08 %. À cause de la disparition ou la réorganisation de certains métiers, la proportion d’emplois non-salariés était de 10.6% en 2014. Depuis 2003, les indépendants reviennent en force, avec le développement des nouvelles économies. Avec la crise de 2008, la croissance est devenue plus rapide.

Cette progression des indépendants est due à plusieurs facteurs. À commencer par le désengagement de salariés pour leur emploi dû à la précarité. En effet, certains sont désabusés par le monde de l’entreprise et deviennent freelance pour gagner en indépendance. La naissance du statut auto-entrepreneur, désormais micro-entrepreneur, en 2008 a également contribué à cette croissance. Créé pendant la crise, il a permis à de nombreux salariés de créer leur emploi. Des formes « hybrides » de travail existent également, comme le portage salarial, récemment appuyé et consolider par une Ordonnance et une Convention Collective. Certains salariés travaillent en freelance mais ont également un CDD, voire un CDI.

En 2016, nous comptions 26,2 millions d’actifs et le CDI reculait de 1.5 points

Comment se porte le marché des indépendants ? D’après une étude Hopwork, la France compte 2,85 millions d’indépendants. Ils représentent 10% de la population active. Ce sont les personnes vivant exclusivement de leur statut d’indépendant. Parmi ceux-ci, nous pouvons distinguer les freelances qui sont environ 830 000 dont la progression fut fulgurante, 126% en 10 ans.

Indépendants : pourquoi les entreprises les recrutent plutôt qu’un CDI ou un CDD ?

Même si un travailleur indépendant propose un taux horaire plus élevé qu’un salarié classique, les entreprises préfèrent, de plus de plus, recruter un freelance, au détriment d’un CDD ou un CDI, pour baisser les coûts relatifs à leur masse salariale.

Aujourd’hui, l’activité d’une entreprise évolue au jour le jour. Elle peut avoir besoin de compétence pour un projet ponctuel qu’elle ne possède pas dans ses ressources internes. Par conséquent, elle fait appel à un indépendant, expert dans le domaine, qui a effectué plusieurs missions dans les entreprises, et qui connait bien la problématique. De plus, ce freelance est disponible de suite et donc l’entreprise ne doit pas engager de frais pour une procédure de recrutement, contrairement à un salarié. L’entreprise ne paie que la prestation et ensuite elle peut la déclarer dans ses achats. Un freelance « expert » peut être moins coûteux qu’un salarié même engagé au SMIC.

Cependant, dans cette nouvelle approche, des limites demeurent. Les entreprises n’ont pas forcément toutes les clés pour manager un indépendant. En pratique, un freelance n’a pas forcément d’accueil, ni de formation à la culture de l’entreprise.

Quel avenir pour les indépendants et les salariés ?

En France, la proportion des travailleurs indépendants reste encore faible. Le taux moyen en Europe est de 15%. Il apparait qu’en 2030, le travail indépendant sera aussi répandu que le salariat. L’Observatoire Alptis de la protection sociale a envisagé 4 scénarios avec 4 contextes différents dont nous donnons les grandes lignes :

  • « L’entrepreneur roi, le salarié prolétaire » : suite à des pressions pour augmenter les coûts, les salariés se désengagent. Le travail indépendant se développe mais les professions libérales demandent la suppression du statut auto-entrepreneur.
  • « L’indépendance subie » : beaucoup d’inégalités entre les salariés eux-mêmes et développement du travail indépendant mais avec des missions précaires.
  • « Tous entrepreneurs nomades » : le marché du travail est plus flexible d’où la création d’un contrat souple pour les salariés et le travail indépendant continue de se développer.
  • « À chacun son organisation du travail » : c’est le développement de l’économie à la demande. Les salariés peuvent alterner contrat d’entreprise et à leur compte. Les indépendants bénéficient de la flexibilité du contexte.

    Voir aussi notre interview de Geoffroy Boulard, Maire du 17e arrondissement de Paris et Responsable du réseau de consultants Links